Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver Louis Vuitton, le clash des époques
©

Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver Louis Vuitton, le clash des époques

Par Alice Barbieux
Temps de lecture: 2 min

Le défilé Louis Vuitton a eu lieu mardi soir au Louvre, clôturant une nouvelle édition de la Fashion Week à Paris. Et cette fois, Nicolas Ghesquière nous a prouvé que la mode est une histoire de temps. Retour sur ce défilé qui nous a fait voyager à travers les époques.

/

Le tuning vestimentaire de Nicolas Ghesquière

La Fashion Week de Paris se termine en apothéose avec le défilé de Louis Vuitton. Nicolas Ghesquière, le directeur artistique de Louis Vuitton, revient sur les grandes époques qui ont façonné la mode, et les réunit le temps du défilé. Le clash des styles, les associations étranges, les détournements en fonction… s’habiller sans protocole. Dans cette collection, la personnalité prime, chaque personnalité pourrait écrire elle-même son morceau d’histoire.

 

Lire aussi : « Nos street styles favoris de la fashion week de Paris »

 

« La notion du temps est primordiale dans la mode. Je voulais que des époques puissent en regarder une autre, la nôtre. Tous ces passés, incarnés par cette tribune de personnages en costumes historiques sont dans le même temps présent que nous. … Cette collection, c’est l’anti total look qui fait appel à la personnalité de chacun, à l’agilité que l’on peut avoir face à son vestiaire. C’est ma proposition et je la veux ouverte, énergique, spontanée. Cette collection, c’est du tuning vestimentaire. » explique le créateur lorsqu’on lui demande quelle est son inspiration pour cette collection.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Louis Vuitton Official (@louisvuitton) le

/

La scénographie

Autour d’un podium installé dans la cour du Louvre, c’est plus de deux-cents personnes qui composaient la tribune historique du défilé arborant des costumes du XVe siècle aux années 50. La musique composée pour le défilé par Woodkid et Bryce Dessner s’appelle « Three hundred and twenty », soit le nombre d’années entre les différents mouvements réunies dans cette musique baroque. On a aussi pu entendre des morceaux de Nicolas de Grigny, compositeur contemporain de Bach, pas reconnu à son époque et qui ne put jamais jouer au Louvre.

 

Lire aussi : «Street style : les plus grandes tendances repérées sur filles stylées de la Fashion Week de Milan»

 

/

La collection

Retour en images sur les différentes silhouettes proposées lors de ce défilé :

 

/

Les accessoires à l’honneur

Les accessoires sur ce défilé sont à l’image de la collection : un mélange de pièces phares combiné au contemporain. Il y a le célèbre Keepall revisité, des petites besaces et des mini-cabas. Comble de chic : porter son sac sous le bras, comme on vous l’expliquait ici! Au niveau des chaussures on retrouve des boots version 2020 ou encore des escarpins à bouts métallisés.

 

Si le sujet vous intéresse, vous devriez aimer : « Street style : les plus beaux looks à piquer aux filles stylées de la Fashion Week de Londres », « Paris Fashion Week : retour sur la collection automne/hiver de Chanel, une ode à la sororité  » ou encore « Automne-Hiver 2020-2021 : nos street styles favoris de la fashion week de Copenhague ».

Tags: Copenhague fashion week, Défilé, Fashion week, Louis vuitton, Paris, Paris fashion week.