Des milliers d’origamis égayent à nouveau les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles
© PhotoGallery asbl

Des milliers d’origamis égayent à nouveau les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles

Temps de lecture: 1 min

Si vous êtes en balade hivernale à Bruxelles, n'hésitez pas à aller flâner dans les Galeries Royales Saint-Hubert. Cette année encore, des milliers d'oiseaux en origami colorent le ciel des plus anciennes galeries monumentales couvertes d'Europe.

/

Les origamis de Charles Kaisin

L’année dernière, vous pouviez déjà les admirer dans les Galeries Saint-Hubert à Bruxelles : les créations en origami de l’artiste et virtuose de l’origami Charles Kaisin. Cette année également, en collaboration avec la Ville de Bruxelles, il fera une nouvelle fois souffler une atmosphère magique sur les Galeries. Pour ce faire, le scénographe belge a utilisé les mêmes origamis dorés de l’année dernière. Il leur redonne vie par anamorphose.

Des milliers d'origamis égayent à nouveau les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles

Jérôme Averaerts

Anamorphose donne aux créations en origami de Charles Kaisin l’effet d’une sorte d’illusion d’optique. Depuis un endroit précis, les oiseaux en origami semblent être disposés sous la forme d’un cercle parfait – semblable à la lune, la terre ou, ou pour rester dans le thème de décembre : une boule de Noël. Mais en réalité, ils se désintègrent dans les profondeurs, dans les différentes phases de la lune qui, sous ce ciel d’origami, nous font réfléchir au passage du temps.

 

Lire aussi:  » 6 adresses gourmandes où bruncher à Bruxelles »

 

« Les origamis poursuivent leur voyage en racontant différentes histoires au public. Un concept vivant avec un message pour nous tous », déclare Charles Kaisin à propos de son oeuvre.

Des milliers d'origami égayent à nouveau les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles - 2

PhotoGallery asbl

/

La vie dans les galeries

Les Galeries datent de 1847. Cela en fait les plus anciennes galeries monumentales couvertes d’Europe. Dans chacun des trois passages (galeries du Roi, de la Reine et des Princes), jusqu’à fin février, les visiteurs peuvent découvrir une installation qui entre en dialogue avec les deux autres.

 

Lire aussi: « Bruxelles : nos restaurants italiens préférés »

Des milliers d'origamis égayent à nouveau les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles - 3

Jérôme Averaerts

« LES GALERIES ROYALES RESTENT UN LIEU MAGIQUE. C’EST DONC UN GRAND HONNEUR POUR MOI ET MON ÉQUIPE DE POUVOIR LES PROMOUVOIR. » ~ CHARLES KAISIN

En plus des origamis temporaires, une installation permanente de Charles Kaisin sera exposée dans le restaurant emblématique des Galeries — la Taverne du Passage — qui vient de célébrer sa réouverture le 8 décembre dernier après deux années de fermeture.

Une série d’animations est également proposée dans les différentes boutiques des Galeries pour rendre ce Noël encore plus magique.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur grsh.be

Envie d’encore plus de bonnes adresses à travers la capitale ? Suivez le guide : « Bruxelles : 4 restaurants végétariens qu’on adore« , « Les 11 meilleures terrasses cachées de Bruxelles » ou encore « Bruxelles : 7 adresses 100% belges pour un goûter très gourmand« .

Malvine Sevrin Voir ses articles >

Tags: Art, Bruxelles.