Verdict: les écouteurs sans fil Jaybird RUN

marieclaire-jaybirdrun-cover
©Presse

Courir en totale liberté, c’est désormais possible grâce aux nouveaux écouteurs sans fil Jaybird RUN. Vraie petite révolution ou gros coup dans l’eau? Ni une, ni deux, on a enfilé nos baskets pour essayer.

Le concept

Si vous êtes adepte du running comme moi, vous conviendrez qu’il est bien plus agréable de courir avec de la musique dans les oreilles. Non seulement le temps passe plus vite, mais la musique nous aide à garder le tempo. De quoi nous aider à maintenir le même rythme sur une longue distance et dépasser sans cesse nos limites.

Jaybird RUN

Mais pas évident de courir avec des écouteurs encombrants ou aux fils trop longs qui finissent par s’emmêler.

Jaybird, le pionnier des écouteurs de sport s’est donc attelé à concevoir un modèle totalement sans fil.

Il a été conçu à partir des retours d’expérience des meilleurs coureurs du monde afin  qu’ils se fassent complètement oublier durant la séance d’entraînement. De quoi offrir une toute nouvelle expérience de liberté pour les coureurs.

Doté d’un design élégant et discret, Jaybird RUN intègre la toute nouvelle technologie Bluetooth sans fil. Avec sa nano-protection hydrophobe, les écouteurs sont protégés des dommages causés par l’eau et la transpiration.

Un bouton de contrôle intuitif permet de prendre ses appels, de lancer ou de stopper la musique, de passer les titres et d’activer Siri ou Google Assistant.

A l’essai

Jaybird RUN

Je reçois mes écouteurs dans un joli petit étui de poche. On dirait presque des boutons de manchette tellement ils sont compacts et design. Dès qu’on les range dans leur étui, ils se mettent à recharger, assurant une autonomie de douze heures. Seul cinq minutes de charge suffisent pour une heure d’utilisation.  J’ai de quoi tenir…

Pour les connecter à l’appareil de mon choix (une montre, un smartphone, l’auto-radio), il suffit d’activer sa fonction Bluetooth. Jamais vu de mode d’emploi aussi simple!

Pour s’adapter à tous les formats d’oreille, les écouteurs sont livrés avec trois ailettes et trois embouts différents que l’on peut associer entre eux pour du presque sur-mesure. J’enfonce l’écouteur droit et gauche aux endroits adhoc et ça me semble parfait. Dans le doute, j’essaie avec les embouts small mais il me semble que l’écouteur tient moins bien en place.

Avant de me lancer dans l’aventure, je sautille sur place dans mon appart. Sceptique, je crains que les écouteurs ne tiennent pas en place. Mais non, ça fonctionne! Je sélectionne sur mon smartphone ma musique préférée, le test peut commencer. Dès les premières foulées, je ressens comme une formidable sensation de liberté. Moi qui ai l’habitude de courir avec un gros casque, je me sens toute légère. J’ai presque l’impression d’avoir oublié quelque chose.

L’atout

Le Jaybird RUN a été pensé pour une utilisation possible avec un seul écouteur. Du coup on peut profiter de sa musique tout en gardant une oreille attentive à la circulation routière. Un détail non négligeable quand on court en ville.

Si vous avec l’oreille absolue, vous pouvez même régler les aigus, les médiums et les basses grâce à l’app gratuite Jaybirn. Celle-ci permet également de partager ses playlists Spotify avec la communauté Jaybird.

La faille

Franchement, on cherche. S’il faut vraiment trouver un point négatif, on pourrait parler du prix, un peu cher à mon goût.

Le verdict

100 % convaincue! Je l’utilise aussi pour retranscrire mes interviews et m’isoler du bruit à la rédaction.

Les écouteurs sans fil Jaybird RUN sont proposés en deux couleurs: Drift (blancs avec anneaux argentés) et Jet (noirs avec anneaux argentés) au prix de 199 €. Infos : www.jaybirdsport.com

Pour courir encore plus léger, downloadez votre musique sur votre smartwatch. On a essayé celle de Garmin ( Verdict de notre séance de coaching avec Garmin). Et pour les fans de sport, allez lire nos articles « C’est mieux de manger avant ou après le sport? » et « Sport: 3 conseils pour choisir sa musique de jogging« 

| | | |
Tags: Bluetooth, écouteurs, Jaybird, Running.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures