Opinion: il est temps de reconnaître que Serena Williams est une super-heroïne (et de lui foutre la paix)

marieclaire_serena_williams
©Getty Images

A 36 ans, l’Américaine born and raised sur les courts de tennis Serena Williams est sans aucun doute l’une des meilleures joueuses de tous les temps, et en tous cas la plus audacieuse. Depuis son retour en force — et en incroyable combinaison noire Nike — à Roland Garros après une grossesse et un accouchement difficiles, tout le monde y va de son commentaire sur ses moindres faits et gestes… Et ses tenues.

En janvier 2017, Serena Williams bat sa soeur Venus en finale de l’Australian Open, et remporte son 23ème titre en simple en Grand Chelem (elle bat le record de Steffi Graf au passage). Quelques semaines plus tard, elle annonce sa grossesse à la surprise générale: Serena Williams a donc gagné un tournoi de Grand Chelem enceinte de 5 semaines.

 

Lire aussi: « Coupe du Monde 2018: quand Kylian Mbappé checke une Pussy Riot »

 

Après une grossesse et un accouchement très difficiles, Serena Williams chute brutalement dans le classement ATP à cause de son absence des courts, soulevant à l’époque la question du droit à avoir un enfant lorsque l’on est une joueuse de tennis professionnelle. Qu’à cela ne tienne: Serena Williams revient en combinaison noire, clin d’oeil aux supers-héros de Black Panther, sur le terre battue de Roland Garros. La toile s’enflamme alors, et tout le monde se trouve tout à coup très légitime de commenter la tenue et le physique de la championne.

Déjà là, ça nous avait énervées.

 

Lire aussi: « Opinion: la Coupe du Monde du sexisme »

 

On pensait la controverse enterrée, quand, il y a quelques jours, le président de la Fédération Française de Tennis Bernard Giudicelli n’a rien trouvé de mieux à faire que de déclarer dans Tennis Magazine: « Je pense que nous sommes parfois allés trop loin. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et le lieu. »

Et le marcel de Rafa, on en parle?

Cette déclaration donne raison aux détracteurs de la championne et est un beau bras d’honneur à toutes les femmes… Et à toutes les jeunes mamans.

Il ne prend en fait pas en compte trois choses importantes:

  • Le fait que l’une des raisons principales qui ont poussé Serena Williams à porter cette combinaison est qu’elle avait des antécédents de caillots sanguins et en avait développé récemment, après avoir donné naissance à sa fille par césarienne.
  • Le message fondamentalement positif et féministe derrière cette combinaison, que l’athlète avait dédiée à « toutes les mamans qui ont eu une grossesse difficile ».
  • Serena Williams est sur le circuit pro depuis plus de vingt ans et a passé une bonne partie de ces années à la tête du classement ATP. Comment une joueuse de ce calibre pourrait-elle manquer de respect au tennis? Serena Williams incarne le tennis féminin dans toute sa puissance et tout son art. Pour le coup, c’est le tennis qui manque de respect à sa championne.

 

Lire aussi: « Violences conjugales: la Nouvelle-Zélande adopte une nouvelle loi révolutionnaire »

 

La réaction de Nike ne s’est pas faite attendre: la marque de sport a publié une photo de l’athlète sur Instagram avec, en légende « Vous pouvez enlever le costume du super-héros, mais vous ne pourrez jamais lui enlever ses super-pouvoirs. #justdoit »

La principale intéressée est ensuite apparue en tutu noir pour son match de l’US Open contre Magda Linette, qu’elle a remporté haut la main. Ce tutu a été conçu par une autre icône, de la mode cette fois, Virgil Abloh. Pour l’occasion, le cerveau d’Off-White a habillé la tenniswoman avec non seulement ce tutu noir, mais aussi une paire de baskets étincelantes portant le nom de Serena et le mot « Queen ». Boom.

De notre point de vue, le président de la FFT a raté une belle occasion de se taire et a, au passage, retiré au tennis français l’opportunité de montrer un peu d’ouverture d’esprit et de soutenir une belle cause. En 2018, il est grand temps de foutre la paix à Serena avec ses vêtements et son corps, et à toutes les autres femmes par la même occasion. D’avance, merci.

 

Lire aussi: « Qui est Virgil Abloh, le créateur le plus hype du moment ? »

willing to design dresses for her for life.

Une publication partagée par @ virgilabloh le

Si ce sujet vous intéresse, en voici d’autres similaires : « Une première condamnation pour sexisme dans l’espace public en Belgique », «Tribune sur la « liberté d’importuner »: le sexisme expliqué à Catherine Deneuve » et « Les mamans les plus cools d’Instagram »

| | | |
Tags: Féminisme, Nike, Serena williams, Sexisme, Sport, Virgil abloh.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures