Euromelanoma alerte les Belges sur la hausse du cancer de la peau en Belgique

par Monica Mirkos
marieclaire_euromelanoma_hausse_cancer_de_la_peau_belgique
©Unsplash

« Le combat contre le cancer de la peau commence dans votre tête », tel est le slogan d’Euromelanoma pour sa campagne de prévention annuelle. Ce type de cancer est le plus répandu en Belgique mais est aussi celui qui touche de plus en plus de personnes. Deux des obstacles à la guérison sont le déni et la procrastination.

1/

La procrastination et le déni, deux attitudes fatales

Euromelanoma a collaboré avec la Melanoma Research Foundation afin d’évaluer les habitudes des patients. Leur enquête a démontré que le déni augmente le risque de développement du cancer de la peau et se constitue en trois stades. Le premier stade est le déni du besoin de protéger sa peau du soleil.

 

A lire aussi: Endométriose : quels sont les symptômes, les causes et les traitements ?

 

Seulement 18 % des personnes interrogées se protègent systématiquement, contre 88 % d’entre elles qui sont conscientes du danger mais qui n’agissent pas. En Belgique, seuls 6 % des Belges se protègent toute l’année, un résultat aberrant. Le deuxième stade est le déni des symptômes du cancer de la peau. En effet, même lorsque les symptômes sont visibles, le déni reste ancré, ce qui fait que 49 % des personnes touchées par le cancer n’agissent que 3 à 6 mois après l’apparition des premières alertes.

Un comportement très risqué qui augmente la probabilité de décès si l’attente de réaction est d’au moins quatre mois. Véronique del Marmol déclare que: « L’idée de se faire diagnostiquer un cancer fait très peur aux gens, ils assimilent cela à un arrêt de mort. Alors qu’en cas de diagnostic précoce, le cancer de la peau se soigne très bien. ». La troisième phase est le déni de besoin de suivi: 5 % des patients ne poursuivent pas de suivi chez leur dermatologue. Ce nombre a augmenté jusqu’à 30 % en deux ans.

 

A lire aussi: Retour du soleil : préparer sa peau avant, pendant et après l’exposition

2/

Le bilan en Belgique

Le nombre de cas de cancer de la peau en Belgique a augmenté de 342 % entre 2004 et 2016, selon la Fondation Registre du Cancer, ce qui équivaut à 39 000 nouveaux patients atteints du cancer de la peau, chaque année.

3/

Ne ratez pas la semaine de prévention

La campagne Euromelanoma se déroulera sur les réseaux sociaux mais aussi via des journées de consultation gratuites chez les dermatologues. La semaine de prévention aura lieu du 13 au 17 mai 2019. Inscrivez-vous ici.

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi: Endométriose : 3 livres pour essayer de comprendre ou d’accepter, Livia, l’appareil qui lutte contre les douleurs menstruelles et Yuka, l’app qui scanne les aliments et les cosmétiques, arrive enfin en Belgique !

| | | |
Tags: Cancer, Santé, Soleil.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures