D’où le phénomène « Black Friday » tient-il son nom ?

par Laura Dabekaussen Sophie Demanet
Design sans titre (6)

Soldes d’été et d’hiver, remises de printemps, promotions d’automne, avantages en tous genres et voilà que maintenant, il y a aussi le « Black Friday ». Vous ne pouvez pas mettre un pied dans un magasin sans tomber sur l’une ou l’autre réduction de ce genre. Le Black Friday marque le début de la période des achats de Noël et remporte un énorme succès grâce à toutes les bonnes affaires qu’on peut trouver durant cette journée. Mais d’où nous vient-il en réalité ? Est-il issu de traditions et de coutumes ou est-ce encore un piège marketing pour nous attirer dans les magasins ?

Cette année, le Black Friday tombe le vendredi 23 novembre et, avec l’énorme ampleur que ce phénomène est en train de prendre, nous avons voulu découvrir l’origine de ce jour particulier.

 

Lire aussi : « Black Friday 2018 : où shopper des produits de beauté à prix cassés ? »

1/

Des soldes exceptionnelles pour tradition

Le « Black Friday » a commencé à être connu en tant que jour férié aux États-Unis. En effet, le premier vendredi après Thanksgiving est considéré comme une véritable « journée shopping » où il est de tradition de faire de bonnes affaires. Cela ressort du fait que sur 50 États américains, 24 d’entre eux ont reconnu le Black Friday comme jour de vacances officielles pour leurs employés.

Le phénomène est aussi accentué par les remises, complètement folles, tout comme les heures d’ouverture des magasins. Certains ouvrent déjà à partir de 00:00 pour tous les clients courageux. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Ce jour de soldes connaît désormais une progression dans notre pays depuis quelques années. Beaucoup de commerçants considèrent le « Black Friday » comme l’opportunité parfaite pour attirer davantage de clients, ils sont donc beaucoup à l’avoir adopté.

 

Lire aussi: « Black Friday : les bonnes affaires pour les hommes »

2/

La toute première mention de « Black Friday »

La première utilisation connue du terme « Black Friday » ne fait pas référence à un jour dédié au shopping mais bien…. à une crise financière. Le 24 septembre 1869, les hommes d’affaires de Wall Street Jay Gould et Jim Fisk achètent une énorme quantité d’or si bien que le marché d’or américain s’effondre. Leur intention était de faire d’énormes bénéfices en vendant l’or à un prix très élevé, mais la manoeuvre échoue. Ils veilleront alors bien à ce que tout le monde tombe en faillite en même temps qu’eux. Pas génial n’est-ce pas ?

 

Lire aussi : « Black Friday : où shopper des articles de luxe à prix mini ? »

3/

Le début de la période des fêtes

À l’origine, le jour après Thanksgiving marque le début d’une période où l’on passe son temps dans les magasins. Pour beaucoup de gens, cela signifie l’arrivée de Noël. Surtout dans la ville de Philadelphie. La police y a en effet utilisé le nom « Black Friday » pour décrire la densité du trafic de clients et de spectateurs qui ont surgi par vagues incessantes lors du match annuel de rugby des Navy. Les policiers ont littéralement vu du noir en regardant la foule.

Une dernière théorie affirme que le « Black Friday » marque le début d’une période où les commerçants recommencent à faire des bénéfices. Il faut savoir qu’autrefois, ces derniers étaient tellement dans le rouge à cause de leurs pertes que les premiers bénéfices sont réapparus grâce au fait que les boutiques étaient « noires de monde ». D’où le « Black Friday », le jour où les magasins ont à nouveau pu enregistrer un bénéfice grâce au nombre important de clients.

4/

Une popularité grimpante

Comment le « Black Friday » a-t-il migré de jour férié national à journée shopping mondiale ? C’est en fait Thanksgiving qui en est la cause. Dans la semaine précédant le jour férié, il y a énormément de parades pour fêter Thanksgiving. De grands et impressionnants chars attirent les visiteurs en masse et les conduisent alors à travers les rues remplies de publicités alléchantes. Les commerçants font alors tout ce qu’ils peuvent pour rendre leurs marchandises aussi attirantes que possible. Et de quelle manière ? Vous l’avez deviné : à l’aide de tonnes de remises exceptionnelles. There you have it : la voici l’origine du Black Friday.

 

Lire aussi : « Black Friday 2018 : où trouver les bonnes affaires ? »

5/

Du Black Friday au Cyber Monday

Si vous pouvez surtout trouver des remises intéressantes dans les magasins, il y désormais la même chose pour la multitude de boutiques en ligne : le « Cybermonday ». C’est le premier lundi après le « Black Friday ». Il est possible d’y faire de bonnes affaires sur internet, avec des réductions sur l’électronique et les jouets par exemple. Dans la pratique, les deux jours fériés sont complémentaires, ce qui veut dire que vous avez le week-end complet de Thanksgiving pour aller faire vos courses en profitant de réductions exceptionnelles. En ligne comme en magasin.

 

D’autres bons plans pour le Black Friday : « Bruxelles : 15 beaux magasins qui participent au Black Friday » , « Black Friday 2018 : nos conseils pour ne pas revenir bredouille de votre shopping » et « Adidas relance sa première paire d’UltraBOOST en édition limitée ! »

| | | |

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures