Bruxelles : l’expo du légendaire Keith Haring débarque à BOZAR

par Aline Dricot
marieclaire_keith_haring
©Getty Images

Une petite envie de culture pop colorée ? L’exposition Keith Haring débarque à BOZAR à Bruxelles le 6 décembre. Aucun besoin d’une excuse pour aller la voir, elle est incontournable!

Keith Haring est l’un des artistes internationaux les plus marquants de sa génération. Aux couleurs pop s’ajoutent des traits assurés, universaux. La vie de Keith Haring a certes été courte et tumultueuse, toutefois son oeuvre est entrée dans l’histoire.

1/

Keith Haring, artiste engagé et tourmenté

Certains ont comparé Keith Haring à Icare, qui s’est brûlé les ailes en volant trop près du soleil. En effet, l’artiste est connu pour avoir eu une vie courte, remplie de fêtes et de tumultes. Keith Haring naît en 1958, et décède en 1990, de complications suite à sa maladie du sida.

Après des études peu fructueuses, Keith Haring débarque à New York. Dans cette grande ville, il découvre de nouvelles manières de penser et de représenter la vie. Rapidement, il abandonne l’art du « réel », il se consacre à sa passion pour le dessin. Des traits simples et assurés, qui représentent autant les différentes facettes de l’humanité, que des visions idylliques. Au premier abord, ses dessins choquent, impressionnent ou font rire, car il ne s’axe pas sur une seule émotion, un seul ressenti. Ainsi, son oeuvre entière est percevable comme une histoire, pleine de rebondissements. Il s’agit d’un récit permanent qui mêlent le réel et l’imaginaire, la mort et la vie. Sa particularité, en tant qu’artiste, est qu’il ne préparait jamais ses œuvres à l’avance. D’un coup, il attrapait son pinceau, peignant vite et beaucoup.

 

Lire aussi: Notre sélection de livres pour les mordus d’art

 

Par ailleurs, il a côtoyé de nombreuses célébrités, telles que Madonna, Grace Jones ou encore Yoko Ono. Parmi les artistes qui l’ont appuyé, on pense bien sûr à son mentor Andy Warhol ou bien Jean-Michel Basquiat, un grand ami.

Les sujets de société des années 80 le préoccupaient beaucoup. Tout au long de sa carrière, il tient un engagement fort et peint des œuvres pour dénoncer les préjugés sociaux. Il a par ailleurs fondé la Keith Haring Foundation pour la lutte contre le sida. De plus, il est connu pour son désir de rencontrer le large public afin de rendre son art accessible à tous. Le métro de New York était l’un de ses terrains de jeu. La rue est donc devenue son royaume, partagé avec celles et ceux qui l’habitaient.

En bref, Keith Haring a joué un rôle-clé dans la contre-culture de New York et créé un style immédiatement reconnaissable. Enfin, il fait figure d’humaniste, dans une société pleine d’ambition individualiste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BOZAR (@bozarbrussels) le

2/

L’exposition à BOZAR

BOZAR présente une grande rétrospective de l’œuvre de Keith Haring, du 6 décembre au 19 avril 2020.

Keith Haring puise ses influences dans l’expressionnisme abstrait, mais également dans le pop art de son ami Andy Warhol. Les grapheurs new-yorkais l’ont aussi abreuvé en inspiration, ainsi que la calligraphie japonaise. L’exposition présente des milliers d’œuvres, faites de manière spontanée. L’artiste montre par ailleurs un univers traversé par les énergies de son époque, du voyage dans l’espace aux jeux vidéos.

Une œuvre puissante, qui n’a rien perdu de son actualité. – BOZAR

L’exposition est organisée par la Tate Liverpool en collaboration avec BOZAR/Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et le Musée Folkwang, Essen.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BOZAR (@bozarbrussels) le

3/

Informations pratiques

Où ? BOZAR/Palais des Beaux-Arts, Rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles

Quand ? Du 6 décembre au 20 avril 2020. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, le jeudi de 10h à 21h. Fermé le lundi.

Combien ? Ticket standard à 18€.

Toutes les informations sont disponibles ici.

Si vous avez apprécié cet article, vous pourriez également lire : Bruxelles : rendez-vous artistique au Nationa(a)l Artist Supermarket, Liège : pourquoi il faut aller voir l’exposition Hyperrealism Sculpture à La Boverie ou encore L’exposition Dalí/Magritte : une pépite surréaliste.

| | | |
Tags: Bozar, Bruxelles, Exposition, Keith haring.