Sexitude et féminité dans le nouveau clip “Nudes” de Claire Laffut et Yseult
© Youtube

Sexitude et féminité dans le nouveau clip “Nudes” de Claire Laffut et Yseult

Par Camille Vernin
Temps de lecture: 1 min

La chanteuse belge Claire Laffut vient de dévoiler le dernier clip de sa chanson "Nudes", écrite en collaboration avec Yseult. Un clip féminin et feel good qui nous donne la pêche et nous fait assumer nos formes.

/

Yseult et Claire Laffut : un duo de femmes

“J’avais vu Yseult en concert et j’ai trouvé qu’elle était rayonnante. L’idée de ce duo, c’était vraiment de faire une collaboration avec une autre fille. Se mélanger, s’entraider, car je trouve que les artistes féminines ne font finalement pas beaucoup de chansons ensemble…”

 

Lire aussi : Interview : le mojo de Claire Laffut

 

Résultat ? Un clip frais pour l’été, des nanas badass qui s’amusent et qui s’assument pleinement dans un décor décalé de piscine d’hôtel. Bref, un clip ultra feel good pour un vrai boost de confiance en soi !

On doit la réalisation du clip à Jean-Charles Charavin, qui a notamment réalisé les derniers clips d’Hamza ft. Aya Nakamura, d’Yseult et de Lonepsi chez Incendie Productions. Bureau Badass, le duo de directrices artistiques qui travaille de manière éthique (vêtements de créateurs responsables, tissus bio,…) a également contribué à sa réalisation.

/

Send Nudes

La vidéo s’inspire directement des “Nudes”, ces photos dénudées que l’on envoie à notre moitié ou à celle en devenir pour faire monter la température sans trop en dévoiler. “Ce que nous voulions faire voir, ce sont des bouts de corps que l’on met en scène avec nos smartphones, que l’on sublime, que l’on fantasme : un nez, une bouche, un pied. Nous aimions l’idée de composer un cadre au travers de nos écrans, de transformer un visage en tableau cubiste.”

 

Lire aussi : Rencontre aquatique avec Requin Chagrin pour la sortie de leur deuxième album, Sémaphore

/

Le droit de disposer de son corps

“Ensuite, nous voulions explorer le rapport au corps, la liberté que nous avons tous d’en disposer.” D’où le petit clin d’oeil à la photo de Paolo Roversi de l’artiste iranienne Golshifteh Farahani, faisant la une du magazine Egoïste : une décision courageuse quand on sait que cette photo a fait l’effet d’une bombe dans son pays. “L’histoire du clip, c’est cela finalement : en France, bien heureusement, nous disposons de notre corps, nous sommes libres ; ce n’est pas le cas partout !”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Claire Laffut (@clairelaffut) le

 

Le sujet vous intéresse ? Jetez un oeil à : Meuf Paris : la marque des t-shirts du clip d’Angèle qui fait la peau au sexismeInstagram : 18 mannequins à suivre en 2019Lady Gaga vient de lancer sa nouvelle ligne de cosmétiques

Camille Vernin Voir ses articles >

Tags: Claire Laffut, Yseult.