Le Verdict : Drive Now, système de car sharing
© +++ The use is free of charge for editorial purposes in connection with DriveNow. Reprint please with the following photo credit: DriveNow +++

Le Verdict : Drive Now, système de car sharing

Temps de lecture: 2 min

En toute subjectivité…

Le concept 

Après Berlin et Stockholm, le service de car sharing haut de gamme s’est installé cet été à Bruxelles: 300 véhicules (BMW et Mini uniquement) répartis sur la zone ‘business’ de la capitale.

À l’usage

Avant de pouvoir conduire un véhicule Drive Now, il faut d’abord montrer patte blanche: envoyer copie de la carte d’identité, du permis de conduire et de la carte de crédit par voie numérique. Quelques jours plus tard, le sésame (une carte magnétique) arrive par voie postale. Il suffit ensuite de télécharger l’application sur son smartphone pour connaître la zone de Drive Now et l’endroit des véhicules les plus proches de son emplacement. La société promet une voiture à moins d’un quart d’heure de marche: c’est confirmé, on n’a jamais dépassé les 11 minutes. Pour réserver le véhicule, il suffit de cliquer dessus et de s’y rendre dans le quart d’heure (le temps de réservation octroyé). Les voitures sont facilement identifiables, puisque chacune comporte le logo bleu de la société sur son flanc, et une carte Google mentionne sa situation précise, comme le temps de trajet nécessaire pour la rejoindre. Pratique. La carte magnétique se dépose sur le pare-brise et ouvre la voiture comme par enchantement. Le temps de location ne démarre qu’une fois qu’on a… démarré justement! Ce qui permet de se démarrer à l’aise et de faire le tour du véhicule pour vérifier les éventuels dégâts.

L’atout

Contrairement à Cambio où l’on doit impérativement garer le véhicule là où on l’a pris, on peut laisser le véhicule n’importe où dans la ville (pour autant que ce soit dans les 54 km2 de la zone Drive Now), même sur une place de parking payante, puisque celui-ci est déjà prépayé. Comme d’ailleurs l’assurance ou le carburant. Une véritable sensation de liberté.

La faille

La zone comporte certes 54 km2… mais Bruxelles, c’est 161 km2 au total! Traduction: la zone ne couvre pas les extrémités de la ville. Ce qui signifie que les habitants d’Auderghem, Jette, Anderlecht ou Ganshoren ne peuvent pas profiter de tous les avantages du système. Comme ceux qui désirent aller jusque là… Il y a moyen de s’y rendre, comme n’importe où dans le pays, mais la location continue… ce qui fait cher le déplacement.

Verdict 

Coup de cœur pour la qualité des véhicules (qui sentent encore bon le neuf), pour l’aspect liberté (pouvoir garer le véhicule n’importe où, c’est du bonheur).

La video Marieclaire du jour :
Pervers narcissique comment sortir d’une relation toxique

Bémol pour la zone encore trop restreinte (on rêve de voir le service sur le pays entier) et le tarif qui reste inaccessible aux étudiants (à ceux-là, on conseille la flotte automobile de Zipcar qui propose quasiment le même service à un tarif préférentiel)

 

Inscription 29 € et 33 cents la minute de location, https://be.drive-now.com

Notez que pour le moment, l’inscription est à 4,99 € et vous bénéficiez d’un quart d’heure de conduite gratuite.

 

drivenow_bru%cc%88ssel_8-2

drivenow_bru%cc%88ssel_1-2

 

Valentine Van Gestel Voir ses articles >

Amoureuse de la diversité, éternelle gourmande, tendre passionnée et maman curieuse et imparfaite, je partage avec enthousiasme mes découvertes.