Ce qu’on retient de la Fashion Week de Milan
© Presse - Missoni

Ce qu’on retient de la Fashion Week de Milan

Temps de lecture: 4 min

Après les Fashion Week newyorkaise et londonienne, c’est au tour de Milan. Coup d’œil rétrospectif sur les plus belles tendances de la fashion week de Milan pour l’automne hiver 2017 Made in Italy

Emouvoir, faire vibrer et marquer les esprits… Des grands catwalks spectaculaires aux présentations plus confidentielles, la Fashion Week est l’occasion pour les designers et grandes maisons de nous dévoiler leur vision de la saison prochaine. C’est le rendez-vous incontournable des prescripteurs de la mode tels que grands acheteurs, presse, people et enseignes de la fast fashion.

Quatre grands rendez-vous historiques dans quatre illustres capitales rythment la mode féminine… Mais en quoi Milan se distingue-t’elle de NY, Londres ou Paris ? Avant tout, par la sélection des marques composée (presque) exclusivement de grandes maisons italiennes.

Contrairement à Londres, par exemple, qui se positionne plus en faveur de la jeune création et de l’expérimentation, Milan incarne le classicisme et une perception plus traditionnelle du luxe où la qualité et le raffinement à l’italienne apparaissent dans le travail fabuleux réservé au cuir, aux broderies et à la fourrure (en autres). Cette année toutefois, un vent de modernité souffle sur la capitale italienne de la mode où l’on voit apparaître des défilés mixtes, regroupant la collection femme et celle de l’homme. Zoom en images!

Gucci

Probablement l’un des défilés les plus provocant de la semaine, le prêt-à-porter Gucci est un véritable antidote à la monotonie ! Mélange de genres, de styles et d’époques : le féminin se confond au masculin grâce à des pièces mixtes flirtant avec une silhouette androgyne, le style baroque se mêle au futuriste, le street se porte sur la couture et inversement, les paillettes côtoient les broderies d’animaux de toutes sortes (scarabées, papillons, tigres, écureuils, etc) : no limit.

La video mode du jour :
Test de colorimétrie comment trouver les couleurs qui nous vont

Direction Via Mecenate, siège de la maison Gucci, pour une visite privée du showroom :

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 1

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 2

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 3

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 4

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 5

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 6

Bottega Veneta

Taille soulignée, silhouette ultra féminine et épaules saillantes… Tous les attributs d’une allure de star de cinéma des années 1940 sont réunis. De la palette de couleurs (ocre, noir, vert, orangé ou pourpre) aux silhouettes, des choix prudents mais le résultat: un total look femme fatale. Les pièces sont travaillées jusqu’aux moindres détails, tant à l’extérieur qu’au dedans où les coutures sont invisibles. Le luxe, c’est ça.

Coups de coeur :

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 7

 

P_Jean by Pinko

P_Jean, c’est la nouvelle ligne de Pinko imprégnée de l’esprit des années 1990 à 2000 : la pop culture désinvolte et éhontée, le grunge et la musique électro alternative dont les muses sont Kate Moss, Drew Barrymore ou encore Chloé Sevigny. Le fil rouge de cette collection jeune et plus accessible est le jeans. Jeux de volume pour cette première collection : chemises en flanelle oversize et cardigans en jacquard portés sur des robes de soie délavée… En vente dès juin 2017.

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 8

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 9

Jil Sander

Volumes XL et minimalisme chic, l’hiver chez Jil Sander sera doudouneux, matelassé ou superposé. Un désir explicite de confort dont la rigueur des coupes est balancée par la pureté des tons en total look : beige, jaune, cuivré, rouge,… A l’allure décontractée et sensuelle, coup de cœur pour les robes du soir dont la coupe contemporaine est adoucie par un splendide lurex cuivré, rose ou tabac.

Giorgio Armani

Pantalons fluides croisés, petites vestes taillées façon cavalière, les codes de la griffe sont bien là ! Mr. Armani ne s’arrête cependant pas à ses acquis… Un très grand nombre de silhouettes sont présentées : petits blousons sur jupes longues plissées, manteaux de soie à imprimé kimono, velours et robes de soirée perlées. Une dominance de noir contrasté par un magnifique vert bouteille, cher à la maison, tout comme le bleu, le rose, le violet ou le rouge distillés par touches ici et là. Une allure dandy un rien irrévérencieuse, pleine d’énergie et de bonne humeur.

Salvatore Ferragamo

Des silhouette moulantes, classiques et ultra féminines pour cette seconde collection de Fulvio Rigoni, fraîchement arrivé à la tête de cette maison italienne emblématique. La palette de couleurs douce et pastel est ponctuée de touche de couleurs électriques dont l’orange, le fuchsia et le violet. Coup de cœur pour les jupes asymétriques nouées par un large ruban élastique à la taille.

Fabianna Filippi

Pour l’hiver, Fabiana Filippi opte pour un style sans esbrouffe et élégant à travers une palette de tons naturels qui se marient à la perfection : brun, gris, beige et noir. Une confection aux coupes parfaites à laquelle s’ajoutent des broderies fleuries, matières fluides et pulls en grosse maille écrus au toucher délicat et somptueux. Vivement l’hiver !

Missoni

La célèbre et très en vogue Gigi Hadid ouvrait le défilé présenté dans un lieu emblématique de la scène artistique milanaise, la Fabbrica Del Vapore. Comme depuis près d’un demi siècle, on découvre une collection haute en couleurs et en motifs géométriques (carreaux, zigzag, losanges, lignes, …) témoins d’un réelle maîtrise de la couleur. A cela s’ajoutent des accessoires en vison, colliers de perles et gants pour une allure sophistiquée. Le défilé s’est clôturé par une intervention de la créatrice et héritière, Angela Missoni, venue saluer le public en bonnet rose entourée de sa fille et ses proche pour transmettre un message de paix et de solidarité. On aime!

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 12

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 13

Prada

Marie Claire a eu le privilège de visiter le showroom de Prada : une scénographe très soignée dans un espace industriel agencé en parcours dont les éléments décoratifs rappellent la chambre d’ado (photos et affiches au mur). On y perçoit la prise de pouvoir des femmes à l’image d’une collection inspirée par le rôle de la femme moderne dans la société et l’équilibre fragile entre force et séduction. Une thématique abordées par des contrastes de matières, un jeu masculin-féminin où velours côtelé, lainage épais symbolisent le côté masculin et des accessoires, de la fourrure multicolore, des jupes longues, des nuisettes et des imprimés fleuris eux associés au vestiaire féminin.

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 17

 

Ce qu'on retient de la Fashion Week de Milan - 18

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

Marguerite Durant Voir ses articles >

La mode est fascinante ! C’est le miroir de notre société, de notre présent. Passionnée de violoncelle aussi… et de musique électronique.