Meuf Paris : la marque des t-shirts du clip d’Angèle qui fait la peau au sexisme

par Camille Vernin
marieclaire_meuf_paris_angele
©Meuf Paris

Dans le dernier clip d’Angèle, vous pouviez apercevoir des sweats et t-shirts violets (couleur du féminisme) étaler fièrement leur credo : « Feminist in Progress » et « Anti Sexism Academy ». Ces deux créations sont les oeuvres de Meuf Paris, et vous pouvez d’ailleurs vous les procurer sur le site de la marque, enfin pouviez* car ils sont déjà sold out. Heureusement, d’autres modèles restent disponibles, comme le t-shirt « Guerrière » ou « Egalomane ». Rencontre avec Claire Suco, fondatrice de la marque

 

Lire aussi : 5 illustratrices féministes à suivre sur Instagram

 

La tendance n’est pas neuve. En 2016, durant son premier défilé Dior, Maria Grazia Chiuri, la première femme a être nommée directrice artistique de la maison de couture, crée le t-shirt « We Should All Be Feminists ». D’autres marques s’empareront ensuite du vêtement à slogans à des fins politiques, après l’élection de Trump par exemple. On pense aux casquettes engagées de la marque Public School NYC ou aux t-shirts ultra glitter d’Ashish. Plus près de chez nous, la marque française Meuf Paris a récemment lancé sa ligne de vêtement Woman Power en coton bio. Leur slogan ? « Portez fièrement ce que vous êtes ! ».

1/

Rencontre avec Claire Suco, fondatrice de Meuf

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Est-ce que le féminisme s’exprime aujourd’hui à travers des t-shirts imprimés?

Le féminisme peut s’exprimer de plein de manières. On a choisi celui-là car on trouvait que c’était un moyen fort pour exprimer son féminisme dans la vie quotidienne, sans événement particulier. On peut le porter dans la rue, au boulot, et être visible immédiatement. On a décidé de rendre notre marque disponible à des prix très accessibles, plus accessibles que Dior (rire). On voulait que le plus de femmes possibles puissent porter ces t-shirts. Ca met un peu de politique dans le quotidien.

 

Je voulais des messages qui donnent de la force aux femmes.

 

Sur votre site, vous citez Beyoncé, “Le pouvoir ne vous est pas donné, vous devez le prendre ! ”. Est-ce que la mode est un moyen pour les femmes de gagner en empowerment?

Complètement, les deux sont hyper liés. À travers notre marque, on veut mettre en avant des femmes fortes, des femmes qui ont confiance en elles. Certaines clientes nous disent que porter nos t-shirts leurs donnent de la force, leurs fait gagner de la confiance en elle. Elles décident de porter leur t-shirt ce jour-là et pas un autre parce qu’elles savent qu’elles auront besoin d’empowerment.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

Comment est née Meuf Paris ?

J’en avais marre de voir des t-shirts à messages très clichés : « princesse » , « boudeuse », « râleuse ». Chez les hommes, on voyait des messages plus puissants ou spirituels. En plus, les slogans existants ne correspondaient pas à ma vision ni à ma personnalité, je voulais des messages qui donnent de la force aux femmes.

J’ai commencé dans le cinéma pendant 5 ans. J’ai fait beaucoup de projets et courts-métrages. L’engagement était en moi depuis toujours. Parallèlement, je me suis rendue compte que, quand je travaillais dans le cinéma, je devais toujours en faire deux fois plus que les hommes. J’ai ensuite fait une formation d’entreprenariat, j’avais envie de monter un projet qui me parle et qui fasse en même temps avancer la cause des femmes. Je voulais créer un projet en accord avec mes valeurs et ma personnalité. Meuf Paris est née.

 

Lire aussi : Summer obsession : les t-shirts rock signés Filles à papa X Browns

 

Comment est-ce que vous choisissez vos modèles et vos slogans ?

On fait des réunions, au début j’étais toute seule mais maintenant on est tout un groupe. On se réunit une fois par semaine et on partage no idées pour essayer de faire évoluer la marque, de transformer nos modèles,… Personnellement, je trouve mes idées en marchant dans la rue ou en prenant le métro, quand je vois une publicité. Elles me viennent le plus souvent quand je suis seule. C’est ultra libre en fait. Parfois on s’inspire de la culture populaire comme notre t-shirt « Sans Hermione, Harry serait mort dans le tome 1 ». Mais c’est avant tout la liberté totale.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Vous travaillez en collaboration avec « La Maison des femmes ». Pour chaque commande passée, un euro part à l’association, pourquoi avoir choisi cette cause ? 

Dès que j’ai commencé Meuf, je voulais donner à une association. Au début, ce n’était malheureusement pas possible, mais dès qu’on a pu le faire, on l’a fait. J’aime cette association car ils réalisent des actions très concrètes.

Ils prennent en charge les victimes de violence. Il y a un accompagnement psychologique mais aussi physique puisque des médecins sont mis à disposition. Il y a aussi tout un pôle pour les femmes excisées, par exemple. Ils ont aussi des kinés et des ostéopathes. Ils organisent des cours de judo pour reprendre possession de son corps. Il y a véritablement un accompagnement de A à Z, c’est aussi une structure assez jeune donc il est important de la soutenir. C’est important pour nous de les aider à continuer à réaliser leurs actions.

 

J’étais au boulot et j’ai dit à mes collègues : « Ce serait incroyable qu’on soit dans le clip ». J’étais loin d’imaginer que ça arriverait vraiment.

 

Le dernier clip d’Angèle vous a fait gagner en visibilité, comment s’est déroulée la collaboration ?

On a été contacté par Charlotte Abramow qui nous avait repéré sur Instagram. Elle nous a demandé si on voulait créer les tenues de l’Académie anti-sexisme qu’on voit dans le clip. A partir de là, on a créé les deux modèles : le pull blanc « Anti Sexism Academy » et le polo mauve « Feminist in Progress ».

À la suite de ça, on a proposé quelques modèles d’accessoires décalés à Angèle : un papier toilette anti-sexisme où sont imprimés les mots sexisme, patriarchie, misogynie, machisme,… On a aussi créé un t-shirt avec un jeu Tetris au dos, dans lequel Angèle doit « manger » les clichés sexistes. Ce qui est drôle, c’est que quand j’ai entendu la chanson « Balance ton quoi » pour la première fois, j’étais au boulot et j’ai dit à mes collègues : « Ce serait incroyable qu’on soit dans le clip ». J’étais loin d’imaginer que ça arriverait vraiment.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Tous vos t-shirts sont en coton biologique, est-ce que féminisme rime aussi avec fair trade ?

Pour moi, il était évident de savoir où et comment étaient fabriqués les t-shirts que je vends. On remarque que, souvent, les personnes engagées ont des remises en question dans différentes problématiques de la société, pas uniquement sur des enjeux concernant le sexisme. Elles sont plus attentives. Notre clientèle a déjà une réflexion poussée sur différents sujets et divers engagements, que nous nous devions de respecter.

 

Lire aussi : Dix pour cent : 4 sujets de société soulevés par la série française la plus drôle du moment

 

Quel est votre modèle préféré ? 

C’est le premier que j’ai créé : « Gros ovaires ». Je l’ai créé car on me disait souvent que j’osais, que j’avais des grosses couilles. Si on est courageuse, on attribue ça à un attribut masculin. Je voulais un t-shirt qui illustre le courage au féminin. Pourquoi pas « gros ovaires » ? C’est le t-shirt qui est le plus représentatif de ma personnalité.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

Quels sont vos projets pour la suite ?  

Une nouvelle collection sortira le 19 mai prochain sur le site. On compte peut-être agrandir notre collection homme dans le futur. Je sais que la collection avec Angèle a eu aussi pas mal de succès auprès des hommes.

2/

Plus de modèles…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meuf Paris ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾 (@meufparis) le

Si vous avez apprécié cet article, vous aimerez peut-être : « Interview : qui se cache derrière Voyou, le bad boy au coeur tout mou?« , « Rencontre avec Vendredi Sur Mer, la nouvelle Vénus de l’électro-pop française« , « Interview: 11 questions à Marie Courroy, fondatrice de Modetrotter« 

| | | |
Tags: Angèle, Meuf paris.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures