Canvas : le nouveau pop-up bar arty de Bombay Sapphire à Bruxelles

marieclaire_canvas_bon

À la lisière entre l’expo immersive et le lounge branché, il y a Canvas, un pop-up bar hybride signé Bombay Sapphire. Du 25 au 27 octobre, découvrez cet espace, résultat de la collaboration entre deux duos d’artistes et mixologues belges. Au programme : des cocktails innovants, des oeuvres audacieuses, des ambiances atypiques, des rencontres surprenantes et une expérience unique qui claque !

Vous connaissez la recette de Canvas ? Deux artistes, deux mixologues, un espace entièrement vierge, une carte blanche, de la créativité et beaucoup de gin Bombay Sapphire. Résultat : un pop-up bar singulier qui nous plonge dans un univers artistique… un verre à la main.

1/

Le Concept : de l’art à l’ivresse

Quand Bombay Sapphire rassemble artistes et mixologues autour d’un verre, ça ne pouvait dégénérer qu’en un haut lieu arty où la créativité et le gin coule à flots. Ainsi, la célèbre marque de spiritueux a réuni deux duos représentatifs de la Belgique pour créer un bar éphémère.

Le premier, francophone, est formé par le collectif d’artistes Hell’O et Yen Pham, le restaurateur et mixologue à la tête du Yi Chan. Ensemble, ils ont créé un gin juteux aux saveurs asiatiques ainsi qu’un espace coloré a priori tout droit sorti de l’imagination d’un enfant.

Canvas pop up bar hell'o

 

Le second, néerlandophone, est composé de l’artiste Sam Scarpulla et de la jongleuse de cocktails, Noa Van Ongevalle, la petite dernière de “The Pharmacy” à Knokke. Main dans la main, les deux belges ont inventé un breuvage fleuri et mystique en accord avec le temple urbain créé par Sam.

 

pop up bar canvas sam scarpulla

 

Plus qu’un bar à gins, Canvas se veut donc également un lieu d’émerveillement dans un univers esthétique.

 

À lire aussi : Où siroter les meilleurs gins de Bruxelles ?

2/

Sam Scarpulla X Noa Van Ongevalle : un binôme cérémonieux 

pop up bar canvas sam scarpulla

 

La porte à peine passée, on plonge dans l’imaginaire tribal de Sam Scarpulla, un artiste protéiforme aux origines aussi multiples que ses influences. En s’emparant du rez-de-chaussée, l’artiste nous emmène dans un espace à la croisée du moderne et de l’ancestral.Sans connotation religieuse aucune, j’ai imaginé cet endroit comme une sorte de temple où l’on se sent en paix avec soi-même.”Du bleu électrique, des fresques symétriques aux motifs primitifs, des jeux de lumière…. On a l’impression de se trouver dans un sanctuaire version street art.

 

pop up bar canvas sam scapula

De son côté, Noa, l’explosive bartender, a imaginé un cocktail technique digne d’une petite chimiste. “Le soir du vernissage, je serai la maîtresse de cérémonie, comme dans les temps anciens et je servirai mon cocktail aérien aux visiteurs.” Élaborée grâce à un évapoteur rotatif, cette boisson subtile et florale nous emmène dans un moment suspendu, à mi-chemin entre le passé et le présent.

 

3/

Hell’O X Yen Pham : un duo tout en équilibre

pop up bar canvas hell'o

 

On s’engouffre ensuite dans l’escalier qui mène au premier étage pour découvrir des formes énigmatiques, des couleurs acidulées et des animaux fantasmagoriques. Non, ce n’est pas l’effet de l’alcool (quoique), c’est l’univers du collectif Hell’O. Derrière ce gang, on retrouve Antoine Detaille et Jérôme Meynen, deux amis et artistes qui travaillent ensemble depuis plus de dix ans à la création d’oeuvres (micro ou monumentales) au style unique et humoristique.

 

pop up bar Canvas Hell'O

S’ils jurent ne pas avoir bu avant de s’être lancés dans leur fresque color block, ils expliquent tout de même avoir été inspirés par le cocktail fruité aux saveurs d’Asie créé par le mixologue Yen. “On sait que Yen s’est laissé influencer visuellement par notre travail, et nous, on a remarqué qu’il bossait surtout sur l’équilibre des arômes, de la même manière que nous travaillons avec la balance des formes et des couleurs. On s’est donc lancés sur une fresque où chaque élément est à sa place. C’est comme un mikado, si l’on retire ne serait-ce qu’une ligne, tout s’effondre.” Résultat : des compositions fantaisistes, des formes géométriques bigarrées et des couleurs aussi soft que dynamiques.

 

 

Le must: en plus de la peinture, Jérôme et Antoine se sont également lancés dans la réalisation d’une sculpture-fontaine qui distribuera le cocktail de Yen.

 

En bref chez Canvas on en prend plein les pupilles et les papilles !

4/

Pour info :

Canvas by Bombay Sapphire

Horaires : du 25 au 27 octobre

: rue Antoine Dansaert 64, 1000 Bruxelles

Pour vous inscrire : ça se passe ici

 

 

| | | |
Tags: Bar, Hotspot, Lifestyle.