Pourquoi le violet comme couleur représentative des féministes ?

par Monica Mirkos
marieclaire_violet_couleur_representative_feministes
©Shutterstock

Le violet est, depuis la fin du XIXème siècle, la couleur traditionnelle des féministes. Découvrez pourquoi cette couleur a été choisie et pas une autre.

Vous l’aurez sans doutes remarqué, la plupart des mouvements ont leur couleur représentative. Le rouge, le noir, le blanc et le bleu étaient déjà associés, au début du siècle dernier, à des mouvements politiques et surtout masculins. Pour les féministes, c’est le violet. Ce choix date du début du XIXème siècle et n’est certainement pas anodin.

1/

Le violet, une couleur symbolique

Le violet est la couleur traditionnelle des féministes depuis les années 1970. Ce choix remonte à quelques années encore plus loin. En effet, les suffragettes, militantes du Women’s Social and Political Union, ont choisi cette couleur par provocation, voulant s’éloigner des couleurs pastels et douces qui étaient attribuées aux femmes par défaut. Au début du XIXème siècle, lors des premiers mouvements de femmes qui réclamaient le droit de vote, le violet était déjà présent, et ce en Angleterre et aux Etats-Unis. Des rubans violets étaient épinglés à leurs vêtements.

 

A lire aussi: L’origine du 8 mars, Journée Internationale pour les Droits des Femmes

2/

La couleur de l’égalité

Désormais, le violet est synonyme de lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. D’ailleurs, cette couleur traduit une symbolique forte car si l’on mélange du rose bonbon et du bleu, nous obtenons du violet. Il y a également d’autres couleurs qui symbolisent certains mouvements de femmes comme le blanc, le vert et l’or.

 

A lire aussi: Rima bint Bandar, première femme saoudienne à accéder au poste d’ambassadrice

 

3/

Une couleur qui n’était pas destinée à cette cause

Lors du siècle dernier, le violet était loin de symboliser le féminisme. En Occident, le violet était souvent utilisé comme couleur symbolisant la tristesse et la pénitence. En effet, les rois de France portaient du violet en période de deuil alors que le clergé catholique le portait lors des périodes de jeûnes. Les membres de confréries de pénitents, portaient des manteaux violets. Vous l’aurez compris, le violet était considéré comme la version douce du noir, au Moyen Âge.

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi: 8 mars: les nouvelles figures féministes qui nous inspirent, 8 mars: les héroïnes qui ont marqué l’histoire du féminisme et 8 mars 2019: la première grève des femmes en Belgique.

| | | |
Tags: 8 mars, Combats de femmes, Société.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures