La pilule augmente aussi le risque de thrombose : “La comparaison avec AstraZeneca est incomplète”
© Getty Images

La pilule augmente aussi le risque de thrombose : “La comparaison avec AstraZeneca est incomplète”

Par Esther Marneffe  & Charlotte Deprez
Temps de lecture: 4 min

Les vaccins contre le Coronavirus d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson (J&J) font actuellement l'objet d'un vif intérêt car ils peuvent provoquer l'apparition de caillots sanguins. Cependant, la pilule contraceptive le fait depuis des décennies et peu de gens semblent s'en émouvoir. Le gynécologue Hendrik Cammu explique quels effets secondaires de la pilule sont préoccupants et lesquels ne le sont pas.

En Belgique, 8 femmes en âge de procréer sur 10 utilisent un moyen de contraception, selon une enquête belge de 2018 sur la santé sexuelle. Bien que la pilule reste le moyen de contraception le plus courant, elle est de moins en moins privilégiée et le stérilet est en augmentation. Bien sûr, la principale raison pour laquelle les femmes prennent des contraceptifs est d’éviter une grossesse. Mais il existe aussi des effets secondaires négatifs. Marie Claire a interrogé Hendrik Cammu, professeur (VUB) et gynécologue (UZ Brussel), sur cette contraception très discutée.

 

Lire aussi : Testé pour vous : la cure bonne humeur au safran Happi Mood

 

Il faut aussi prendre en compte les risques de ne pas se faire vacciner ou ne pas prendre la pilule

Récemment, il est apparu que les vaccins produits par AstraZeneca et Johnson & Johnson peuvent provoquer des caillots sanguins (et donc thromboses) et l’inquiétude de la population est grande. C’est compréhensible, mais d’un autre côté, la pilule augmente aussi le risque de thrombose. Nous le savons depuis longtemps, et pourtant les femmes continuent de prendre la pilule contraceptive.

Le choix de se faire vacciner a une pertinence sociale.

Le risque de thrombose est beaucoup plus élevé avec la pilule qu’avec le vaccin, mais ce n’est pas une comparaison juste, selon Hendrik Cammu. “Que vous preniez la pilule ou non n’a aucune conséquence sur la société. Mais le choix de se faire vacciner a une pertinence sociale.”

“La pilule et le vaccin d’AstraZeneca comportent tous deux des risques. Mais on ne peut pas éliminer les risques”, dit M. Cammu. “Il faut aussi considérer les risques de ne pas se faire vacciner ou ne pas prendre la pilule. Si vous ne vous faites pas vacciner et que vous contractez le COVID-19, vous pouvez vous retrouver aux soins intensifs, où le risque de mourir est beaucoup plus élevé. Si vous ne prenez pas la pilule et tombez enceinte, le risque de thrombose est même beaucoup plus élevé que si vous prenez la pilule.”

 

Lire aussi : 8 comptes Instagram féministes à suivre de toute urgence

 

Les effets secondaires de la pilule

Outre les caillots sanguins, il existe d’autres effets secondaires de la pilule. Hendrik Cammu nous fait savoir quels sont les effets secondaires dont il faut se méfier et ceux qui ne sont que des fables.

La pilule ne provoque pas de cancer du sein. Néanmoins, le contraceptif provoquera plus facilement un cancer du sein chez les personnes qui y sont prédisposées. Sur 20 000 personnes qui prennent la pilule, il y a un cas supplémentaire de cancer du sein. Les personnes concernées doivent donc évaluer elles-mêmes si elles veulent prendre ce risque.

 

Lire aussi :« À 33 ans, on m’annonce un cancer du sein triple négatif, l’un des plus agressifs »

 

Alors que 10 % des femmes sous pilule ont une libido plus faible, 10 % ont juste une libido plus élevée. Cela dépend de votre sensibilité au contraceptif. Cammu s’étonne que la baisse de la libido ne soit pas plus fréquente. “Biologiquement parlant, la plus grande chance de procréation est lorsqu’il y a une ovulation. C’est aussi le moment où l’on a le plus envie de faire l’amour. Lorsque la pilule empêche l’ovulation, on pourrait penser que le désir de sexe est également réduit. D’un point de vue purement biologique, je suis surpris que ce ne soit pas un plus gros problème.”

L’idée que vous seriez moins fertile une fois que vous auriez arrêté de prendre la pilule est absurde. Ce qui est possible, c’est que cela prenne jusqu’à 6 mois avant que vous ne retrouviez vos règles régulièrement. Si vous avez commencé à prendre le contraceptif une fois parce que vos règles étaient irrégulières, il est évident qu’elles ne seront plus régulières une fois que vous aurez arrêté de prendre la pilule.

 

Lire aussi : No bra : 5 choses à savoir sur la tendance qui libère notre poitrine

 

Introduire une semaine d’arrêt parce que vous avez besoin de vous débarrasser de certains déchets est également un non-sens. Vous pouvez continuer à prendre la pilule en toute sécurité. De nombreuses femmes choisissent d’avoir leurs règles tous les mois pour confirmer qu’elles ne sont pas enceintes.

La pilule a également une influence sur l’humeur. Le contraceptif peut provoquer une dépression. C’est le cas pour environ 10% des femmes qui prennent la pilule. Pour les femmes concernées, le Docteur Cammu conseille de choisir une autre forme de contraception.

Le plus important, selon M. Cammu, est que les médecins connaissent leurs patients avant de leur prescrire une pilule. “L’effet secondaire le plus préoccupant, c’est celui que vous auriez pu éviter en interrogeant correctement les gens.”

La meilleure alternative à la pilule dépend de votre âge et du fait que vous ayez déjà eu ou non des enfants. Nous constatons que le stérilet hormonal est en hausse. Il existe également de nos jours des stérilets plus petits qui peuvent servir aux femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants. La pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé, mais le stérilet est en progression.

Si cet article vous a plu, vous devriez aimer: Verdict: J’ai testé une semaine sans soutien-gorge , Météo et santé : comment lutter contre la dépression saisonnière? ou encore Pourquoi vous devriez faire des cures de cumin, l’épice miracle de l’Ayurvéda.

Charlotte Deprez Voir ses articles >

Foodie assumée, obsédée par les voyages, la photographie et la tech, toujours à l'affût de la dernière tendance Instagram qui va révolutionner le monde.