John Galliano abandonne la fourrure pour un mode de vie éthique
© Presse

John Galliano abandonne la fourrure pour un mode de vie éthique

Par Manon de Meersman
Temps de lecture: 2 min

De plus en plus de designers choisissent de se tourner vers une mode sans cruauté en décidant de se passer de la fourrure pour leurs mille et une créations. C'est aujourd'hui au tour de John Galliano, le directeur artistique de la maison de haute couture parisienne Maison Margiela, de faire passer le bien-être animal avant ses créations.

Zara, H&M, Versace, Gucci, Michael Kors… Nombreuses sont aujourd’hui les enseignes à avoir pris la décision de stopper l’utilisation de véritable fourrure dans leurs créations de vêtements. John Galliano rejoint la team en exprimant son souhait d’abandonner la fourrure animale, qui jusque là marquait quelque peu son univers.

Une prise de conscience sur la fourrure

Lors d’une interview accordée au ELLE France, John Galliano explique ce qui l’a poussé à exprimer un tel changement de cap dans la confection de ses vêtements haute-couture… Et la raison, c’est sa rencontre avec Dan Matthews, le Vice-Président de Peta Etats-Unis, lors d’une interview. “Un été, je nageais dans la mer avec Pénélope Cruz à Saint-Tropez. Et là, la tête de Dan a surgi de l’eau. C’était comme les ‘Dents de la mer’, très effrayant! Je connaissais le travail de Dan, je le respectais, mais sa réputation le précédait”, confie-t-il à propos de sa première rencontre avec Dan.

 

Lire aussi: “Le célèbre crocodile Lacoste remplacé par des espèces menacées”

 

Pour Galliano, aujourd’hui, le véritable luxe, ce n’est plus la fourrure. Il explique que l’authenticité et l’inventivité constituent désormais l’essence-même de la mode. L’éthique surplombe le produit et une maison qui défend des valeurs qu’on admire est devenu primordial. Grâce à sa rencontre avec Dan Mathews, au-delà d’une prise de conscience sur l’utilisation de la fourrure animale, John Galliano se tourne vers un mode de vie végétarien.

Ma vie est plus équilibrée. Je suis vraiment devenu végétarien pour être plus en forme. Je fais du sport, je prends soin de moi, et je n’ai jamais été aussi lucide. L’énergie que je tire du fait d’avoir moins de toxines dans le corps est extraordinaire. La pression de ce milieu de la mode est la même mais désormais je sais faire un pas de côté, méditer, et ma vie est passée du noir au blanc !”, détaille-t-il lors de son interview avec le magazine ELLE France

 

Lire aussi: “Tendance printemps-été 2018 #04: le polo au féminin” 

Le combat continue

Synonyme de cruauté, l’industrie de la fourrure cause chaque années, dans d’atroces conditions, la mort de millions d’animaux, que ce soit de coyotes, de chinchillas ou encore de raton-laveurs. Malgré de nombreuses campagnes et déonciation à son sujet, ce business continue d’être juteux à souhait et de trouver des clients dans les maisons de haute couture. Le combat est donc loin d’être terminé et petit à petit, des associations, la plus connue étant Peta, oeuvrent pour que ce massacre ne soit, un jour, plus qu’un lointain souvenir…

A côté, les enseignes de mode ont évidemment un rôle plus qu’important à jouer là-dedans. Lentement, mais sûrement, les consciences s’éveillent et la liste des enseignes à stopper le recours à la fourrure s’allonge de mois en mois. De Calvin Klein à Tommy Hilfiger, de Ralph Lauren à Hugo Boss, en passant par The Kooples, Napapijri ou encore Topshop, ils sont de plus en plus à rejoindre le parti d’une mode éthique et sans cruauté.

Si ce sujet vous intéresse, vous devriez aimer: “Actu mode: on connait le nouveau directeur artistique de Burberry“, “Ce que l’on sait sur /Nyden et Afound, les deux nouvelles marques d’H&M“, “Découverte de la capsule ‘Plein d’été’ d’Imprévu, la marque belge qui nous habille du matin au soir”

Tags: Fourrure animale, John galliano, Mode, Végétarien, Végétarisme.