Museum Night fever : quand les musées bruxellois se mettent en mode dancing queen

marieclaire_museumnightfever_cover
©Daniel Gonzalez

Le 23 février, Museum Night Fever revient en force pour sa 12édition bruxelloise. Au programme : baby-foot géant, shows de drag queens, combats de sabres laser, concerts, champagne, paillettes et frénésie ! Qui a dit que les musées étaient boring ? 

Pour vous les musées signifient l’ennui, le silence, la lenteur, le troisième âge ou encore des lieux inaccessibles, des oeuvres incompréhensibles et des explications obscures ? OK, très bien. Oubliez maintenant tous vos a priori, vos expériences décevantes passées et prenez votre place pour la Museum Night Fever le 23 février, une soirée qui va vous rendre addict à la culture !

1/

Le concept qui claque

museum night fever

lichtkegelcd-telemans

Plus qu’une simple nocturne, la Museum Night Fever souhaite mettre en lumière le travail de 1000 nouveaux talents artistiques belges tout en défiant l’image d’inaccessibilité des institutions muséales.

Ainsi, plus de 30 musées bruxellois (dont 7 nouveaux participants) ouvrent leurs portes le temps d’une soirée afin de permettre à quiconque de découvrir de manière ludique et festive des expositions temporaires – ou non – et évidemment, de nouvelles performances issues de l’inventivité et de l’imaginaire de jeunes prodiges de l’art.

 

À lire aussi : NATAN et Initials LA exposent le talent des jeunes photographes belges  

2/

Un programme plus fort que jamais

Jeremy Abrahams

Museum Night Fever mise sur une expérience totale. Au programme : concerts, performances, films, animations, paillettes, drags, combats au sabre laser, baby-foot géant, cheerleading, coulisses de court métrage, chant grégorien électro, expérience virtuelle immersive et plus encore. En bref, une multitude de parcours singuliers à construire tout au long d’une soirée où l’évasion est le maître-mot.

Mais à côté de ce programme exclusif, cette nocturne est également le rendez-vous parfait pour combiner plusieurs expositions immanquables de la saison. On pense notamment à “Dream Box”, les nouvelles installations psychédéliques du Mima ou encore à “Night Fever”, l’expo de l’ADAM dédiée à la culture et au design du monde de la nuit des années 60 à aujourd’hui. Et pour faciliter les allées et venues, des navettes STIB gratuites roulent toute la soirée entre les musées participants.

Enfin, don’t worry, si les 30 musées ferment leurs portes à 1h du matin. Le C12 prend la relève et joue les prolongations avec une afterparty jusqu’à l’aube ! On troque alors notre dose de culture contre une bonne pilule de tracks enivrantes !

 

À lire aussi : Saint-Valentin : 5 musées recherchent des célibataires pour un blind date insolite

3/

Pour info

afterparty museum night fever

Ken Van Cutsem

Quand ? Le 23 février de 19h00 à 1h00

Où ? Dans 30 musées bruxellois

Combien ? Préventes dispo sur le site et dans différents points de vente au prix de 12€ – 16€ le soir même et 8€ l’afterparty

Bon à savoir ? Un point Info sera installé sur la Place Royale du 20 au 23 février. Il sera possible d’y échanger son e-voucher contre un bracelet pour gagner du temps précieux le soir même.

 

Alors convaincues ? Top ! On se retrouve le 23 pour une nuit de folie dans ce cas ! 

via GIPHY

 

Si le sujet vous intéresse, jetez un oeil à : Night Fever : l’expo qui va vous donner envie de danser !  Un photographe collectionne les photos de sosie entre chiens et humainsMagritte du Cinéma : retour sur la soirée et le palmarès de la 9ème édition

| | | |
Tags: Bruxelles, Culture, Expo, Lifestyle, Musée.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures