Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver de Chanel, une ode à la sororité
© Imaxtree

Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver de Chanel, une ode à la sororité

Par Penny Goldstone  & Charlotte Deprez
Temps de lecture: 2 min

Le défilé Chanel était l'un des derniers de la Fashion Week de Paris, et l'un des plus attendus, aussi. Retour sur cette édition très girl power.

Le lieu

Le défilé Chanel a toujours été une grosse production. Dans le passé, Karl Lagerfeld a transformé le Grand Palais en un supermarché, une plage de sable avec cascades, et a même érigé une tour Eiffel et une fusée. Mais cette saison, un an après la mort du créateur, Virginie Viard a remis les choses en place.

 

Lire aussi : « Nos street styles favoris de la fashion week de Paris »

 

Les invités étaient assis sur des bancs blancs aux formes organiques et entourant le catwalk miroir. La créatrice a déclaré : « il n’y a pas de cadre pour le défilé. Je n’aime pas ce qui est encadré ».

Il est à noter que Viard a encore plus enfreint les règles avec son line up. Les mannequins marchant en groupe sur la piste, les bras entrelacés et souriant comme de bonnes amies, révolutionnant le format habituel du mannequin unique. Il y avait un côté très girl squad et sororité, presque féministe, les gros sabots en moins.

La collection

La collection automne/hiver 20 de Chanel est fun, fraîche et facile à porter. Elle possède juste ce qu’il faut d’héritage – le tweed, les perles, l’aspect monochrome – tout en étant novatrice.

Dans ses notes sur le défilé, Virginie Viard a déclaré qu’elle voulait « du romantisme mais sans fioritures », et qu’elle voulait concevoir des vêtements qui suscitent « la liberté, l’énergie et le désir absolu ».

 

Lire aussi : « It’s complicated but not impossible : GANT s’engage pour le développement durable »

 

Elle voulait créer des vêtements pour des femmes « qui sont autant féminines qu’amazones » et s’est en fait inspirée à la fois de l’amour de Coco Chanel pour son cheval de course et d’une photo de Karl en costume et en bottes d’équitation.

Le thème équestre est subtil mais apparent dans des détails tels que les bottes bicolores à mi-mollet, les soies jockey et les jodhpurs à fente avec boutons sur le côté — seul Chanel pouvait donner un aspect chic à un pantalon à pressions.

Du côté plus féminin, on trouve des chemisiers ornés de plumes, des jupes à franges fendues sur le côté, des hauts à jabots en dentelle noire avec des jupes assorties et des robes romantiques à manches bouffantes.

Les accessoires

Là encore, Viard a mélangé l’ancien et le nouveau. Des ceintures et des pendentifs en chaînes (qui n’auraient pas semblé déplacés sur Madonna) étaient superposés aux colliers de perles emblématiques de Chanel. Les sacs introduisaient une note de couleur — principalement du rose — et certains grands favoris de la maison ont été réimaginés de manière plus fun, comme le sac noir matelassé porté en bandoulière avec une lanière en perles.

 

Lire aussi : « Street style : les plus grandes tendances repérées sur filles stylées de la Fashion Week de Milan »

 

Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver de Chanel, une ode à la sororité - 76

La pièce maîtresse

La robe de bal romantique associée à une ceinture ornée de bijoux, comme sur Kaia Gerber.

Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver de Chanel, une ode à la sororité - 77

Source : marieclaire.co.uk

Images : Imaxtree

Si le sujet vous intéresse, vous devriez aimer : « Street style : les plus beaux looks à piquer aux filles stylées de la Fashion Week de Londres »« Mode : les 7 tendances incontournables de ce printemps/été 2020 » ou encore « Automne-Hiver 2020-2021 : nos street styles favoris de la fashion week de Copenhague »

Charlotte Deprez Voir ses articles >

Foodie assumée, obsédée par les voyages, la photographie et la tech, toujours à l'affût de la dernière tendance Instagram qui va révolutionner le monde.

Tags: Chanel, Fashion week, Paris.