Carnet de voyage : 72h de design, de hygge et de bonnes tables à Copenhague

marieclaire_carnet_voyage_copenhague
©Charlotte Deprez

Régulièrement élue ville la plus heureuse du monde (dans le pays le plus heureux du monde!), Copenhague a de quoi attirer. Invités par l’agence Voyageurs du Monde nous avons cédé à l’appel de la capitale danoise, ville d’eau et berceau du hygge, et on vous raconte tout!

1/

Jour 1 : (street) food & shopping

On se réveille à une heure décente, le vol SAS étant planifié à 10h30 de Zaventem. Un chauffeur avec voiture hyper confortable passe nous prendre, direction l’aéroport. Idem une fois arrivés à Copenhague, le transfert vers l’hôtel est assuré dès notre arrivée. A peine arrivés à l’hôtel SP34, au centre de la ville, nous avons l’occasion de tester le numéro de permanence de Voyageurs du Monde, l’un des téléphones étant resté dans la voiture qui assurait notre transfert de l’aéroport… Bonne surprise, le problème est rapidement réglé malgré le fait que l’on soit samedi.

 

Lire aussi : « Maroc : le Palais Oumensour, petit coin de paradis au coeur de Taroudant »

 

Hija de Sanchez, les meilleurs tacos de votre vie

Nos ventres criant famine, direction le Meatpacking District de Copenhague, où nous avions repéré ce qui semble être les meilleurs tacos de la ville : Hija de Sanchez. Animée par le désir d’apporter des plats mexicains de qualité en Europe, Rosio Sanchez, ancienne chef pâtissière du Noma, a quitté le monde de la haute gastronomie pour lancer sa petite taqueria.

Le pari est gagnant, puisqu’à l’heure actuelle, sa street food est considérée comme l’une des meilleures d’Europe! Et on doit avouer qu’on n’est pas déçus. Après avoir commandé un tacos « juste pour goûter », nous voilà déjà en train d’en commander plus. L’addiction est telle que le lendemain, on ira à nouveau en manger, sous forme de menu cette fois. C’est simple : preparez-vous à manger les meilleurs tacos de votre vie.

Illums Bolighus et jolis magasins

Charlotte Deprez

Ensuite, direction le centre pour un peu de shopping chez Illums Bolighus, immense concept store très connu et populaire auprès des touristes comme des locaux. Et pour cause, le bâtiment est impressionnant, les rayons s’étendant sur 4 étages. Céramique, vêtements, bijoux, lampes, meubles… Vous y trouverez de tout!

Le concept store étant situé en plein quartier commerçant, il n’y a qu’à se balader au hasard pour découvrir des tas de magasins. Parfait pour une après-midi shopping, donc.

 

Barr, de la haute voltige culinaire dans les pas du Noma

Après cette première prise de contact avec Copenhague, l’heure est à nouveau à la dégustation de mets locaux. Cette fois, direction le quartier entouré d’eau de Christianshavn pour tester le restaurant dont tout le monde parle : Barr. Le groupe Noma (oui, encore lui) a converti l’ancien espace du resto mythique en un restaurant servant des plats inspirés du nord, pour accompagner une liste de bières impressionnante, même pour des Belges! Vous l’aurez compris, ici, on fait du beer-pairing.

Niveau food, l’expérience commence avec le pain et ses accompagnements, probablement l’un des meilleurs qu’on ait eu l’occasion de manger dans notre vie. Nous testons ensuite le saumon fumé chaud (pour 2) et ses röstis. Le poisson est comme confit, hyper fondant, on croirait manger un (gros) bonbon. Si l’assiette ne paraît pas énorme au départ, on peine à arriver au bout. On ne parlera même pas de la déco, qui donne juste envie de tout prendre en photo. Bref, c’est un grand oui pour Barr.

 

Lire aussi : « Tendance glamping : 10 des plus beaux camps de luxe à travers le globe »

2/

Jour 2 : à la découverte du vrai Copenhague

Visite guidée « Like a Friend »

Après une bonne nuit à l’hôtel, notre deuxième jour à Copenhague commence par une matinée accompagnée de notre guide Colette! Grâce à Voyageurs du Monde et leur programme « Like a friend », nous prenons le temps de découvrir la ville aux côtés de cette Française d’origine, habitant Copenhague depuis 10 ans, après un détour de 25 ans par Bruxelles! Elle nous fait découvrir les classiques de la capitale danoise comme le port de Nyhavn, mais elle nous montre surtout la ville à travers ses yeux et son amour du design. Elle nous emmène dans des coins secrets qui nous seraient passés sous le nez si nous n’avions pas été accompagnés d’une locale, et nous ouvre son carnet d’adresses.

 

Lire aussi : « Athènes : nos bonnes adresses dans la ville la plus branchée de Méditerrannée »

 

La matinée se passe tellement bien que l’on se dira finalement au revoir à la tombée du jour, après une journée riche en découvertes culturelles, mais surtout une belle rencontre.

