“Single Ladies!”, la BD qui fait la paix avec le célibat

par Alexandra Goffart
marieclaire-single-ladies-bd-qui-celebre-le-celibat-cover
©"Single Ladies!- Et si on faisait la paix avec le célibat?" de Marine Spaak

Marine Spaak, dans sa BD en ligne « Single Ladies ! – Et si on faisait la paix avec le célibat ? », analyse les préjugés qui collent à la peau des célibataires pour ensuite les déconstruire. Une BD moderne qui brise quelques tabous.

On connait Marine Spaak pour ses BD en ligne où elle ose aborder des sujets de société qui fâchent. On se souvient notamment de « Passer à la casserole » qui abordait le viol conjugal. Ses nouveaux dessins en ligne dénoncent cette fois les clichés négatifs qui collent à la peau des célibataires.

Le célibat, l’angoisse de notre ère

Malgré les couleurs roses et pastels qui caractérisent le style de l’auteure du blog « Dans mon Tiroir », ne vous méprenez pas. Sa BD n’est pas une de ces histoires où le prince charmant vient délivrer la princesse de sa tour, ou l’embrasser pour qu’elle se réveille.

Las des préjugés concernant le célibat, la dessinatrice a décidé de lever le voile et de déconstruire ce mythe de la femme-seule-donc-malheureuse. Depuis trop longtemps on nous a répété – et nous l’avons intégré docilement – qu’être en couple devait être notre quête ultime; que le prince charmant était notre Graal. Cet homme qui devient la clé qui nous ouvrira la porte vers l’épanouissement et le bonheur…

 

Lire aussi : « « Détends-toi », la nouvelle BD d’Emma sur perception de la colère des femmes »

 

La BD dénonce le fait que la plupart des héroïnes qui ont rythmé nos vies avaient ceci de commun : elles étaient en recherche de l’amour. Cendrillon, Bridget Jones, Carrie Bradshaw, … et semblaient bien malheureuses en étant célibataires. Alors que ne pas être en couple ne signifie pas forcément se sentir seule.

“Single Ladies!”, la BD qui fait la paix avec le célibat - 1

Dans mon Tiroir – Marine Spaak

Pas de bague au doigt et une fin heureuse

Au fur et à mesure de ses dessins, Marine Spaak dénonce l’invisibilité des femmes célibataires dans l’histoire, l’influence de l’horloge biologique, les archétypes négatifs sur le célibat, et démontre qu’on n’a pas besoin d’être en couple pour être heureuse. Fini de juger les célibataires, car soit il s’agit d’une situation qu’elles subissent et qui les attriste; soit elles le vivent très bien et personne n’a à s’en mêler. De quoi narguer Beyoncé et sa chanson Single Ladies qui conseillait à toutes les célibataires de se faire passer la bague au doigt.

Découvrez toute la BD en ligne sur le blog « Dans mon Tiroir ».

Si cet article vous a plu, ceux-ci devraient vous intéresser également : « Opinion: il est temps de reconnaître que Serena Williams est une super-heroïne (et de lui foutre la paix) », « Le numérique est-il sexiste? La réponse avec Laurence Schuurman, Young ICT Lady of the Year », « Une pub pour rasoir brise (enfin) le tabou des poils »

| | | |
Tags: BD, Célibataire.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures