Qui est Faith Herbert, première super-héroïne « grande taille » de l’univers cinématographique? 
© Bliss Comics, Valiant Comics

Qui est Faith Herbert, première super-héroïne « grande taille » de l’univers cinématographique? 

Par Léa Moreau
Temps de lecture: 2 min

La société de production Sony Pictures Entertainment l'a annoncé: une super-héroïne aux formes généreuses est en passe d'envahir nos écrans. Elle se nomme Faith Herbert et promet de bousculer les codes du monde des super-héros.

En matière de bande dessinée, force est de constater que les héroïnes ne sont pas très bien loties. De Cat Woman à Wonder Woman, elles sont souvent représentées de manière « sexuée », minces et sulfureuses. Bref, leur plastique avantageuse prime sur leur tempérament. La société de production Sony Pictures Entertainment prend le contrepied de ces représentations. C’est bien Faith Herbert, une héroïne en surpoids qui fera l’objet d’une adaptation cinématographique. On fait les présentations ?

 

Lire aussi: « Lecture : les BD féministes qu’il faut lire absolument » 

 

La video lifestyle du jour :
Où partir en octobre

Née au début des années 90, Faith Herbert est le fruit de l’imagination de David Lapham et Jim Shooter, tous deux scénaristes américains. Aussi connue sous son nom de super-héroïne Zephyr, elle apparait principalement dans la série Harbinger, de Valiant Comics.

De son enfance loin d’être un conte à l’eau de rose, elle tire une positivité à toute épreuve. Faith est élevée par sa grand-mère après avoir perdu ses parents, dans un accident de voiture. Pétillante et authentique, la jeune femme est résolument dans l’ère du temps. Quant à la nuit tombée, elle ne sauve pas le monde parée de son justaucorps blanc, la super-héroïne se métamorphose en journaliste et bloggeuse pour un site d’actus le jour.

 

Lire aussi: « Cinema Baby Club : au ciné avec bébé »

 

Et ce n’est pas tout, puisque comme tout bon super-héros qui se respecte, Faith est dotée de super-pouvoirs : elle est capable de voler, de déplacer des objets à distance et peut déverrouiller n’importe quelle serrure par le contrôle de la pensée. Rien que ça !

Si ses particularités sont semblables à celles des autres héroïnes de comics, un détail va à l’encontre des caricatures habituelles. Faith est bien en chair et elle l’assume pleinement. Pour Jody House, chargé de l’écriture des comics Faith, hors de question de réduire la jeune femme à ses courbes généreuses : « J’entends beaucoup de témoignages de femmes qui lisent des comics depuis des années et qui n’ont jamais vu une femme comme Faith sur la couverture. Son poids n’est pas un problème pour elle : elle est à l’aise avec son corps. Je ne voulais pas que l’intrigue tourne  autour de ça. Pour moi, ce n’est pas son poids qui la définit ».

 

Lire aussi: « « La Meute » sort de prison, les espagnols sortent dans les rues »

 

Surfant sur la vague du body positivism, Faith enfreint les normes hollywoodiennes. Le film Black Panther, associé au courant de l’afro-féminisme, avait déjà marqué une étape positive vers une plus grande diversité à l’écran. Plus de femmes, plus de noirs, plus de corpulence et de religion. L’inclusif se développe et s’impose (aussi) dans le monde des comics. A vos marques, prêts, partez, la chasse aux stéréotypes est lancée !

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Une pub pur rasoir brise (enfin) le tabou des poils » ; « #Objectifbikinifermetagueule : le hashtag qui pousse les femmes à aimer leur corps » et aussi « Body positivism: les hip dips prennent Instagram d’assaut »

Tags: Cinéma, Culture, Film.