Sögreni, des vélos uniques

Parmi les adresses originales que l’on découvre, nous nous devons de mentionner Sögreni. Ce magasin de vélos pas comme les autres est tenu par Søren Sögreni depuis 1981. Il est réputé pour ses vélos uniques et contemporains et ses jolis accessoires de vélo. Søren a même été élu designer danois de l’année en 2002! Depuis près de 40 ans, des musées du monde entier comptent des vélos Sögreni dans leurs collections permanentes. En réalité, un vélo Sögreni n’est pas seulement un moyen de transport, c’est aussi un objet d’art contemporain!

Nørrebro, quartier le plus branché de Copenhague

Avec Colette, après notre découverte des plus belles adresses déco et design de la ville et un lunch chez Hija de Sanchez, nous nous dirigeons vers le quartier de Nørrebro. Ce quartier a connu une renaissance ces dernières années, grâce à sa localisation pratique et à ses loyers assez bas à l’époque. Aujourd’hui, des tas de petits magasins indépendants y ont ouvert, de jeunes familles s’y sont installées et les bars et restos cools pullulent.

 

Lire aussi : « Carnet de voyage : l’Islande, l’île enchantée »

 

Nos coups de coeur :

  • Den Sidste Dråbe (« La Dernière Goutte » en français) est un magasin d’alcools et spiritueux. Depuis 2014, Naja et Frederik y vendent des bouteilles rares et/ou triées sur le volet, le tout avec un accueil hyper chaleureux. Nous sommes repartis avec une bouteille de liqueur de café, développée en collaboration avec The Coffee Collective, un micro-torréfacteur de café basé à Copenhague aussi.
  • Istid est un glacier un peu différent, puisqu’ici, on fait des glaces bio à l’hydrogène! Ce procédé de fabrication, visible par tous les clients et passants, ressemble à s’y méprendre à une expérience de petit chimiste, avec le nuage de fumée qui entoure la crème glacée. Magique pour les grands enfants que nous sommes…
  • Mikkeller & Friends est un bar/brasserie à la Brussels Beer Project, qui collabore avec d’autres brasseries pour élaborer des tas de bières pression. Ici, vous pouvez en déguster jusqu’à 40 sortes différentes! Et comme c’est difficiel de choisir, les barmans et barmaids sont là pour vous guider très précisément en fonction de vos goûts. Le tout, dans une ambiance cozy et hygge.

 

Lire aussi : « Best in Travel : quelles sont les villes à visiter en 2020 selon Lonely Planet ? »

 

Dîner chez Høst

Le soir, nous nous rendons chez Höst, un resto qui fait beaucoup parler de lui à Copenhague. Dans une atmosphère décontractée et typiquement nordique, on mange des petits plats composés d’ingrédients locaux classiques, mais revisités avec des techniques de cuisine modernes. Nous optons pour l’accord mets-vins et chaque plat est une expérience! Mention spéciale pour le dessert, une explosions de saveurs indéfinissable qui provoquera pas mal d’exclamations lors de la dégustation.

 

Lire aussi : « Grèce : Kefalonia, l’île paradisiaque où vous allez passer vos prochaines vacances »

3/

Jour 3 : late check-out à l’hôtel SP34

En ce dernier jour à Copenhague, nous profitons un peu de l’hôtel SP34. Situé en plein centre de la ville et à distance de marche (ou de vélo) de tous les principaux sites touristiques, cet hôtel design composé de trois maisons typiques est un petit cocon au coeur de la ville. L’atmosphère y est détendue la journée et animée en soirée, comme le quartier branché dans lequel il se trouve.

Les 118 chambres réparties sur cinq étages sont de conception et de design on ne peut plus scandinave, avec des murs dans les tons beiges et du parquet. Pour ce qui est de la déco, l’accent a été mis sur le mobilier danois : design et épuré sans être froid pour autant. La salle de bain est petite et fonctionnelle, carrelée de blanc et équipée d’une belle gamme d’articles de toilette REN.

 

Lire aussi : « Crète : Abaton Island, un hôtel qui se rapproche fort du paradis »

 

Niveau food & drinks, le moins qu’on puisse dire c’est que le SP34 a du choix! Entre le bar (qui sert aussi d’accueil, ça donne le ton!), le resto pour le petit déjeuner — petit-déj qui se présente sous forme de buffet, avec des tas d’options fraîches et saines — le resto Cocks & Cows qui sert de la nourriture accessible et gouteuse et le Work in Progress qui propose un menu danois typique en trois services, difficile de faire un choix. Du coup, pourquoi ne pas les essayer tous? Vous l’aurez compris, le SP34 fait partie de ce hôtels où l’on aime vraiment passer du temps.

Notre voyage s’achève et une voiture tout confort vient nous chercher 2h30 avant notre vol, pile à l’heure. Cette fois, on évite de laisser un téléphone dedans. Bye bye Copenhague!

Plus d’infos sur les voyages au Danemark ici, et sur Voyageurs du Monde ici.

Si le sujet vous intéresse, vous devriez aimer : « 7 destinations classiques et leurs alternatives plus originales »« Les endroits les plus photogéniques d’Europe » ou encore « Expérience de rêve : 5 personnes vont vivre 3 mois dans un petit village italien pour Airbnb »

| | | |
Tags: Copenhague, Danemark.