Comment préparer un babysitting pour qu’il se passe au mieux ?

par Line Toussaint
marieclaire_babysitting
©Shutterstock

L’arrivée d’un nouveau babysitter à la maison peut bouleverser le quotidien des enfants ! Que ce soit au moment du réveil, en journée, ou bien au moment du coucher, chaque enfant possède ses petits rituels. Et pour rien au monde ces derniers ne doivent changer à l’arrivée d’un nouveau ou d’une nouvelle babysitter, auquel cas la crise est assurée…

Alors pour que la transition se fasse en douceur, dans le calme et la bonne humeur, voici quelques conseils qui vous aideront à préparer le babysitter, mais aussi les enfants à cette nouvelle garde.

1/

Les consignes à adresser au babysitter

Même après plusieurs années d’expériences, un babysitter ne peut jamais deviner à l’avance comment les enfants se comporteront lors de la garde. Alors, il est important de communiquer au babysitter toutes les informations nécessaires au bon déroulement du babysitting.

 

Lire aussi : « Le compte Instagram @mayavorderstrasse, ou le véritable visage d’une femme enceinte »

 

N’hésitez pas à lui transmettre le plus d’informations possibles, il est préférable qu’il en ait trop que pas assez (surtout si vous voulez éviter de passer votre soirée en amoureux à répondre à ses questions …). En plus de transmettre vos consignes par voie orale, écrivez-les sur une note. Ainsi, vous serez sûr de ne rien oublier, et vous pourrez réutiliser ces consignes lors de la prochaine garde.

Pour vous aider, voici différentes informations à remettre au babysitter à propos de l’enfant :

  • Les rituels du réveil et du coucher : si l’enfant dort avec un doudou, s’il a besoin d’une histoire (et laquelle, éventuellement), à quelle heure doit-il se réveiller et à quelle heure doit-il aller au lit,
  • Les habitudes alimentaires : ce qu’il est interdit à l’enfant de manger ou de boire, les allergies éventuelles, la composition du biberon, du petit déjeuner, déjeuner, goûter, dîner, etc,
  • Les activités : le jeu préféré de l’enfant, le nombre d’heures autorisées devant les écrans, les émissions qu’il peut regarder ou non, etc,
  • Les techniques que vous utilisez habituellement pour calmer votre enfant lors d’une crise.

 

Lire aussi: « Les mamans les plus cools d’Instagram »

 

En règle générale, vous pouvez également :

  • Indiquer où se trouve la trousse à pharmacie ou les médicaments,
  • Fournir des contacts et numéros de téléphone d’urgences, il peut s’agir d’un voisin, d’un ami, ou d’un membre de la famille,
  • Expliquer comment utiliser les appareils dernier cri que vous possédez (four, robot de cuisine, etc.),
  • Indiquer où se trouvent les vêtements de rechange et les couches.

Avec toutes ces informations, vous serez probablement plus serein. D’ailleurs, sachez que si vous êtes anxieux ou angoissé du fait de laisser votre petite tête blonde avec un nouveau babysitter, votre enfant le ressentira aussi. Alors essayez de mettre tout en place pour vous rassurer, ce sera bénéfique aussi bien pour vous que pour vos minis.

2/

Comment préparer l’enfant pour le babysitting ?

Sans vouloir vous faire peur, il est fort probable que votre enfant ne veuille pas vous laisser partir lorsqu’arrive le moment de la séparation. Pour éviter la crise, les larmes de crocodile et de la timidité, n’hésitez pas à discuter avec votre enfant avant le babysitting.

Premièrement, cela peut sembler plutôt évident, mais évitez à tout prix d’annoncer à votre enfant à la dernière minute qu’une personne inconnue va venir passer la soirée avec lui, jouer avec lui et remplacer le bisous de papa et/ou maman au coucher ! On imagine votre tête si on vous faisait le coup… Pas génial, hein?

À la place, une fois le babysitter trouvé sur Babysits, annoncez à votre enfant quelques jours avant, ou du moins dans la journée, qu’une personne va venir spécialement pour lui. Expliquez-lui que cette personne vient pour jouer toute une soirée ou une journée à ses jeux préférés. De plus, rassurez votre enfant en lui disant que vous reviendrez très vite, et qu’il ne s’agit pas d’un au revoir. Cela peut rendre la transition beaucoup plus simple.

 

Lire aussi : « Les qualités indispensables que doit avoir LA ou LE babysitter »

 

Ensuite, comme vous ne serez plus dans les parages, il se peut que votre enfant teste les limites et la patience du babysitter. C’est tout à fait normal pour un enfant de défier l’autorité d’une personne qu’il ne connaît pas encore. Si vous avez expliqué à l’avance au babysitter comment gérer cette situation, cela devrait se passer dans le plus grand des calmes. Mais vous devez aussi expliquer à votre enfant que la personne qui vient le garder interdira les mêmes choses qu’interdisent papa et/ou maman (la boîte de bonbons restera donc cachée dans la cuisine, pas d’exception!).

Pour aider votre enfant à mieux appréhender le babysitting, vous pouvez lui donner confiance en lui et le responsabiliser. Par exemple, apportez-lui de l’assurance en lui disant que ce soir, il se lavera les dents tout seul, qu’il pourra jouer au grand en quelque sorte. Aussi, vous pouvez rendre le babysitting plus intéressant en lui offrant la possibilité de choisir son repas préféré, par exemple.

Également, lors du jour J, voici une petite astuce qui créera un lien direct entre votre enfant et le babysitter : confier à votre enfant la visite de la maison, et surtout de sa chambre ! Il se sentira très fier, il pourra montrer ses jouets, son univers et sera sûrement plus à l’aise avec le babysitter. Si vous vous y prenez suffisamment à l’avance, vous pouvez proposer à votre enfant de confectionner un petit bricolage à offrir au babysitter.

 

Lire aussi : « Sécurité sur internet : tout ce que vous devez savoir pour protéger vos enfants »

 

Enfin, un dernier petit conseil tout simple, mais qui fera la différence auprès de votre enfant : invitez le babysitter à votre domicile 30 minutes avant le début de la garde. Votre enfant aura le temps de se familiariser avec cette nouvelle personne sans pour autant être perdu sans ses parents.

3/

Quelques conseils supplémentaires pour les parents

Afin de faciliter la transition de votre enfant, mais également la vôtre, vous pouvez appliquer ces derniers conseils :

  • Assurez-vous de quitter la maison sans ne rien avoir oublié ! Si vous faites demi-tour dans l’allée de votre jardin pour aller récupérer votre téléphone, vos clés de voiture ou encore faire un dernier bisous à votre enfant, cela le rendra probablement encore plus confus,
  • Cependant, n’oubliez pas de dire au revoir. Partir dans la précipitation ne fera qu’empirer les choses, et votre enfant risque de faire une crise.

Il est maintenant temps de laisser votre enfant avec le babysitter. Partez sans crainte, si vous avez appliqué certains des conseils ci-dessus, vous n’aurez que des bons echos de ce babysitting!

| | | |
Tags: Babysitting, Parentalité.