Une pub pour rasoir brise (enfin) le tabou des poils

par Léa Moreau
mariecliare_billie_poils
©Presse/mybillie.com

Au même titre que les pubs pour les régimes nous montrent des tailles 34, celles pour les rasoirs féminins exhibent des jambes, déjà parfaitement épilées. Mais Billie ose. Dans une pub, la marque américaine de rasoirs féminins montre enfin de vrais poils. Une première !

Comme le rappelle le titre du spot publicitaire, « Les poils, on en a tous ». Et pourtant, ils sont les ennemis numéro un des femmes. A moins que ce soit ce qu’on essaie de nous faire croire. La marque Billie se dresse contre les stéréotypes de beauté véhiculés dans les publicités.

 

A lire aussi:« « Cher Corps » de Léa Bordier, la chaîne Youtube qui rend hommage au corps féminin »

 

Surfant sur la vague de body positivism, la campagne choc « Project Body Hair » met les poils à l’honneur. Sur les jambes, les sourcils, le ventre ou sous les aisselles, on les voit partout. Et la marque encourage la gent féminine à les assumer. Après tout, Madonna ou Julia Roberts étaient bien des sex symboles, même en affichant fièrement des dessous de bras bien fourni. Exit le dicktat de la femme sans poils, Billie prône avant tout l’acceptation de soi.

Pendant 55 secondes, la marque célèbre la « normalité ».  On voit des dizaines de femmes, toutes différentes. Des femmes comme vous et moi, noires ou blanches, grandes ou petites, visages ronds ou carrés. Bien décidé à montrer que l’épilation est un choix et non une norme, le spot se conclut par cette phrase : « Si jamais vous avez envie de vous raser, à n’importe quel moment, nous serons là ».

 

A lire aussi:« #Objectifbikinifermetagueule : le hasthag qui pousse les femmes à assumer leur corps »

La marque engagée a aussi décidé de se débarrasser de la pink tax, qui est la principale raison de l’augmentation des produits de consommation destinés aux femmes. Pour une fois qu’on s’intéresse à notre porte monnaie ! Et elle reverse 1% de ses bénéfices à des associations spécialisées dans le droits des femmes.

Alors opportunisme mercantile, ou véritable engagement en faveur de la femme, libre de disposer de son corps ? L’opération a au moins le mérite d’essayer de faire évoluer les moeurs.

Plus d’infos sur mybillie.com

Si ce sujet vous intéresse, voici d’autres articles qui pourraient vous plaire: « Pourquoi l’épilation de pubis n’est pas sans danger », « Vacances : le retroplanning beauté avant le départ » et« Sourcils au poil : nos conseils et nos produits préférés »

| | | |
Tags: Corps, Féminisme.