Harcèlement scolaire: le fléau de la jeunesse raconté

Sans titre (61)
©Shutterstock

Environ 15 % des élèves sont concernés par le harcèlement scolaire. Si le phénomène a toujours existé, il entraine des conséquences dramatiques sur les victimes. De la déscolarisation à la tentative de suicide, comment peut-on en arriver là? L’adolescence ou la fin de l’insouciance racontée… 

En 1993, le psychologue suédo-norvegien définissait le harcèlement scolaire:

Un élève est victime de harcèlement lorsqu’il est soumis de façon répétée et à long terme à des comportements agressifs visant à lui porter préjudice, le blesser ou le mettre en difficulté de la part d’un ou plusieurs élèves. Il s’agit d’une situation intentionnellement agressive, induisant une relation d’asservissement psychologique, qui se répète régulièrement.

Des actions répétées qui ont pour objectif d’humilier et d’exclure une personne, entrainant une relation de dominant-dominé entre l’agresseur et sa victime. Le harcèlement scolaire peut prendre plusieurs formes: insultes, menaces, fausses rumeurs, attouchements, … ou encore, le cyber-harcèlement, qui se propage à l’extérieur de l’école via internet et les réseaux sociaux. Ce fléau, pourtant connu du monde scolaire, reste difficile à identifier. Les souffre-douleurs se murent dans un silence alors que les adultes et le corps enseignant sous-estiment souvent le problème.

Netflix, la série « 13 reasons why ».

Depuis quelques semaines, la nouvelle série de Netflix, 13 Reasons Why, fait beaucoup parler d’elle. Adaptée d’après le roman de Jay Asher et produite par la chanteuse et actrice Selena Gomez, la série pointe le mal-être adolescent et raconte les conséquences désastreuses du harcèlement scolaire. L’histoire retrace l’origine du suicide de la jeune Hannah Baker. Harcelée, dénigrée et abusée par ses camarades de classe, Hannah laissera derrière elle treize enregistrements audio: les treize raisons qui l’ont poussée à commettre l’irréparable. Si cette série bouleverse les internautes et amène à réfléchir sur nos comportements, elle ne relève pourtant que de la fiction.

L’histoire de la jeune Raphaëlle Paolini est, quant elle, bien réelle. Dans le livre « Harcelée à l’école, doubles peines » la jeune femme et sa maman, Isabelle Paolini, témoignent de ce phénomène insidieux et répandu qu’est le harcèlement scolaire.

Paolini, Raphaëlle; Paolini, Isabelle (2016). « Harcelée à l’école doubles peines – Une mère et sa fille racontent ». La Boîte à Pandore, 147 p.

Raphaëlle n’a que 13 ans quand sa vie bascule subitement. De nature joviale et discrète, la jeune adolescente est scolarisée dans une école élitiste parisienne avec ses quatre amies de toujours. L’acharnement de ses camarades commencera sur son blog personnel. Chaque jour, de nouveaux commentaires haineux de plus en plus violents: insultes sur son physique, menaces, incitations au suicide.

La jeune adolescente désemparée n’en parlera pas à ses parents. La récréation deviendra un lynchage perpétuel sans qu’aucun responsable ne s’en rende compte. Un mois de harcèlement répétitif qui conduira à quatre années de dépression. L’échec scolaire, les crises de boulimie, les troubles obsessionnels compulsifs et les tentatives de suicide rythmeront le quotidien de Raphaëlle face à sa mère impuissante, rongée par l’inquiétude.

Raphaëlle et Isabelle Paolini ont décidé de raconter leur histoire. Tantôt sous la plume de Raphaëlle, tantôt sous celle d’Isabelle, le livre dénonce les répercussions terribles et surtout durables du harcèlement scolaire. Il démontre à quel point la persévérance et le soutien moral des proches est nécessaire pour sortir de l’impasse.

Ce témoignage poignant, peut-être, incitera les enfants et les jeunes qui souffrent de harcèlement ou de cyberharcelèment à sortir du silence. Qu’il ne soit plus vécu comme une honte par les victimes mais qu’au contraire la honte bascule du côté des agresseurs.

La plateforme en ligne « Harcèlement à l’école » créée par la Fédération Wallonie-Bruxelles  recense des ressources et des informations utiles pour le corps éducatif, les parents et les élèves et vise à sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative au phénomène du harcèlement entre élèves. Rendez-vous sur www.enseignement.be pour les mesures de prévention et de prise en charge du harcèlement et du cyberharcèlement à l’école.

Si ce sujet vous intéresse, allez jeter un oeil à « Kendall Jenner dit stop au cyber-harcèlement, et vous? » et « Transformez vos enfants en alliés ménagers« !

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

| | | |
Tags: 13 reasons why, Cyberharcèlement, Harcelée à l'école doubles peines, Harcèlement scolaire, Isabelle Paolini, Raphaëlle Paolini, Témoignages.