Asia Argento, figure de #MeToo, accusée d’agression sexuelle sur un mineur

par Alexandra Goffart
marieclaire-asia-argento-accusee-agression-sexuelle-me-too-cover
©Denis Makarenko - Shutterstock

Le New York Times a lâché une énorme bombe en annonçant la nouvelle hier. Asia Argento, figure de proue du mouvement #MeToo, est accusée d’avoir payé un jeune homme de 17 ans qui l’accusait de l’avoir agressé sexuellement.

L’actrice et réalisatrice Asia Argento était une des premières à dénoncer Harvey Weinstein; elle était devenue alors une des voix phares du mouvement #MeToo, une briseuse de silence.

Pourtant, aujourd’hui, ce n’est plus par des paroles élogieuses que les médias la rendent célèbre. Le New York Times certifie avoir reçu un e-mail crypté anonyme, dans lequel était joint un selfie de la réalisatrice italienne avec le jeune acteur Jimmy Bennett, apparaissant tous les deux au lit. Cette photo daterait du 9 mai 2013, date à laquelle Asia Argento lui aurait servi de l’alcool, avant de l’embrasser, de lui enlever son pantalon et de lui faire une fellation. Elle avait alors 37 ans, et le jeune homme 17… L’âge de la majorité sexuelle étant de 18 ans en Californie.

Selon le quotidien new-yorkais, pour s’assurer que cette histoire resterait discrète, l’actrice aurait payé le jeune Bennett 380 000$ en échange de la photo et de son copyright. A présent, l’avocat de l’acteur réclame 3,5 millions de dollars pour « agression sexuelle », ce qui aurait endommagé la santé mentale ainsi que la carrière du jeune acteur.

 

Lire aussi: « 5 newsletters féministes engagées à lire chaque semaine »

 

Pourquoi cette histoire surgit-elle si longtemps après les faits? L’avocat de Bennett indique que le fait qu’Argento se soit présentée elle-même comme une victime d’agression sexuelle avec l’affaire Weinstein aurait été trop dur à supporter et aurait fait remonter les souvenirs.

Pour l’instant, ni l’actrice ni son avocate n’ont souhaité faire de déclaration au New York Times ou à d’autres médias. L’affaire reste donc à suivre.

Retrouvez plus d’articles sur notre site Marie Claire : « #MeToo récompensé par le Time: les briseuses de silence élues Person of the Year », « Opinion: la Coupe du Monde du sexisme », « « Détends-toi », la nouvelle BD d’Emma sur perception de la colère des femmes »

| | | |
Tags: Cinéma, Féminisme.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures