Transformez vos enfants en alliés ménagers!

marieclaire_enfants_menage
©Getty Images

Agacée de voir votre intérieur transformé en souk? Epuisée de passer derrière vos minus pour ramasser les Lego qui traînent? Faites de vos enfants vos alliés ménagers. Trucs et astuces.

Vous craignez d’avoir l’ONE sur le dos en transformant vos enfants en aide ménagère? Au contraire! C’est une façon enrichissante d’appliquer votre autorité parentale tout en épanouissant vos têtes blondes. C’est même Maria Montessori, la papesse de la parentalité positive qui le soutient: les tâches du quotidien comptent parmi les activités les plus intéressantes à confier à vos enfants. Dans son ouvrage ‘Une journée Montessori’ paru aux éditions Marabout, Audrey Zucchi nous dévoile la façon de procéder.

Débarrassez-vous de votre culpabilité

Non, vous ne leur gâchez pas leur enfance en leur demandant de balayer ou de passer l’éponge. Changez votre regard: c’est parce que VOUS trouvez ces tâches rébarbatives que vous imaginez que vous les incommodez. Vous n’hésitez pas à les inscrire à un cours de langues « Pour être le mieux armé dans la vie ». Trier le linge et débarrasser la table sont également des gestes qui participent à leur développement… et leurs seront utiles à vie!

Même la science atteste les bienfaits

Une étude établie sur plus de dix ans montre que la participation des enfants à des tâches domestiques dès l’âge de trois ou quatre ans s’avère le critère le plus pertinent pour déterminer leur réussite plus tard! Plus que leur Q.I. ou leur mode éducatif… Et ce tant au niveau professionnel, que personnel ou amoureux.

Quant à l’anthropologue Carolina Izquierdo, elle stipule que ces tâches leur permettent de développer concentration, confiance en soi mais aussi empathie et sens du collectif.

Un plus pour tous

Sans oublier que vivre avec des parents sereins dans un cadre propre et rangé où chacun respecte ses affaires et l’espace commun est un plus. S’aider mutuellement permet, en prime, de développer un sentiment d’appartenance…

Cessez de récompenser

Pourquoi devriez-vous récompenser votre progéniture quand elle accepte (enfin) de débarrasser la table (après de multiples demandes)? Souvent, vous préférez coller votre petit dernier devant la télé pour avoir le champ libre et être plus efficace? Dommage.

«Faire participer l’enfant au ménage, à la cuisine, au jardin, à la lessive prend du temps, c’est vrai… Mais ces quelques minutes de plus, indispensables pour qu’il découvre, se trompe, apprenne, se souvienne te maîtrise ses gestes, sont un véritable gain de temps pour l’avenir!» souligne l’auteur.

Cessez de voir des corvées là où vos enfants vivent des expériences enthousiasmantes.

Profitez de la période ‘Moi tout seul’

… Pour commencer à déléguer les tâches domestiques.

Avant 3 ans, montrez les gestes qu’il souhaite reproduire. Il peut déjà utiliser éponge, balai, chiffon…

À partir de 3 ans, présentez-lui des tâches précises lors d’un conseil de famille. Des exemples? Laver la table, arroser les plantes, balayer sa chambre, mettre la table, assembler ses chaussettes propres, vider le contenu des assiettes avant de les mettre dans le lave-vaisselle. Chacun choisit, adulte compris, deux tâches dont il aura la responsabilité durant une semaine. Le mieux est que le choix soit volontaire. Si ce n’est pas le cas, valorisez les qualités de chacun. Remplissez un tableau (avec des petits dessins) qui permettra à chacun de s’en souvenir.

Allez-y progressivement

La méthode fonctionne sur la collaboration progressive. Au début, l’enfant prend en charge une partie de la tâche, aux côtés de l’adulte. Une fois qu’il aura développé ses compétences, il sera en mesure de la réaliser seule. N’oubliez pas de valoriser le travail accompli.

Adaptez le matériel

Mettez-vous en quête d’objets usuels adaptés à sa taille. Mini-pelle, mini-balayette, seau miniature,  micro-pulvérisateur… Optez également pour des produits qui ne soient pas corrosifs ou dangereux. Dans ce domaine, pensez aux produits de ‘grand-mères’: savon de Marseille, bicarbonate de soude, vinaigre blanc… Stockez le tout à un endroit qui lui soit accessible, et expliquez-lui qu’il peut y revenir à tout moment lorsqu’il en a besoin. Mais qu’il devra veiller à les remettre en place après usage.

Check-list

  • Définissez le « rangement » que vous attendez. Tout dans un bac? Regroupés au sol? Sur une étagère?
  • Rappelez ensuite les règles de base: avant de prendre un autre jeu, on range le précédent; avant de passer à table, on prend 5 minutes pour ranger; avant d’aller au lit, la chambre doit être rangée.
  • Adaptez le matériel à son niveau: cabas accrochés sur les patères à la porte, bacs illustrés de son contenu, emballages pour stocker les petites fournitures…
  • Evitez l’accumulation, l’ennemi juré d’une chambre ordonnée. La solution? Donnez!

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

| | | |
Tags: Activité, Enfant, Joie de vivre, Montessori, Tâches domestiques.