Marrakech: rencontre avec le duo derrière l’iconique Riad Yasmine

marieclaire_riad_yasmine
©Riad Yasmine - Charlotte Deprez

On a tous déjà vu passer dans notre feed Instagram les photos de cette piscine colorée entourée de verdure et de fauteuils qui appellent à la sieste. Le Riad Yasmine est probablement le riad le plus emblématique de Marrakech et ce, grâce à Alice et Gaby, un couple de jeunes Français sur-motivés… Et très doués.

C’est donc lors d’un séjour dans cette splendide maison d’hôtes que nous avons pu discuter avec eux autour d’un thé à la menthe, au bord de la piscine iconique du Riad Yasmine.

 

Lire aussi: « Guide de voyage: que faire et voir à Marrakech »

 

Pouvez-vous présenter et nous expliquer ce que vous faites en quelques mots?

Alice et Gabriel: Nous sommes Alice et Gabriel, co-gérants de la maison d’hôtes Riad Yasmine. On est arrivés ici en novembre 2015, mais l’idée avait émergé depuis avril 2015. Le temps de faire tous les papiers et préparer notre installation, ça a pris quelques mois.

Comment est-ce que c’est arrivé? D’où vous est venue l’idée? 

Gabriel: mon père est propriétaire du riad depuis 2002. Il a donc eu plusieurs gérants avant nous et le dernier a fini par ne plus trop s’occuper du riad, jusqu’à décembres 2014 où il a dit à ses employés qu’il prenait deux semaines de vacances. Et il n’est jamais revenu! Mon père a donc pensé revendre le riad car ça devenait un peu compliqué à gérer à distance, de France. De notre côté, avec Alice, on avait vraiment envie de partir à l’étranger. J’ai donc signalé à mon père que s’il souhaitait le garder, on était prêts à partir s’en occuper pour le garder dans la famille.

Pourquoi le nom « Yasmine »? Et pourquoi ce symbole qui apparaît partout? 

Alice: les premiers propriétaires de ce riad ont eu leur fille en 2000 et l’ont appelée Yasmine. C’est à ce moment-là qu’ils ont construit le riad. Pour le symbole, il s’agit du sigle berbère. Je pense que le dernier gérant était berbère donc il a mis ce symbole un peu partout!

Gabriel: ça signifie « l’homme libre »

Alice: les Berbères étaient le premier peuple du Maroc, avant les Arabes.

 

Lire aussi: « 7 destinations classiques et leurs alternatives plus originales »

 

Quel est votre parcours avant le Riad Yasmine?

Alice: J’ai commencé par un BTS tourisme et ensuite j’ai repris des études dans une école américaine. J’y ai fait un Bachelor en communication. J’ai terminé ces études avec 6 mois à l’étranger, aux Etats-Unis!

Gabriel: J’ai fait une licence en multimédia… Et n’ai jamais travaillé dans ce domaine! J’ai été vendeur, livreur, photographe, et mon dernier métier avant de venir ici, c’était pizzaiolo.

Alice: nos pères sont ou ont été chefs d’entreprises donc on a vu ce qu’était la vie d’indépendant dès notre plus jeune âge. J’ai bossé en tant que salariée mais j’avais toujours aspiré à devenir indépendante!

Comment s’est passée l’intégration à Marrakech? 

Alice: ça s’est très bien passé! On a rencontré les bonnes personnes aux bons moments. Rien ne s’est fait parce qu’on l’a décidé, et le hasard a vraiment mise les bonnes personnes sur notre chemin. On rencontre une personne qui nous en présente une autre, qui nous en fait rencontrer d’autres… Marrakech, c’est un village! Tout le monde se connaît.

Gabriel: je pense que ces rencontres sont aussi déterminées par notre façon d’être. On est très sociables et la bonne humeur attire la bonne humeur.

Alice: je pense que la meilleure manière de s’intégrer, c’est d’être respectueux de la religion et de la culture. Ce n’est pas notre pays d’origine, on n’est pas « chez nous » mais on se sent chez nous car on est accueillis comme tels. On se sent vraiment bienvenus ici.

 

Lire aussi: « Citytrip: que faire et voir à Séville? »

 

Bowie, votre chat, est vraiment la mascotte du riad. D’où vient-elle?

Alice: de la rue! C’est un ami qui nous aide a faire toute la déco ici qui a trouvé trois petits chats sur l’un de ses chantiers, et il les a distribués. C’est vraiment devenu la mascotte du riad car elle est super présente, tout le monde l’adore!

Vous retournez en France régulièrement? Vous bougez beaucoup? 

Alice: on n’est pas encore résidents, du coup on doit quitter le Maroc tous les trois mois pour le moment.

Gabriel: du coup, ça nous permet de rentrer voir la famille et voyager!

Vous avez eu pas mal de visibilité grâce aux réseaux sociaux, c’était votre stratégie ou ça s’est fait comme ça? 

Alice: c’est moi qui ai contacté Gypsea Lust, mais comme ça ne se faisait pas encore trop à l’époque, je ne m’attendais pas vraiment à une réponse. Elle m’a répondu qu’elle voulait justement aller au Maroc cet été-là, donc ça tombait super bien! Maintenant, tous les jours on reçoit des demandes. C’est fou!

Gabriel: maintenant, 95% de notre clientèle vient grâce aux réseaux sociaux.

La prochaine étape, c’est quoi?

Gabriel: on a repris le riad d’à côté et on vient de commencer les travaux. On veut en faire un riad totalement indépendant et à louer en entier.

Vous avez aimé cet article? En voici d’autres qui peuvent vous plaire: « Tendance glamping: les 10 plus beaux camps de luxe à travers le globe », « Zoom sur 10 des lieux les plus incroyables de Nouvelle-Zélande« et « Guide de voyage: que faire et voir à Bali? (avec carte des hotspots) »

| | | |
Tags: évasion, Maroc, Marrakech, Rencontre, Riad, Voyage.