Malala Yousafzai, une vie hors du commun

malala
©Getty Images

Ils voulaient l’empêcher d’aller à l’école, elle vient d’être acceptée à l’université d’Oxford. Prix Nobel de la Paix 2014, militante pour l’éducation des jeunes filles et symbole de résistance. Retour sur la vie hors du commun de Malala Yousafzai.

Malala Yousafzai est une jeune fille qui a grandi dans la vallée du Swat, une région au nord du Pakistan oppressée par les talibans. Son père, militant et défenseur du droit à l’éducation, est propriétaire d’une école de filles. Dès son plus son âge, Malala prend conscience des injustices dont elle, comme des milliers de jeunes Pakistanaises, sont victimes. À seulement 11 ans, elle s’engage en faveur de l’éducation et témoigne sur un blog intitulé Journal d’une écolière pakistanaise, sous le pseudonyme de Gul Makai. La jeune Malala dénonce alors sur ce blog publié par la BBC les talibans qui détruisent les écoles et imposent leur loi.

Menacée de mort à plusieurs reprises, Malala est victime d’une tentative d’assassinat le 9 octobre 2012. Alors qu’elle revient de l’école en bus scolaire, la jeune fille de 15 ans est attaquée par des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP). Son engagement en faveur du droit à l’éducation des jeunes filles dérange. « Les extrémistes ont peur des livres et des stylos. La puissance de l’éducation leur fait peur. Ils ont peur des femmes. La puissance de la voix des femmes leur fait peur. » déclara-t-elle plus tard. Très grièvement blessée par balles au cou et à la tête, Malala Yousafzai restera pendant une dizaine de jours entre la vie et la mort.

Ils voulaient nous réduire au silence mais ils ont échoué.

Ces mots, ce sont ceux de Malala lors de son discours poignant à l’ONU quelques mois après l’agression. S’ils évoquent l’épreuve terrible dont a été victime l’adolescente, ils mettent surtout en lumière sa détermination à continuer son combat. Malala devient la porte-parole de millions de filles déscolarisées à travers le monde « J’élève ma voix – pas pour que je puisse crier, mais pour que ceux qui n’ont pas voix puissent être entendus« . Et depuis sa voix n’a jamais faibli.

Devenue l’icône de la défense du droit des femmes à l’éducation, l’Unesco et le Pakistan ont créé le Fonds Malala visant à scolariser les enfants à travers le monde. En 2014, elle reçoit à 17 ans le Prix Nobel de la Paix, faisant d’elle la plus jeune lauréate à recevoir la prestigieuse récompense.

Un enfant, un professeur, un livre, un crayon peuvent changer le monde.

Suite à son agression en 2012, Malala et sa famille ont trouvé refuge au Royaume-Uni. Elle était jusqu’à présent scolarisée dans un lycée de Birmingham. Aujourd’hui âgée de 20 ans, Malala vient d’être admise à la prestigieuse université d’Oxford. La jeune femme y suivra des cours d’économie, de politique et de philosophie. Une très belle récompense pour celle qui depuis son plus jeune âge se bat pour l’accès à l’éducation.

Si le sujet vous intéresse, allez jeter un coup d’oeil à « Huit femmes qui changent le monde » , « Le Liban abroge la loi qui dépénalise le viol si l’agresseur épouse sa victime » et « #AintNoCinderella: la misogynie frappe, les femmes ripostent »

| | | |
Tags: Droits des femmes, éducation, Féminisme, Malala Yousafzai.

Ailleurs sur le web

Sur les sites d'Edition Ventures