Qui est Nina Derwael, première médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ?
© Getty Images

Qui est Nina Derwael, première médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ?

Par Inès Bonjean
Temps de lecture: 2 min

Ce dimanche 1er août 2021, Nina Derwael a offert à la Belgique sa toute première médaille d’or en gymnastique lors des Jeux Olympiques à Tokyo. Mais qui se cache derrière la native de Saint-Trond ?

/

Le parcours de Nina Derwael

Née le 26 mars 2000, Nina Derwael commence la gymnastique dès ses 2 ans et quitte sa ville natale à l’âge de 11 ans afin d’intégrer le complexe gantois, le Topsporthal. À 16 ans, lors des Jeux Olympiques de Rio, la talentueuse sportive obtient la 19e place et devient la gymnaste belge obtenant le meilleur résultat de l’histoire des Jeux. Par la suite, les trophées et les titres se multiplient. En 2017 et 2018, elle remporte la médaille d’or lors des championnats d’Europe ainsi que le titre de championne du monde à deux reprises aux barres asymétriques. Et ainsi, en s’imposant cette année sur la plus haute marche du podium devant Anastasiia Iliankova et Sunisa Lee, elle offre à la Belgique sa première médaille d’or Olympique à Tokyo 2020, mais aussi sa première médaille en gymnastique artistique.

 

Nina Derwael gymnastique

Getty Images

 

En effet, les barres asymétriques constituent son agrès de prédilection. Son triomphe dans cette discipline est en partie dû à son travail acharné afin de compenser une fragilité des pieds. La gymnaste a dû limiter ses entraînements au sol et favoriser la poutre et les barres. Du haut de son 1 mètre 70, Nina Derwael est plutôt grande comparée aux autres gymnastes. Cependant, elle estime que cette taille lui offre davantage de hauteur et d’amplitude aux yeux du jury. Dans un sport de grâce, elle a réussi à sublimer la performance et l’élégance.

 

Nina Derwael barres asymétriques

Getty Images

 

Néanmoins, au début de l’année 2021, un incident aurait pu l’empêcher d’entrer dans l’histoire des Jeux Olympiques. Nina Derwael est victime d’une déchirure du gros orteil gauche qui la contraint à sacrifier sa participation aux championnats d’Europe à Bâle pour ne pas affecter sa participation aux Jeux Olympiques. « Si je reprenais trop vite, les kinésithérapeutes m’ont dit que je pouvais risquer une rechute ou d’aggraver ma blessure », a précisé la gymnaste lors d’une interview accordée à la RTBF.

Lire aussi: “Jeux Olympiques 2020 : à Tokyo, les médailles seront… recyclées!”

/

Des félicitations à la hauteur de la médaille

La gymnaste a rendu fiers tous les Belges et a reçu de nombreux messages de félicitations, notamment par sa Majesté le Roi Philippe.

Le Roi a appelé quand j’étais dans la voiture. Il a dit qu’il était très fier pour moi et pour le pays et qu’il espérait pouvoir me féliciter en personne quand je serai de retour en Belgique.

 

Nina Derwael drapeau belgique

Getty Images

 

La championne olympique a également été accueillie par l’équipe nationale de hockey des Red Lions à l’hôtel et a été félicitée sur les réseaux sociaux par Thibaut Courtois ou encore Kim Clijsters, signe que les sportifs belges sont plus unis que jamais.

 


/

Et pour la suite ?

Nina Derwael a encore des objectifs à long terme devant elle dont les Mondiaux 2023 à Anvers et les Jeux Olympiques de Paris.

Nous avons déjà parlé de l’avenir avec Nina. Elle ne se sent pas prête à arrêter la gymnastique” a déclaré son entraîneuse Marjorie Heuls avant d’ajouter : “Elle a besoin de vacances, de prendre du temps pour elle et de vivre un peu sa vie.”

L’athlète a quant à elle ajouté qu’elle se réjouissait aussi de retrouver sa famille et son copain Siemen Voet qui n’ont pas pu être présents à Tokyo à cause de la pandémie Covid-19.

La rédaction du Marie-Claire Belgique remercie notre championne olympique pour ce moment d’émotion historique et lui souhaite de belles vacances bien méritées.

Si cet article vous a plu, vous devriez aimer : “Santé : toutes nos astuces pour se motiver à faire du sport à la maison“,”Netflix : “Athlete A”, la sororité puissante face à l’impunité des abus sexuels chez USA Gymnastics, et aussi “Afterburn : la méthode pour brûler plus de calories après une séance de sport“. 

Tags: Belgique, Sport.