Objectif belles jambes : tous les gestes pour sublimer nos gambettes

par Céline Mollet
marieclaire-jambes
©Shutterstock

Avant de dévoiler nos jambes au grand jour, on met tout en œuvre pour les sublimer. Découvrez notre plan d’attaque.

Avec l’arrivée des beaux jours, on ressort jupes, robes et sandales… Planquées sous nos collants et jeans tout l’hiver, nos jambes méritent généralement une remise en forme. Notre programme pour les afficher fuselées et toniques.

1/

On les bouge

On met des baskets futées

Pour sculpter ses jambes, rien de tel qu’une bonne séance de marche rapide avec des baskets montées sur coussinets. À chaque pas, elles transfèrent de l’air dans la semelle, créant ainsi une instabilité, ce qui oblige le corps à se maintenir en équilibre et fait davantage travailler les muscles. Fessiers, cuisses et mollets gagnent en fermeté.

Le bon réflexe  : pas question de les porter toute la journée, sinon gare aux courbatures. On les chausse à chaque séance de marche, même si on n’est pas particulièrement sportive (trajet au bureau, virée shopping…).

 

Lire aussi : « La gym intégrative, ou comment faire du sport sans s’en rendre compte»

 

On pédale dans l’eau

Inspirées de l’aquabiking, les cabines individuelles Waterbike (en institut, spa et chez les kinés) associent hydromassage et cyclisme. D’un côté, les buses drainent et relancent le système lymphatique. De l’autre, pédaler renforce les muscles et raffermit les cuisses, sans brusquer les articulations. Une solution idéale pour drainer la cellulite aqueuse, assouplir la cellulite fibreuse et modeler la cellulite adipeuse.

Le bon rythme : en plan d’attaque, trois fois par semaine pendant quinze jours, puis deux séances hebdomadaires. Et comme la température de l’eau est modulable, on peut même gagner en vitalité avec une eau à 23 °C, qui tonifie les parois veineuses.

On va chez le kiné

L’idée  : combiner les vertus du Cellu M6 LPG® Endermologie, pour déloger rondeurs et capitons, à celles de la machine Huber® 360 qui tonifie les muscles. Un protocole sur mesure est créé pour resculpter la silhouette, et particulièrement les jambes. En première partie de séance, le palper-­rouler du Cellu M6 réveille les récepteurs des cellules graisseuses et favorise la lipolyse. Ensuite, les exercices sur Huber® 360 aident à renforcer la masse musculaire.

Le bon rythme  : deux séances hebdomadaires pendant quinze jours, puis une séance par semaine pour des résultats visibles en deux mois.

 

Lire aussi : «Verdict: la kinésiologie, pour dialoguer avec son corps»

2/

On les allège

En institut : on s’offre un modelage

Un soin qui draine et stimule la microcirculation pour soulager les jambes lourdes. Le massage s’effectue à l’aide d’un gel frais, des orteils jusqu’à la taille. C’est le soin idéal à la descente de l’avion, lors d’une journée de canicule ou après des heures passées à piétiner…

À la maison : on se tartine de crème

Enrichis en menthol, des soins fraîcheur soulagent illico la sensation de lourdeur. Ils regorgent d’actifs veinotoniques et décongestionnants, qui aident à relancer la circulation sanguine pour une action plus longue durée. Le must ? Un cocktail d’hamamélis, ruscus, ginkgo biloba comprenant 37,5 % de plantes bios, à appliquer par mouvements circulaires ascendants .

On chasse l’eau

Dédiés à la cellulite aqueuse, les compléments alimentaires type draineurs aident à lisser les capitons et à « dégonfler » les jambes sujettes à la rétention d’eau. Leur secret  ? Des actifs minceur (caféine, artichaut, guarana, thé vert, pissenlit, cyprès, marron d’Inde, petit houx, hamamélis) pour déstocker les graisses, drainer et détoxifier.

On délasse avec une tisane

Gorgés de plantes (vigne rouge, hibiscus…), ces sachets facilitent le retour veineux et renforcent la paroi des capillaires. Alternative : on dilue des extraits de plantes dans de l’eau.

 

Lire aussi : «5 recettes au thé matcha»

3/

On les épile

Au hammam : version traditionnelle

La cire orientale revient à la mode. À base d’ingrédients naturels (miel et sucre), sa température peu élevée convient même à celles qui sont sujettes aux problèmes de circulation. Sa texture souple arrache le poil sans le casser, ralentissant la repousse de trois à quatre semaines.

 

Lire aussi : «Pourquoi l’épilation du pubis n’est pas sans danger»

 

High-tech à la maison : la solution définitive

Les appareils d’épilation à la lumière pulsée, méthode recommandée aux peaux claires dont les poils sont foncés, absorbent la mélanine du poil pour affaiblir son bulbe.

Le protocole : une séance tous les quinze jours sur peau rasée pendant deux mois, puis une séance mensuelle, pour voir disparaître près de 80 % des poils. Repousse plus fine et plus lente garantie.

La méthode velours

On s’offre un appareil électrique d’esthéticienne qui chauffe la cire et la maintient à bonne température pendant l’épilation. Hygiénique grâce à son système de recharges, il est doté d’un roll-on pour une application facile et la cire s’élimine en un clin d’œil. On gagne jusqu’à trois semaines de tranquillité.

4/

On les sublime

On s’autobronze

Pour des jambes caramel plus vraies que nature, on utilise de l’autobronzant. Joliment dorées, elles sont infiniment plus sexy et en prime, l’effet d’optique du bronzage estompe la cellulite. Après une exfoliation en douceur pour éliminer les cellules mortes, déposer une noix de produit et lisser à l’aide d’un gant pour éviter les traces.

 

Lire aussi : « Autobronzant: tout ce qu’il faut savoir et notre sélection»

 

On colore en surface

Spécialement formulés pour les plus maladroites, les produits teintés de maquillage colorent la peau en transparence et sèchent en un éclair afin de ne pas tacher les vêtements. Ils s’appliquent comme un fond de teint et s’éliminent sous la douche.

 

Lire aussi : «Retour du soleil: préparer sa peau avant, pendant et après l’exposition»

On adoucit

Les huiles pour le corps nourrissent l’épiderme et subliment la peau en laissant un fini soyeux. Et comme elles sèchent rapido, on peut les appliquer juste avant de s’habiller.

On illumine

Certaines huiles sont parsemées de particules iridescentes pour mieux accrocher la lumière et donner l’illusion d’un collant satiné. Sublimes sur peaux dorées, elles mettent en valeur le bronzage.

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi: « Rhinoplastie: toutes les questions à se poser avant de se lancer», « Le verdict beauté de la rédac’: le Terracotta Jolies Jambes» et « Autobronzant: tout ce qu’il faut savoir et notre sélection»

Source: marieclaire.fr

| | | |
Tags: Autobronzant.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures