Ma salle de bains en mode zéro déchet

marieclaire_zero_dechet
©Getty Images

Et si on passait en mode cosmétique éco-friendly? Mission zéro déchet pour réduire notre empreinte énergétique et faire le grand nettoyage de printemps dans notre salle de bains.

Pas besoin de vous faire un dessin, si vous êtes une adepte du layering, force est de constater que vous consacrez beaucoup de temps à votre routine beauté. Flacons et pots en tous genres chahutent la belle harmonie zen de votre salle de bains. Et si on se simplifiait la vie en faisant du même coup un beau geste pour la planète?

Qu’on se rassure, l’idée n’est pas de tout jeter à la poubelle mais de faire des choix raisonnés. Dans son guide ‘Adoptez la slow cosmétique’ paru aux éditions Luc Pire,  Julien Kaibeck nous aide à revenir à l’essentiel. Mieux, il nous livre des recettes pour fabriquer nos propres cosmétiques. Zéro déchet assuré!

Du solide plutôt que du liquide

On réhabilite le bon vieux pain de savon de nos grands-mères et on privilégie les formules naturelles comme le savon d’Alep ou le savon de Marseille plutôt que les gels douches qui contiennent à majorité de l’eau (inactive). Leur avantage? Ils sont multi-usage (on peut les utiliser pour le visage, le corps, les cheveux et le rasage) et ont une très longue durée de vie. Mieux, ils préservent le film hydro lipidique, la barrière protectrice de notre épiderme.

Aujourd’hui on retrouve pas mal de savons belges bio dans les magasins naturels. Sans matières animales, saponifiés à froid, ils prennent aussi soin de notre peau grâce à leurs huiles essentielles et huiles végétales nourrissantes. Il existe également des dentifrices en version solide pour éviter de polluer la planète avec les tubes en plastique. C’est ça aussi, la cosmétique zéro déchet!

Notre sélection

Belle Bulle (1) : cette marque bruxelloise concilie plaisir des fragrances naturelles et facteur soin. En tout, 8 savons surgras selon le type de peau déclinés en six choix de fragrances. Entre 5 et 7,50 €.

Bee Nature (2): ce savon émollient est à base de miel bio hydratant et nourrissant issu du commerce équitable. La formule est enrichie de graines de pavot pour éliminer en douceur les cellules mortes. 12,50 € en (para)pharmacie.

Olila (3): spécial peaux réactives, ce savon est fabriqué à partir d’une recette millénaire. La gamme comprend sept variétés et parfums différents. On peut même suivre un atelier pour fabriquer son propre savon. Entre 5,50 € et 6,09 €.

Lamazuna (4): dentifrice solide à la menthe poivrée. 9,80 €.

zéro déchet

On lave, on ne jette plus!

Nous utilisons en moyenne six disques démaquillants par jour, soit 2.190 par an. Un chiffre qui fait froid dans le dos quand on sait que la culture du coton est une des plus polluantes au monde. Jugez plutôt: 25 % des pesticides sont dédiés à sa culture et on consomme entre 7.000 et 29.000 litres d’eau pour produire un kilo de coton. Pas très éco-friendly tout ça…

Heureusement, il existe des solutions alternatives avec des disques démaquillants en tissu lavable.  En coton bio bi-face (bouclé et lisse) pour mixer hydrolats et textures plus épaisses, en eucalyptus, la première viscose propre, ou en bambou pour les peaux sensibles… On a même l’embarras du choix!

Côté hygiène intime, on adopte les nouvelles règles du jeu. La cup en silicone ou coupe menstruelle permet de se passer de tampon. Ses petites perforations sur le côté font un effet ventouse qui empêchent tout risque de fuite à condition de bien la positionner. On peut la garder jusque 12 heures en place. Après usage, on rince, on ne jette plus…

Pour Greenpeace, le domaine de l’hygiène féminine est une des industries les plus polluantes de la planète. De plus, certains considèrent qu’elle met en jeu la santé des femmes à cause des composants présents dans certains produits.

Pour celles qui ne sont pas adeptes du tampon, il existe également des serviettes lavables, version 2.0 de celles de nos aïeules. Fines et légères, absorbantes et anti-fuite, elles ont même un joli design. On les passe en machine à 40 % avec le reste de la lessive. Plus zéro déchet que ça, il n’y a pas!

Notre sélection

•  Les Tendances d’Emma : lingettes réutilisables en bambou. 14,90 € la recharge de 10 carrés, www.tendances-emme.fr

• Plim : protection hygiénique lavable en machine. A partir de 14 €, www.plim.fr

• Lamazuna : cup féminine vendue avec sa pochette en coton bio. 26,30 €, www.lamazuna.com

zéro déchet

Le sujet vous intéresse? Allez jeter un coup d’oeil à notre article sur Clean Beauty, l’app qui décortique la composition de nos produits cosmétiques.

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

| | | |
Tags: Bio, Cup, Savon, Slow cosmétique.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures