Ces seniors branchées qui nous prouvent que la mode n’a pas d’âge

par Camille Vernin
La mode n’a pas d’âge
©Instagram @iconaccidental

On assiste ces dernières années à la montée en puissance des mannequins d’âge mûr : Iris Apfel, Joni Mitchell chez Saint Laurent, Linda Rodin pour The Row ou encore Jackie O’Shaughnessy dans un shooting provoc’ d’American Apparel. Qui sont ces nouvelles égéries qui impulsent un souffle de modernité aux diktats de la mode? 

La population vieillit et le marché des seniors pèse de plus en plus lourd. En 2017, les plus de 65 ans représentent 19,2% de la population. Les marques ont vite compris qu’elles avaient tout intérêt à s’adresser à eux. Ainsi, depuis quelques années, les modèles d’âge mûr prolifèrent pour incarner une énergie nouvelle.

Passé la cinquantaine, les économistes ont démontré que nous atterrissions de l’autre côté de la fameuse courbe en U. La cinquantaine constitue un cap vers lequel on ne cesse de devenir plus heureux. Vous auriez pensé l’inverse? Pourtant, l’économiste Bert Van Landeghem l’affirme : « L’individu de 65 ans préférera toujours avoir 25 ans, mais cela ne veut pas dire qu’il est moins heureux qu’il ne l’était à cet âge. Au contraire… ». Un constat plutôt revigorant donc.

L’explication? Un sentiment de lâcher-prise, une forme de sagesse, de renoncement parfois. Passées la cinquantaine, les femmes se considèrent au summum de leur épanouissement selon une étude de l’Ipsos. Un épanouissement qui repose sur 3 piliers: l’acceptation de soi, l’estime de soi et la confiance en soi.

Les quinquas seraient plus heureuses et épanouies. Elles demeurent moins influencées par les diktats qu’on leurs impose, assument leur corps, ont davantage confiance en elles, se prennent moins au sérieux,… Bref, elles s’amusent!

Sur papier glacé et dans les défilés, la moyenne d’âge continue pourtant de tourner autour de la vingtaine alors qu’un boum surgit sur Internet. Sur Instagram, des pages de seniors excèdent parfois les centaines de milliers d’abonnés.

La page AdvancedStyle, créée par le photographe Ari Seth Cohen, présente une succession de seniors aux allures fières et désinvoltes. L’artiste déclare : « Je photographie des personnes qui ont une vie créative. Elles profitent de leur vie à fond, vieillissent avec grâce et continuent de grandir et de se lancer des défis. »

Lyn Slater, une icône accidentelle

When your hair is not the only silver you like to wear. Thanks @mango #AStoryOfUniqueness #MangoGirls #AgeIsNotAVariable

Une publication partagée par Accidental Icon (@iconaccidental) le

Alors que la Fashion Week de New-York bat sont plein, Lyn Slater, professeur d’université, part rejoindre une amie pour ce qui devait être un simple lunch. Des journalistes étrangers la confondent avec une icône de la mode et se mettent à la photographier. Une foule de curieux s’agglutinent pour observer la scène.

De cette expérience improbable, Lyn Slater va tirer une page Instagram : « Accidental Icon ». Avec sa posture ultra guindée et ses looks à faire pâlir de jalousie n’importe quelle fashionista, elle a réussi à atteindre les plus de 200 000 abonnés!

Dans une interview donnée à Refinery29 en 2016, Lyn Slater déclare qu’elle ne croit pas au concept qui consisterait à « s’habiller pour son âge ». « Je pense que si tu es à l’aise avec ce que tu portes, peu importe l’âge que tu as, si tu l’assumes, tu seras très belle. Je pense que c’est un terme complètement inutile. »

Elle apparaissait dernièrement dans la dernière campagne de AllWomanProject qui prône la diversité en incitant toutes les jeunes-femmes à publier des photos et vidéos assorties du hashtag « IamAllWomen » sur les réseaux sociaux pour mettre en avant leur propre beauté.

Elle a également participé à la dernière campagne « A story Of Uniqueness » de MANGO pour sa collection SS 2017.

1/

Lauren Hutton, égérie Clavin Klein

La dernière campagne de la célèbre marque de lingerie, sortie cet avril, faisait apparaître l’actrice américaine de 73 ans, Lauren Hutton. A cette occasion, la marque a fait appel à Sophia Coppola pour la réalisation d’une série de mini clips où chacune des égéries nous dévoile une anecdote de séduction.

La célèbre actrice d’ « American Gigolo » raconte ainsi : « Je traversais une cour et j’allais très vite, car je ne voulais pas me faire draguer par quelqu’un. Mais il y avait beaucoup d’hommes tout autour. Donc j’avançais plutôt vite, quand soudain, il y a eu cet homme devant moi, qui m’a regardé avec insistance. Il m’a dit : « Tu veux monter dans mon nouveau pick-up? » C’était la phrase de drague la plus cul-cul que j’avais entendue de toute ma vie. Mais il avait d’incroyables yeux bleus. Alors j’ai répondu OK, mais seulement un tour du bloc. »

2/

Baddie Winkle, le phénomène Instagram

stealing your man in my @fashionnova

Une publication partagée par badddiiie ⚡️ (@baddiewinkle) le

Helen Van Winkle, 88 ans, prouve que la barrière de l’âge n’existe pas sur son compte Instagram de plus de 3 millions d’abonnés où elle recense ses looks les plus improbables.

« Les personnes âgées ne son jamais vraiment usées, et c’est une bénédiction que l’on puisse montrer aux gens que l’âge n’est pas qu’un chiffre. J’aimerais être un modèle pour les gens plus âgés. Vous n’avez qu’une seule vie alors amusez-vous! »

A ceux qui lui demandent pourquoi elle ne « s’habille pas pour son âge »? Le phénomène Instagram répond : « Je ne me sens pas vieille. Je ne me suis jamais sentie vieille. Je pense que l’on peut porter tout ce que l’on veut. Je n’aime pas les « fringues de grands-mères ». Je ne les ai jamais portées de toute ma vie. » Et on la croit…

3/

Iris Apfel, la déjantée

The Eccentrics Photo by: Rufen Afanador

Une publication partagée par Iris Apfel Official (@iris.apfel) le


On la voyait récemment dans la publicité colorée de la nouvelle DS3, prônant un nouveau way of life intergénérationnel: « J’ai 94 ans. Je n’ai aucune règles. Elles ne sont qu’une perte de temps. Je ne suis jamais les tendances. Pas de tendances, pas de règles. Un jour quelqu’un m’a dit : « tu n’es pas belle et tu ne le seras jamais. Mais ce n’est pas grave, tu as quelque chose de bien mieux, tu as du style! »

Derrière ses grosses lunettes hublots « signature », Iris Apfelicône de la mode new-yorkaise aux bijoux emblématiques offre une belle leçon de vie.

Alors stratégie marketing ou début d’une nouvelle ère vers plus de diversité dans le monde sacré de la mode? Il semble que cette conquête sera acquise lorsque l’apparition d’une mannequin senior pour une grande marque ne sera plus un événement… et qu’il ne sera plus nécessaire d’écrire d’articles pour en parler.

Si cet article vous a plu, allez jeter un oeil à « 10 astuces pour être réussie sur toutes vos photos Instagram« , « 4 fitness girls inspirantes à suivre sur Instagram » et « Le compte Instagram qui lutte contre le body shaming« !

| | | |
Tags: âge, Baddie Winkle, Instagram, Lauren Hutton, Mode.