Verdict : on a testé le simulateur de chute libre à Liège

par Marie Claire
marieclaire_skydive_1050x550

S’envoyer en l’air, c’est souvent un rêve qui fascine tout en effrayant quelque peu. Curieuses de tenter l’expérience mais stressées de sauter d’un avion, nous avons trouvé le parfait compromis : le simulateur de chute libre au centre Fly-In à Liège. Explications sur cette expérience inoubliable.

1/

Le concept

FLY-IN est le plus large simulateur de chute libre au monde, avec 5,2 mètres de diamètre. Ouvert depuis 2015, le centre propose l’expérience exceptionnelle de reproduction des conditions d’un saut en parachute.

L’idée ? Une soufflerie, également appelée « windtunnel” qui est un gros tube qui souffle du vent; celui-ci pouvant aller jusqu’à 300km/h. Une telle vitesse permet aux participants de ressentir les sensations de la chute libre. Rassurez-vous, pas besoin d’être un expert pour tenter l’expérience ! En effet, le public qui visite Fly-In est très varié. Evidemment, il s’agit d’un terrain d’entraînement pour les parachutistes, notamment ceux du club Skydive Spa, associés au projet. Des entreprises peuvent également louer le lieu, chouette idée pour un team building ! Et bien évidemment le grand public avide de sensations fortes est le bienvenu pour tester l’expérience.

Il faut compter 1h30 sur place : le temps de s’inscrire et de recevoir le briefing, puis le temps de vol. Chaque personne passe 2 fois dans le simulateur, ou plus selon la formule choisie. Après la découverte au Fly-In, les plus audacieux pourront mettre la discipline en pratique en testant l’expérience réelle de chute libre à l’aérodrome Skydive Spa.

2/

À l’essai

La première étape est le briefing : on reçoit quelques consignes avant de faire son entrée dans le fameux tube. Je retiens les consignes et gestes que j’utiliserai avec mon moniteur pour pouvoir communiquer. Le bruit du vent couvrant la communication, nous devrons communiquer par gestes. Même si j’ai peur, je ne dois pas me crisper ; il faut que je me laisse porter par le vent, en douceur. Le ventre doit être vers le bas, le corps cambré, la tête légèrement en arrière, ainsi que les jambes. Une fois le briefing donné par mon moniteur, je retiens surtout sa phrase finale : « PROFITE ».

J’enfile alors ma combinaison de chute libre, et je sens que l’expérience est réelle, je vais vraiment le faire ! Je mets des boules Quies, un casque et des lunettes de protection. C’est parti !

Je me tiens à l’entrée du tube, debout, et quand mon moniteur me l’indique je me laisse tomber vers le centre du simulateur. La force du vent est incroyable et un peu déstabilisante au début, mais la sensation de voler est incroyable. Avec une vitesse à plus de 200 km/h, difficile de bouger les membres.

Après le premier passage, on me laisse une pause d’une minute pour que je puisse me décrisper et intégrer les sensations du premier vol et pour que je puisse réfléchir à la bonne position à adopter la prochaine fois. Cela va mieux lors du deuxième essai de vol.

Après les deux vols, j’ai l’impression de sortir d’une expérience inouïe, ayant eu la sensation de voler pour de vrai, d’être dans une bulle de liberté incroyable. Des sensations difficilement explicables mais qui resteront gravées dans ma mémoire.

Verdict : on a testé le simulateur de chute libre à Liège - 1

FLY-IN

3/

Le verdict

Contrairement aux a priori et à ce que je pensais moi-même avant de tester la chose, l’expérience n’est pas violente. Certes cela reste assez sportif, mais les sensations sont douces, un mélange à la fois doux et dynamique.

Le gros plus, c’est qu’on a droit à un deuxième vol. Les sensations lors du premier vol sont très nouvelles, et du coup surprenantes. Le deuxième passage permet de progresser et on se sent directement plus à l’aise avec les sensations et les bonnes positions à adopter. Les moniteurs sont très attentifs à nous corriger à la moindre erreur de positionnement, et la communication se fait sans souci. Leur calme est rassurant quand on arrive avec de l’appréhension !

Une fois l’expérience terminée, force est de constater qu’on ne veut pas partir. Toutes les bonnes choses ont une fin, malheureusement. On aurait voulu que ça dure encore !

4/

En pratique

Rendez-vous sur le site web pour les réservations. Vous y découvrirez également les promotions et les formules adaptées à tous les budgets et tous les âges. Il est possible d’y aller seul, en groupe et également en entreprise.

Pour plus d’informations :
www.fly-in.be – Téléphone : 04 225 99 60
Rue de l’aéroport, 8
4460 Grâce-Hollogne / Liège

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec Skydive Spa.
www.skydivespa.be

| | | |
Tags: Liège, Simulateur de chute libre.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures