Muddy Angel Run: courir pour la bonne cause… Vraiment?

Muddy Angel Run
©Shutterstock

Demain se tiendra le Muddy Angel Run, une course de 5km dans la boue destinée exclusivement aux femmes. Autour de cet événement qui se targue de soutenir la lutte contre le cancer, un mouvement de grogne se fait entendre…

On estime à 15 000 les femmes Belges qui prendront part demain à Tour & Taxis à une course ludique, festive et… Pour la bonne cause. C’est du moins de cette façon que les organisateurs ont présenté leur course: «Muddy Angel s’adresse aux femmes de toute condition physique confondue, désirant faire une bonne action, et y prendre du plaisir» peut-on lire sur la page Facebook de l’événement.

Capture d’écran de la page Facebook Muddy Angel

Roulées dans la boue?

La vidéo promotionnelle, montée à base d’images de l’édition parisienne, lancée en novembre dernier donnait en effet envie d’y participer. Et elles sont nombreuses à n’avoir écouté que leur cœur et s’inscrire ‘pour la bonne cause’. Nombreuses aussi à ne pas avoir lu avec attention toutes les conditions de participation! Et c’est probablement là qu’est né le couac.

Car en effet, les organisateurs n’ont jamais caché que le montant de la participation ne comprenait PAS de donation à leur partenaire, l’association ‘Le cancer du sein, Parlons-en!’. Chaque participante étant invitée à verser, en plus de son ticket – dont le prix varie entre 29 € et… 59 € ! -, un don lors de l’inscription qui sera, lui, versé à l’association. Vu le prix élevé de la course et la communication nébuleuse, beaucoup de femmes se sont senties trompées…

C’est le cas d’Angélique Gerard: «Nous sommes particulièrement choquées par le fait qu’ils utilisent le cancer du sein comme argument marketing! C’est pousser les gens comme pour à un achat impulsif. Pourtant je suis juriste, j’ai l’habitude de lire les moindres petites lignes pour savoir dans quoi je m’engage. Mais là, je ne suis pas allée plus loin et me suis inscrite directement car c’était pour la bonne cause. Je trouvais cela mieux qu’un simple versement depuis mon canapé.»

Plusieurs ont tenté de se faire rembourser. Impossible: là encore, les conditions de participation mentionnaient que même avec un certificat médical précisant l’incapacité de participer à la course (!), le billet ne serait pas remboursé. Seule alternative possible: l’échanger contre une autre course, moyennant frais de transfert, ou le revendre moyennant frais de transfert ET adaptation au prix du marché (soit parfois jusqu’à 30 € supplémentaires!). Là, certaines se sont carrément senties arnaquées…

capture d’écran de la page Facebook de Muddy Angel

Monopolisation et pétition

Au point de lancer une pétition, il y une dizaine jours, pour que les organisateurs versent au moins 4 € par ticket, et de contester régulièrement sur la page de l’événement pour ouvrir les yeux de chacune. «Nous avons postés de nombreux messages sur leur page Facebook mais ils en ont effacés beaucoup, et nous ont bloqués nos accès. Nous essayons d’avoir un relais médias, pour continuer à informer les participantes. Parce que de nombreuses femmes sont encore persuadées de courir pour la bonne cause».

En réponse, Muddy Angel Run affirme que ‘la prévention reste encore le meilleur moyen de combattre la maladie’, et le message véhiculé par ses courses (alimentation saine, contrôles médicaux réguliers et pratique d’une activité sportive régulière) ont pour ambition de soutenir la lutte contre le cancer du sein: «Depuis notre création, ce sont plus de 50 000€ qui ont été récoltés pour nos partenaires au travers de la plateforme». Une réponse qui ne satisfait pas Angélique: «Payer pour être sensibiliser, c’est absurde. D’autant que si nous sommes inscrites, c’est que nous sommes déjà sensibilisées! Quant aux vidéos, ce sont surtout des images de leur course…». Pour continuer à organiser leur contestation, les revendicatrices ont créée leur propre page Facebook

Nathalie Ducongé, responsable Association Le Cancer du sein, Parlons-en !, explique ce partenariat: ‘Notre objectif est double. D’une part, nous cherchons à récupérer des dons pour soutenir la recherche, par le biais des rubans roses par exemple, et d’autre part, nous cherchons la sensibilisation. Car il faut parler de la maladie, c’est très important. Il ne suffit pas de se faire dépister, il faut aussi se faire suivre. Car on sait que si ce cancer est pris à temps, il y a 80% de chance de guérison.

J’insiste là-dessus, car les femmes le savent, le dépistage est même gratuit… mais elles y vont de moins en moins! Or, c’est le seule ‘remède’ pour sauver des vies. La visibilité est donc très importante. Nous avons choisi de nous associer avec cette course féminine pour le cadre sportif: le sport est préventif dans cette maladie. » L’association avait averti les organisateurs allemands que les Françaises comme les Belges n’avaient pas les mêmes habitudes. Qu’elles appréciaient qu’une partie du montant de la participation soit reversé à l’association, et que cela ne marcherait pas si ce n’était pas le cas…

Petite victoire: depuis, les organisateurs du Muddy Angel Run se sont engagés – pour la toute première fois depuis la création de leurs courses! – à reverser 1 € par ticket à l’association partenaire. «Ce n’est que sous la pression, suite à l’article de la RTBF, qu’ils ont confirmé, il y a quelques jours, sur leur site internet qu’ils feraient leur versement. Mais il y a un mais: ils ont précisé que comme ils avaient pris la décision en mars de faire ce versement, cela ne concernerait que les inscriptions qu’à partir du 20 mars! Or, elles sont ouvertes depuis le mois de novembre! Leur argument est bizarre: les personnes ayant payées avant n’étaient pas au courant. Je ne vois pas en quoi cela leur poserait un problème…». Nathalie Ducongé assure que l’association qui lutte contre le cancer du sein recevra la somme de 15 000 €: « Cela peut paraître totalement dérisoire par rapport aux immenses sommes, mais c’est déjà un pas ».

J’y vais ou j’y vais pas?

Demain, Angélique prendra part à la course: «Il y a deux positions parmi les gens rassemblés: celles qui sont trop dégoutées et ne veulent pas y mettre les pieds, et celles qui se disent qu’elles ont payé, alors autant y aller pour passer une bonne journée avec les copines. Ce que je vais faire. Mais nous avons décidé de préparer des tracts que nous allons distribuer aux participantes pour qu’elles sachent dans quelle pièce elles jouent. En espérant qu’elles signent la pétition pour mettre la pression et qu’ils s’engagent à reverser plus».

Espérons également que cette mobilisation réduise l’envie de certains d’abuser de l’altruisme des autres à des fins mercantiles. D’ailleurs, du côté de l’association Le cancer du sein, Parlons-en!, la décision est prise: « Il y a un mécontentement, il faut écouter les gens. Ces femmes sont avec nous et nous devons les entendre. Alors soit on adapte la prochaine édition, en tenant compte des remarques, soit le partenariat s’arrêtera. »

Envie de participer à une course qui sert la cause féminine? Formez une Plan Run Team. Une participation du montant servira à des projets d’égalité des chances pour les filles.

Tags: Abus, Muddy Angel Run, Recherche contre le cancer.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures