Lecture : 7 ouvrages féministes à lire de toute urgence

par Aline Dricot
marieclaire_livres_féministes
©Aline Dricot/Edition

Le féminisme est un terme galvaudé, régulièrement vidé de son sens par des personnes souvent mal informées. Alors pour avoir de bons arguments à lancer aux anti-féministes, voici une sélection d’ouvrages à dévorer, pour des soirées lectures aussi drôles que passionnantes. Parce que non, le féminisme n’est pas un vilain mot.

1/

Beyoncé est-elle féministe ?

Les auteures de ce livre font partie du mouvement Osez le féminisme!, qui essaie d’inculquer, autant aux enfants qu’aux adultes, les bases du féminisme. Pourquoi y a-t-il des femmes nues partout ? Que faire si j’ai été harcelé.e en ligne ? Où sont les femmes dans les livres d’histoire ? C’est quoi des trucs de meufs, c’est quoi des trucs de mecs ? Amour, désir, sexe, tout pareil ? Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de femme présidente de la République en France ? Autant de questions qui servent de chapitres à travers le livre.

 

Lire aussi : 8 mars : les nouvelles figures féministes qui nous inspirent

 

Aussi ludique qu’éducatif, il permet de lutter contre le sexisme, permettre à chacun.e de se réaliser sans injonction et encourager la réussite des filles et des femmes. Et montrer qu’il est possible de construire un monde juste et libre pour toutes et tous.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✨ 📖 Aurore 📖 ✨ (@shipotage) le

Beyoncé est-elle féministe? Par Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu (2018)

2/

Not that kind of girl

La créatrice de la série Girls, Lena Dunham, nous livre un ouvrage autobiographique pimenté et hilarant. Que l’autrice vous révulse ou vous exalte, son talent n’est plus à prouver. Détaillant ses complexes, ses déboires sexuels et ses angoisses, Lena Dunham parle d’elle-même -et de toutes les femmes- avec un humour implacable et un franc-parler à toute épreuve.

Récit autobiographique qui résonne en chacune de nous, Not that kind of girl est une allégorie à notre société perfectionniste.

 

Lire aussi : « Meuf Paris : la marque des t-shirts du clip d’Angèle qui fait la peau au sexisme »

 

not that kind of girl - lena dunham

Glamourparis.fr

Not that kind of girl, par Lena Dunham (2015)

3/

Le deuxième sexe

Simone de Beauvoir est principalement connue pour ce roman, ainsi que pour la phrase « On ne naît pas femme, on le devient ». Dans cet essai, elle étudie toutes les formes d’assujettissement dont les femmes ont été et sont encore l’objet. Si cet essai date de 1949, ses hypothèses et conclusions sont toujours actuelles. Simone de Beauvoir constate que peu de femmes sont des génies artistiques. Elle propose une explication, via la domination de la femme par l’homme.

 

Lire aussi : « 5 illustratrices féministes à suivre sur Instagram »

 

Son essai tend à démontrer que sans sexisme, sans assujettissement de la femme, notre société aurait déjà évolué vers des degrés d’intelligence, de créativité et de découvertes scientifiques bien supérieurs. Un classique !

le deuxième sexe - simone de beauvoir

Josiane Texier/Pinterest

Le Deuxième Sexe, par Simone de Beauvoir (1949)

4/

Ni vues ni connues

Portraits de 75 femmes inconnues ou oubliées de l’Histoire, par le collectif Georgette Sand. En balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, ce sont quarante-deux mains qui livrent ces histoires. Les histoires de femmes aventurières, scientifiques, militantes, artistes, qui ont marqué leur temps, sans que la mémoire collective n’y fasse attention.

 

 

 

L’invisibilité n’est plus une fatalité et peut désormais être désamorcée très simplement: pour être reconnues, il faut être connues; et pour être connues, il faut être vues. CQFD!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par **Hélène** (@helenoooouuuu) le

Ni vues ni connues, par le Collectif Georgette Sand (2017)

5/

On ne naît pas soumise, on le devient

Même les femmes les plus indépendantes et les plus féministes se surprennent à aimer le regard conquérant des hommes sur elles, à désirer être un objet de désir. Pourquoi cet assujettissement (dans ce cas, voulu et accepté) de la femme est-il toujours présent ? Est-ce la société qui nous y force, ou bien simplement un désir féminin ?

Tabou philosophique et point aveugle du féminisme, la soumission des femmes n’est jamais analysée en détail, dans la complexité des existences vécues. Sur les pas de Simone de Beauvoir, Manon Garcia s’y attelle avec force, parce que comprendre pourquoi les femmes se soumettent est le préalable nécessaire à toute émancipation.

manon garcia -on ne naît pas soumise on le devient

Aline Dricot

On ne naît pas soumise, on le devient, par Manon Garcia (2018)

6/

Rêves de femmes

Il s’agit d’un recueil de nouvelles de l’iconique Virginia Woolf, figure emblématique du féminisme. Nous aurions pu choisir l’ouvrage Une chambre à soi, bien plus connu pour sa tendance féministe. Et pourtant, c’est Rêves de femmes qui a retenu notre attention. Six nouvelles, qui racontent chacune un moment de la vie d’une femme, une anecdote, une vision du monde.

La préface retient toute notre attention, avec quelques phrases telles que « L’histoire de l’Angleterre est l’histoire de la branche masculine, non celle de la branche féminine. De nos pères nous parviennent toujours faits et honneurs. […] Mais de nos mères, grand-mères ou arrière-grand-mères, que nous reste-t-il ? Rien […] Nous ne savons rien d’elles si ce n’est leur nom, la date de leur mariage et le nombre d’enfants qu’elles mirent au monde.« . Ces mots donnent le ton.

Sans agressivité aucune, mais avec sensibilité et langueur, Virginia Woolf décrit son monde tel qu’elle le voit, et tel qu’elle aimerait qu’il soit. Six nouvelles réjouissantes à lire!

virginia woolf - reves de femmes

Aline Dricot

Rêves de femmes, par Virginia Woolf (?)

7/

King Kong Théorie

King Kong Théorie, c’est un peu Le Deuxième sexe de Simone de Beauvoir adapté au 21ème siècle. En 2019, mieux vaut toujours faire attention à la longueur de sa jupe quand on se promène dans la rue. Ce constat fait mal, mais est vrai.

Dans King Kong Théorie, Virginie Despentes raconte sa jeunesse, son viol, sa période en tant que prostituée et plus encore. Cet essai autobiographie a ceci d’universel qu’il explore les lois de la féminité et de la virilité telles que notre société nous les ont imposées. Pourquoi une femme doit-elle être belle, fragile, émotive? Pourquoi un homme ne pleure pas, doit tout prendre en charge? Sur un ton acerbe et plein d’humour -noir-, l’image de King Kong est changée à jamais dans les esprits.

Un classique du genre, à lire et offrir à toutes vos connaissances!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oh My Gender (@ohmygender) le

King Kong Théorie, par Virginie Despentes (2007)

8/

En conclusion…

Le féminisme reste un sujet complexe et personnel, mais en même temps il touche tout le monde. Qu’il s’agisse de l’homme machiste, de la femme rebelle, de l’enfant transgenre, l’égalité est un but en soi. Alors peut-être le mot « féminisme » pose-t-il problème, mais ses arguments sont indéniables.

Ces ouvrages s’articulent tous autour de la question de la place de la femme dans la société. Qu’il s’agisse d’humour, d’étude psychologique ou de romans à l’eau de rose, l’essence féministe est bien présente. Si avec cette sélection, vous ne comprenez toujours pas les tenants et aboutissants du féminisme, contactez-nous, nous sommes expertes!

Si vous avez aimé cet article, vous pourriez également apprécier : 10 choses que vous ne devriez pas faire si vous êtes une femme, DearCatcallers: le compte Instagram qui dénonce le harcèlement de rue ou encore 8 mars : les héroïnes qui ont marqué l’histoire du féminisme.

| | | |
Tags: Féminisme, Féministe, Féministes, Lecture, Livre, Virginie Despentes.