Confinement : 10 conseils pour vous réconcilier après une dispute
© beccatapert

Confinement : 10 conseils pour vous réconcilier après une dispute

Par Margaux Glamocic
Temps de lecture: 3 min

Rester confiné avec son/sa partenaire ou sa famille n’est pas toujours évident. Les petites manies des uns et des autres nous insupportent, et il arrive que les discussions finissent en dispute. Mais se disputer n’est pas toujours mauvais signe, il faut juste apprendre à faire la part des choses et choisir le bon moment pour vous réconcilier.

Voici nos 10 conseils pour vous rabibocher avec les membres de votre bulle lorsque vous avez (légèrement) envie de les pulvériser.

/

Rester calme

On en est bien conscients, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais respirez un grand coup ! En effet, rester calme est le comportement idéal à adopter lorsque le conflit toque à la porte. Ça vous évitera de dire des choses que vous ne pensez pas (ou que vous pensez un peu) mais que vous regretterez plus tard.

 

A lire aussi: “13 points positifs à retenir de l’année 2020 (oui, vous avez bien lu)”

 

Il est important de rester dans un bon état d’esprit et de ne pas perdre de vue la réconciliation. N’hésitez pas à laisser de l’espace à la personne avec laquelle vous vous êtes disputé.e afin de la laisser, elle aussi, se calmer.

/

Se poser les bonnes questions

Ne vous laissez pas dépasser par la situation ni par la tristesse ou la haine que vous ressentez. Essayez de vous poser les bonnes questions. Demandez-vous comment ce conflit a commencé, s’il en vaut vraiment la peine et ce qui a pu blesser l’autre, afin de mieux comprendre d’où a démarré le problème.

/

Prendre du recul

Évitez de réagir à chaud. Prenez un peu de temps pour vous et pour faire le bilan sur la situation. Essayez de travailler sur vous-même en mettant votre fierté et vos peurs de côté. Analysez la situation et demandez-vous si cette dispute aura autant d’importance dans un an. Si la réponse est non, c’est que la situation est peut-être moins dramatique que vous le pensiez.

/

Se remettre en question

Acceptez le fait que vous n’êtes pas parfait et qu’il est possible que le conflit ait démarré en partie dû à une parole que vous avec eue. La responsabilité est très souvent partagée dans une dispute, alors essayez de vous poser les bonnes questions et de cibler votre part de responsabilité. En ayant conscience de vos défauts, vous ne pourrez que les améliorer.

 

A lire aussi: “5 idées d’activités à faire seule”

/

Accepter de ne pas être celui ou celle qui a raison

Essayez de vous mettre à la place de l’autre afin de comprendre ce qu’il/elle ressent. N’essayez pas d’avoir le dernier mot, il ne faut pas forcément un gagnant après une dispute. Les torts peuvent être partagés, alors il ne sert à rien de perdre de l’énergie en essayant de prouver à l’autre que vous avez raison. Concentrez-vous plutôt sur la réconciliation.

/

Ne pas faire comme si de rien n’était

La pire chose à faire est d’agir comme si rien ne s’était passé et que le conflit n’avait pas eu lieu. En agissant de la sorte, vous ne ferez que refouler vos émotions et finirez par exploser, les dégâts n’en seront que plus importants. Les disputes ne sont jamais gaies, mais elles sont parfois nécessaires pour avancer donc prenez le temps de les régler et vous pourrez ensuite passer à autre chose.

/

Oser faire le premier pas

Il est important de savoir reconnaître ses torts. Et même si vous pensez ne rien avoir à vous reprocher, pensez à mettre votre fierté de côté. N’hésitez pas à faire le premier pas si vous voyez que la personne avec laquelle vous vous êtes disputée n’en a pas l’intention. Le plus important n’est pas de savoir qui a fait le pas en premier, mais bien que cela finisse par s’arranger. Il n’y a rien de pire que la fierté mal placée.

 

Lire aussi: “J’arrête de râler: 5 astuces concrètes pour y arriver”

/

(Apprendre à mieux) Communiquer

La réconciliation est importante, mais pas de n’importe quelle manière. Si vous n’avez pas pris le temps de communiquer et que vous fermez simplement les yeux sur le conflit qui vient de s’achever, il y a de grandes chances que celui-ci re-pointe le bout de son nez tôt ou tard. Il est donc primordial de faire le point (à froid) sur la situation et de communiquer sur les raisons qui ont pu déclencher le conflit et blesser ou énerver les deux parties afin d’y remédier.

/

Prouver vos paroles par des actes

Se réconcilier c’est beau, mais prouver qu’on a compris, c’est mieux. Une fois la discussion terminée, n’hésitez pas à prouver à l’autre que tout est pardonné et que vous pouvez maintenant passer à autre chose. Cela peut passer par des petites attentions et des petites actions qui font plaisir et qui prouvent que vous êtes à l’écoute de ce qui a pu être dit lors de la discussion.

/

Tirer des leçons de la dispute

Une fois le conflit terminé et la réconciliation actée, rappelez-vous ce qui a été dit et tirez-en des leçons pour que cela ne se reproduise plus. Ce serait bête d’avoir fait tout ce cheminement pour finalement en repasser par là quelques jours ou semaines plus tard.

Si cet article vous a plu: vous devriez aimer: “5 podcasts psycho pour s’épanouir au quotidien”, “(Dé)confinement: 25 choses à faire pour se faire du bien sans sortir de chez soi” et aussi “Bien-être: 6 astuces pour calmer l’anxiété naturellement”.

Tags: Confinement, Dispute, Réconciliation.