Verdict: la Virtual Room à Bruxelles
© Virtual Room

Verdict: la Virtual Room à Bruxelles

Temps de lecture: 3 min

Envie de vivre une expérience de réalité augmentée entre amis ou en famille? La première Virtual Room a ouvert ses portes il y a un mois. Marie Claire est allée la tester.

Le Concept

Une expérience d’immersion virtuelle collaborative. À 2, 3 ou 4, vous vous retrouvez plongé dans une ambiance entièrement numérique pendant 45 minutes. Le but du jeu? Sauver le monde en constituant une équipe Oméga, et partir dans les méandres du temps pour réparer les dégâts de l’équipe Alpha.

À l’usage

Il nous est demandé d’arriver à l’heure précise de la réservation. Pourtant, à notre arrivée, on se fait recaler: ‘revenez dans 15 minutes, sinon vous risquez d’être spoilé par les joueurs précédents’. Heureusement la météo est clémente et le bar Nuovo au bas de la rue sympathique. Sinon, nous l’aurions eu mauvaise (car nous nous étions dépêchés… inutilement).

Après un court briefing, chaque joueur se retrouve seul dans une salle, un casque Vive vissé sur la tête et une paire de manettes numériques en main. Immédiatement, la magie opère: alors que nous savons que nous sommes chacun espacé les uns des autres, nous nous retrouvons tous dans la même salle numérique, l’un en face de l’autre. Chacun ayant une couleur différente attribuée. Nous nous retrouvons dans la ‘salle d’attente’. Pour nous divertir, nous avons la possibilité de créer des ballons et de nous les lancer. Premier pas numérique pour s’adapter. Le maniement des manettes est presque instinctif: un seul bouton pour attraper et lâcher. Déjà nous nous marrons. Mais nous n’étions qu’au début de nos surprises.

Nous voilà projetés en 2217 dans un décor futuriste où une voix nous donne la mission de détruire toutes les preuves de passage de l’équipe précédente sous risque de créer une erreur spatio-temporelle… qui courrait à la perte du monde! Nous devons nous équiper pour voyager dans le temps.

Tour à tour, nous nous retrouverons au Moyen Âge, en Egypte ancienne, sur la lune et dans la préhistoire. À chaque changement de décor, nous lâchons des “waouw”. Le réalisme est frappant, on a vraiment l’impression d’y être car on voit les autres se mouvoir dans le décor… Au point d’avoir de vraies émotions (frayeur, joie, énervement). Sur chaque site, nous disposons de huit minutes pour résoudre une énigme et encoder une nouvelle donnée sur notre gant. C’est un jeu d’entre-aide, de collaboration. Nous devons travailler en équipe pour réussir. La communication se fait par le biais d’un micro intégré au casque. L’excitation a tendance à nous faire crier… Malgré la cacophonie, nous réussissons la mission et terminons le jeu par une séance photo avec… une perche à selfie virtuelle!

Autour d’un verre d’Ice tea et d’un chokotoff, nous échangeons nos impressions. Et de fait: nous spoilons les nouveaux arrivés à la Virtual Room… Raison pour laquelle nous n’entrons pas dans les détails du jeu ici, histoire de vous laisser quelques (belles) surprises.

L’atout

Les univers et ambiances différentes de la Virtual Room nous font littéralement voyager. Le fait de pouvoir ‘prendre son temps’ pour profiter du paysage, et jouer avec le décor, si l’épreuve est réussie un peu avant le temps imparti, est agréable. D’ailleurs, les termes utilisés pour définir l’expérience à la sortie du jeu étaient plutôt flatteurs: surprenant, impressionnant, convivial, amusant, stimulant, envoûtant, moderne, électrisant… Au point de «vous mettre le doute ontologique» (l’expérience a plu également au philosophe de la bande!).

La faille

On pourrait reprocher des énigmes trop faciles à résoudre. Mais Benoit, le concepteur du lieu, explique ce choix afin de contenter tout le monde: “On voulait que ce soit accessible à tous dans une premier temps. Aussi bien aux geeks qu’aux familles. C’est une première approche. Mais bientôt nous développerons différents jeux de différents niveaux. On imagine déjà qu’on pourrait jouer dans un labyrinthe, faire des spéciales Halloween…”. Autre petit point: certaines personnes, plus sensibles, pourraient ressentir des nausées en quittant le jeu. Cela a été le cas de l’une d’entre nous.

Verdict

Total kiff. Une expérience à réitérer rapidement, même si le prix demandé freine un brin l’enthousiasme… Voyons l’aspect positif: il nous aide à ne pas regretter qu’il n’y ait qu’une seule intrigue disponible pour le moment!

Verdict: la Virtual Room à Bruxelles - 1

Virtual Room, 16 rue de l’escalier, 1000 Bruxelles. Tél. 02 330 09 61. Ouvert tous les jours de 10 à 21h. 100 ou 120 € la partie, selon l’affluence, pour 2 à 4 joueurs. À partir de 10 ans. Réservation en ligne obligatoire

Si cet article vous a plu, allez faire un tour sur “Verdict : Drive Now, système de car sharing“, “Verdict: notre visite de Train World” et “Verdict: les repas en kit HelloFresh

Valentine Van Gestel Voir ses articles >

Amoureuse de la diversité, éternelle gourmande, tendre passionnée et maman curieuse et imparfaite, je partage avec enthousiasme mes découvertes.

Tags: Bruxelles, Geek, Réalité augmentée, Sortie, Verdict, Virtual room.