Les habitudes alimentaires des Belges: plutôt carnivores ou végétariens?

par Marine Lemaire
marieclaire_habitudes_alimentaires_2
©Photo by Karolina Grabowska on Foodiesfeed

Un Belge sur trois est un casual veggie (végétarien occasionnel). La principale raison de cet abandon ponctuel de la viande? La réponse a de quoi surprendre… C’est en fait une question d’habitude, tout simplement. Voilà ce qui ressort d’une grande enquête menée par iVOX et l’entreprise belge The Bio Veggie Company concernant les habitudes alimentaires des Belges.

Consommer moins de viande est entré dans les moeurs en Belgique. Bien plus qu’une philosophie de vie, cette pratique résulte surtout d’une prise de conscience. Et ce phénomène ne fait qu’accroitre avec les années. Après l’habitude, le bien-être animal et la protection de l’environnement sont deux facteurs qui reviennent régulièrement chez les 1000 Belges interrogés.

 

Lire aussi : Bruxelles: 3 restos végétariens qu’on adore

1/

Les habitudes alimentaires des Belges en quelques chiffres

  • 1 Belge sur 3 est un casual veggie
  • Seulement 2,8% de la population se disent végétariens ou végétaliens purs et durs
  • 30% des Belges dégustent au moins un repas végétarien par semaine (34% des femmes, contre 26% des hommes)
  • 15% indiquent se nourrir de mets végétariens au moins 3 fois par semaine
  • 3/4 de la population trouvent la nourriture végétarienne tout à fait normale
  • 3/4 des répondants ne jugent pas important d’adopter une attitude 100% végé
  • 6 personnes sur 10 déclarent consommer moins de viande qu’il y a quelques années, et 75% estiment que cette pratique est plus simple aujourd’hui qu’auparavant
  • La viande n’est indispensable que pour 1/4 de la population
  • 1 personne sur 10 est d’avis de changer radicalement ses habitudes alimentaires carnivores et de devenir officiellement végétarienne

2/

Le végétarisme: nouvelle tendance?

La consommation de viande et ses effets néfastes pour l’environnement font sans cesse débat dans notre société. Il n’est plus à prouver que le flexitarisme – végétalisation progressive de son alimentation, sans pour autant devenir végétarien – et le végétarisme sont en pleine expansion, et ça se reflète dans les habitudes alimentaires des Belges.

Aujourd’hui, en Belgique, 30% de la population bannit la viande de ses repas au moins une fois par semaine. Ces casual veggies ont adopté cette pratique par habitude, ni plus ni moins. Bien sûr, le bien-être animal et le climat sont des enjeux fréquemment abordés par les flexitariens, mais dans une moindre mesure.

 

Lire aussi : Pourquoi on veut devenir végétarienne?

 

Les Belges sont-ils en passe de devenir purement végétariens? Il n’en est pas question actuellement. Les citoyens, disposés à diminuer leur consommation de protéines animales, estiment que chaque petite initiative individuelle compte. Cependant, ils ne sont pas prêts à remettre en cause toute leur alimentation du jour au lendemain.

3/

Une image moins ennuyeuse du végétarisme

Précédemment, il était compliqué d’imaginer cuisiner une recette sans viande. Les protéines animales étaient la base de tout repas. Mais depuis plusieurs années, les habitudes alimentaires des Belges ont changé et manger végé n’est plus réservé aux bobos anticonformistes. Il est non seulement plus simple, mais aussi beaucoup plus amusant, de mijoter de bons petits plats végétariens. En magasin, les alternatives à la viande affluent et prennent tous les goûts et toutes les formes imaginables. Au restaurant, on déguste des dizaines de plantes comestibles, nutritives et délicieuses, dont on ignorait tout de l’existence jusqu’alors…

habitudes alimentaires

Photos by Jo Sonn & Mariana Medvedeva on Unsplash

Réduire ses apports en viande, c’est donc s’ouvrir à un tas de possibilités : on redécouvre les légumes et leurs douces saveurs, on joue avec les protéines végétales, on croque à pleines dents les graines en tous genres, et on se laisse tenter par les substituts – plus ou moins naturels – à la viande. On vous le promet, manger végétarien une fois par semaine (au minimum!) est un réel plaisir. D’ailleurs, les jeunes l’ont bien compris. Ces derniers s’alimentent plus souvent de façon végé que leurs ainés. Il est une fois encore question d’effet de mode.

 

Lire aussi : Verdict: la semaine végétarienne d’une carnivore endurcie

 

Bref, le végétarisme est incontestablement parvenu à se débarrasser de l’image super boring qui lui collait à la peau. En plein boum, cette tendance s’inscrit petit à petit dans nos habitudes, pour le plus grand bien de notre planète.

Vous avez aimé cet article? Découvrez d’autres bonnes adresses: « Marre du gaspillage, voici 5 techniques pour l’éviter », « 7 cafés où travailler à Bruxelles », « Bruxelles: SemSom nous fait redécouvrir la street food libanaise »

| | | |
Tags: Belgique, Cuisine, Food, Healthy, Lifestyle, Vegan, Végétarien.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures