L’origine du 8 mars, Journée Internationale pour les Droits des Femmes

par Monica Mirkos
marieclaire_origine_8_mars

Le 8 mars, c’est la Journée Internationale pour les Droits des Femmes. Cette date est célébrée partout dans le monde, mais cela n’a pas toujours été le cas. Voici pourquoi cette journée nous est dédiée le 8 mars.

La Journée Internationale pour les Droits des Femmes a été officialisée en 1977 par l’ONU et est toujours célébrée le 8 mars partout dans le monde. C’est un jour où les femmes du monde entier sont reconnues pour leurs réalisations et leurs combats. Revenons sur le point de départ de cette journée dédiée aux femmes et à leurs droits.

 

A lire aussi: Opinion: il est temps de reconnaître que Serena Williams est une super-héroïne (et de lui foutre la paix)

1/

Des femmes qui ont fait bouger les choses

Selon une déclaration du Parti socialiste, la journée internationale des droits de la femme est apparue au 20e siècle, lors des mouvements sociaux en Amérique du Nord et en Europe. C’est le 28 février 1909 que la première Journée Nationale des Femmes a été célébrée aux Etats-Unis. Jusqu’en 1913, cette journée se célébrait là-bas tous les derniers dimanches du mois.

 

A lire aussi: Le féminicide: quand un homme tue une femme parce qu’elle est une femme

 

En 1910, l’Internationale socialiste, à Copenhague, instaure une Journée des femme à l’échelle internationale afin de rendre un hommage au mouvement pour les droits des femmes et leur l’accès au suffrage universel. Cette proposition est approuvée par un collectif de 100 femmes venant toutes de 17 pays différents. Mais lors de cette deuxième conférence, aucune date précise n’est décidée.

2/

Des pays unis pour que les femmes aient une voix

Suite à cette décision, la Journée internationale des femmes se célébre alors le 19 mars dans plusieurs pays : l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark et la Suisse. Ces pays réunissent plus d’un million de femmes lors des rassemblements. Cette date est choisie afin de rendre hommage à la Révolution de 1848. Lors de cette journée, les manifestantes aspirent à obtenir le droit au travail, à la formation professionnelle et l’arrêt des discriminations sur leur lieu de travail.

 

A lire aussi: Le numérique est-il sexiste ? La réponse avec Laurence Schuurman, Young ICT Lady of the Year

3/

Clara Zetkin, une figure forte du féminisme

D’ailleurs, la première conférence a lieu en 1907, sur l’initiative de Clara Zetkin, éditrice de la revue Die Gleichheit (L’égalité), rassemblant à l’époque pas moins de 125 000 abonnés. Cette dernière entend que toutes les femmes socialistes venant de tous pays organisent une fois par an une journée des femmes afin d’encourager le droit de vote des femmes. C’est  l’année d’après que la première Journée Internationale des Femmes voit le jour.

 

A lire aussi: Violences conjugales: la Nouvelle-Zélande adopte une nouvelle loi révolutionnaire

 

Le dernier dimanche du mois de février 1913, en Russie, à la veille de la Première Guerre mondiale, les femmes Russes célébraient leur première Journée Internationale des Femmes par des mouvements clandestins. L’année suivante, elle était célébrée le 2 mars en France, le 9 mars en Autriche, en République tchèque, en Hongrie, en Suisse et aux Pays-Bas, et le 12 mars en Allemagne.

4/

Le droit de vote pour les Allemandes et les Françaises

Le 8 mars 1914, les femmes allemandes élèvent leur voix pour obtenir le droit de vote. Ce n’est que 4 ans plus tard qu’elles l’obtiennent. Chez nos voisins français, 238 députés sur 591 refusent d’accorder le droit de vote aux femmes. Louise Saumoneau et son groupe de femmes socialistes, organisent le 5 juillet 1914, une manifestation qui deviendra en fait la première Journée des Femmes en France.

 

A lire aussi: BRIFF: ‘Elles font des films’ dénonce la faible présence des films réalisés par les femmes

 

En 1917 se marque un temps fort dans l’histoire des femmes russes. En effet, cette année-là, deux millions de soldats russes sont morts à la guerre, ce qui les a révoltées. Malgré l’opposition du gouvernement, elles ont quand même fait grève le dernier jour du mois de février dans le but d’obtenir « du pain et la paix » mais également le retour de leurs maris partis à la guerre. Quatre jours plus tard, le Tsar cède le pouvoir et le gouvernement provisoire accorde alors le droit de vote aux femmes. C’est lors de cette même année que la date du 8 mars sera fixée définitivement pour fêter la Journée des femmes.

5/

Le 8 mars, une date célébrée partout après la guerre

C’est seulement après la Seconde Guerre Mondiale que la Journée Internationale des Femmes se célébrera partout dans le monde, le 8 mars. En France, en Italie et dans les pays occidentaux, cette date devient alors une tradition. Dans les années 70, le féminisme grandit de plus en plus et le fameux 8 mars s’inscrit comme symbole de la lutte féminine. En hommage aux ouvrières de Saint-Pétersbourg, Lénine instaure une Journée internationale des femmes dont la date serait le 8 mars.

 

A lire aussi: Une pub pour rasoirs brise (enfin) le tabou des poils

 

C’est en 1971 que cette journée sera célébrée le 8 mars au Québec. Quant à la France, il faudra attendre 1982, lorsque François Mitterand officialise cette journée. L’Organisation des Nations Unies décide, lors de l’Année internationale de la femme, de célébrer la Journée internationale de la femme le 8 mars, en 1975. Vingt années plus tard, la Déclaration et le Programme de Beijing sont adoptés par 189 gouvernements pendant la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Le Programme d’action prône un monde où chaque femme et fille peut exercer ses libertés et ses choix. Elles ont le droit de connaitre et comprendre leurs droits.

6/

L’évolution de l’appellation de cette journée

Il y a clairement une différence entre « La Journée de la Femme » et « La Journée Internationale pour les droits des Femmes ». Cette variation est utilisée selon les différents pays, les différentes langues, etc. Mais nous, on préfère mettre l’accent sur les droits des femmes, non? Autre chose : l’utilisation du pluriel en anglais n’est pas reflétée dans la traduction »La Journée de la Femme ».

 

A lire aussi: L’association ONE dénonce les lois les plus sexistes et absurdes du monde

 

En effet, l’ONU et l’UNESCO utilisent l’appellation « International Women’s Day », qui correspond à « Journée Internationale des Femmes ». Il s’agit donc juste d’une erreur de traduction qui n’a jamais été corrigée. Alors depuis 2016, le Comité ONU Femmes France mène une campagne pour que les traductions soient corrigées.

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi: Algérie: pourquoi les femmes sont-elles exclues des stades de foot ?, Pour une féminisation des noms des rues de Bruxelles ? Oui sûrement! et Droit à l’avortement en Irlande: le référendum d’une génération.

| | | |
Tags: 8 mars, Combats de femmes, Journée internationale des droits des femmes, Société.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures