Nos conseils pour bien choisir ses chaussures de running

par Line Toussaint
marieclaire_choisir_chaussures_running
©Spencer Dahl - Unsplash

On ne choisit pas ses chaussures de running à la légère! En effet, tous les modèles ne se valent pas. Elles doivent être parfaitement adaptées à vos pieds pour vous assurer un confort et un maintien à toute épreuve.

Les grandes marques l’ont bien compris : le running est de plus en plus pratiqué au niveau mondial, que ce soit en dilettante ou à un haut niveau. Aussi proposent-elles une gamme de chaussures de running de plus en plus riche afin que chaque coureur puisse disposer de chaussants adaptés à sa morphologie, à la forme de ses pieds, à la surface sur laquelle il court ou encore à sa foulée, mais aussi à la distance qu’il parcourt. Le moins que l’on puisse dire est que la qualité est au rendez-vous grâce à une technologie toujours plus poussée.

Lire aussi : « Running: les 5 conseils de la sprinteuse Naomi Sedney pour s’y mettre »

Passons en revue les critères de choix à prendre en compte, quel que soit votre niveau, que vous soyez un homme ou une femme.

1/

Les types de chaussures

Pour choisir une bonne paire de chaussures afin de pratiquer la course à pied dans les meilleures conditions, vous devez commencer par distinguer les différents types de sneakers.

Running, minimaliste, de cross, de triathlon ou trail : vos chaussures de running doivent épargner vos tendons, notamment le tendon d’Achille, vos muscles tels que le mollet et votre colonne vertébrale afin que vous preniez un réel plaisir à courir sans jamais avoir mal aux pieds, aux jambes ou au dos.

Lire aussi : « Crush of the day : L’Ultraboost 19 d’Adidas pour courir comme une gazelle ! »

  • Chaussure minimaliste ou chaussure pied nu : dotée d’une semelle d’une extrême finesse, elle est d’une grande légèreté et très flexible si bien que le coureur a la sensation de ne pas porter de chaussures.
  • La chaussure de Running : avec son excellent amorti et sa belle stabilité elle est bien adaptée à la course à pied sur route.
  • La chaussure de Cross : avec sa semelle en caoutchouc avec pointes, c’est LA chaussure pour terrains boueux et meubles comme les champs et les sentiers nature.
  • La chaussure de Triathlon : son point fort étant la légèreté, elle est idéale pour la course rapide. Elle se porte pieds nus, et étant démunie de lacets, elle s’enfile en un fragment de seconde.
  • La chaussure de Trail : dynamique, stable, elle offre un bon amorti.

2/

La morphologie

Votre poids compte beaucoup dans le choix de vos nouvelles chaussures de course à pied. Elles doivent assurer la dispersion des vibrations et remplir parfaitement leur rôle d’amortisseur de chocs.

C’est vraiment essentiel car à chaque foulée, une onde de choc se propage depuis votre talon jusqu’aux cervicales. Vous devez donc bénéficier d’un excellent amorti car une onde de choc est équivalente au triple de votre poids.

Lire aussi: 4 applications running pour (enfin) s’y mettre!

Nous conseillons à un coureur de 80 kg ou plus d’acheter des chaussures conçues pour le running qui garantissent un amorti additionnel au niveau de l’avant du pied et du talon. Cette technologie doit venir compléter le pouvoir d’amortissement d’une semelle intermédiaire ferme en mousse.

3/

La foulée

Connaissez-vous votre foulée ? Avant d’acheter des chaussures, vous devez la définir en observant le niveau d’usure de vos anciennes chaussures de running car l’état de la semelle en dit long sur cette fameuse foulée.

  • Foulée universelle : comme pour près d’un coureur sur deux, la foulée universelle appelée également foulée neutre est reconnaissable à une usure de la semelle au niveau de l’avant-pied,
  • Pronatrice : c’est le type de foulée de plus de quatre coureurs sur dix. Elle entraîne une usure des chaussures au niveau de l’intérieur du pied,
  • Supinatrice : seulement 5 % des coureurs ont une foulée supinatrice qui entraîne une usure à l’extérieur du pied.

Ne vous débarrassez jamais de vos vieilles chaussures de sport avant l’achat de chaussures de running sans avoir bien analysé l’état de leurs semelles. Et gardez toujours en mémoire quel type de coureur vous êtes : pronateur, supinateur ou dont la foulée est universelle, c’est-à-dire un coureur neutre.

À lire aussi : Quelles sont les habitudes de running des Belges ?

Au moindre doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un conseiller dans une boutique de sport afin de trouver chaussure à votre pied.

Certaines enseignes spécialisées proposent une analyse de démarche afin qu’il n’y ait aucune erreur de choix. Vous pouvez également consulter un podologue du sport si vous avez les pieds plats ou une arche haute car le modèle de chaussure doit répondre à chacune de ces spécificités. Il est vraiment important que vous puissiez être orienté vers les chaussures les mieux adaptées à votre profil.

4/

Le terrain

La course à pied se pratique sur tous les types de terrains : route, terrains souples, sentiers nature. Choisissez votre paire de running en adéquation avec celui que vous préférez et sur lequel vous courez le plus souvent.

Running sur route

Plus le terrain est dur, plus l’amorti doit être important pour absorber les nombreux impacts. Courir sur l’asphalte entraîne des chocs considérables et accélère l’usure des chaussures. Pour courir sur route, il est donc important d’acheter des chaussures de running au meilleur amorti possible.

Running sur terrain souple

C’est le type d’environnement qui implique le port de chaussures de running au maintien optimal afin de limiter les risques de foulure, de blessure de ligaments, d’entorse.

Lire aussi : Reebok X Gigi Hadid : la collab sportive nineties qui claque !

Running sur sentier nature

Là, les crampons sont vivement recommandés car sur l’herbe mouillée comme sur un sol meuble, les risques de glissades et de chutes étant extrêmes dans de telles conditions.

Notez que la chaussure de running convient aussi pour le tapis de course.

La chaussure adidas femme est le must au niveau de l’amorti, de la souplesse et du confort mais aussi en termes de respirabilité et de durabilité. Idéale même sur route humide, elle est bien adhérente grâce à sa semelle en relief. Elle est parfaite pour courir sur tout type de terrain, que l’on soit un homme ou une femme.

En parallèle, pour prévenir les ampoules, n’hésitez pas à porter des chaussettes de sport, légères, confortables, antibactériennes et qui gardent les pieds au sec.

5/

La pointure

Choisir ses chaussures de running à la bonne pointure, cela va de soi. Mais savez-vous qu’il est hautement préférable d’acheter de nouvelles chaussures de sport en fin de journée plutôt que le matin ? La raison en est simple : au fil des heures, vos pieds gonflent. Or, durant une séance de running, les pieds gonflent aussi et ont tendance à glisser à chaque foulée vers l’avant du chaussant, parfois jusqu’à un centimètre.

Lire aussi : Victoria Beckham lance une ligne de vêtements de sport avec Reebok 

Il faut donc choisir vos chaussures pour la course à pied avec une pointure de plus que vous ne le feriez pour des chaussures de ville. Lors de l’essayage, vérifiez qu’il reste un centimètre entre l’extrémité avant de la chaussure et le bout des orteils. Si vous ne prenez pas cette précaution, vous vous exposez au risque de souffrir d’ampoules à répétition ou de favoriser le noircissement de vos ongles de pied.

6/

Trouver une paire de chaussures de qualité

Certains atouts sont incontournables pour qu’une chaussure de running soit jugée de qualité. En tant que coureur débutant ou expérimenté, vous devez être protégé contre les risques de blessures et d’ampoules tout en bénéficiant de chaussants d’une durée de vie plus que satisfaisante. Soyez donc exigeant sur les trois points suivants, quelle que soit la surface de pratique.

  • Le maintien,
  • L’amorti,
  • La durabilité ou longévité de la chaussure.

Tournez-vous vers certaines marques très plébiscitées par les pros qui choisissent leurs chaussures de course à pied en toute connaissance de cause et bénéficient, en plus, de chaussures esthétiques.

Lire aussi : Verdict: les écouteurs sans fil Jaybird RUN

Surtout, au moment d’acheter vos chaussures de running dans un magasin de sport, prenez le temps de les essayer et soyez attentif à ce que vous percevez au niveau de chaque pied, sachant que l’un peut être plus fort que l’autre, une particularité qui concerne six personnes sur dix. La largeur de la chaussure est un autre critère de choix à ne pas négliger.Elle doit être parfaitement ajustée.

Pour plus de confort, optez pour des semelles intérieures afin d’améliorer le confort de chaussures dont la largeur est standard. Enfin bien chaussé, vous pourrez voir défiler les kilomètres sans souffrance et avec beaucoup plus de facilité. De votre confort dépendent votre performance et votre endurance.

Envie d’en savoir plus sur le sport ? Lisez nos autres articles : « 5 sports à pratiquer facilement avec votre bébé « « 4 applications running pour (enfin) s’y mettre! » et « Quels workouts pratiquent les Anges de Victoria’s Secret pour avoir un corps de rêve? »

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures