#DontBeAMannequin: la vidéo qui dénonce les violences faites aux femmes
© Autumn Worldwide

#DontBeAMannequin: la vidéo qui dénonce les violences faites aux femmes

Par Malvine Sevrin
Temps de lecture: 2 min

Détourner le phénomène viral du Mannequin Challenge pour dénoncer les violences faites aux femmes, c'est le défi brillamment relevé par une agence de communication indienne. De défi à la mode à buzz utile, le Mannequin Challenge évolue en une prise de conscience.

Difficile d’être passé à côté, le phénomène du Mannequin Challenge a envahi les réseaux sociaux ces derniers mois. De la campagne d’Hillary Clinton aux inconnus du monde entier, le défi du moment a été repris en masse et a rapidement fait le buzz.

Lancé l’an dernier par un groupe de jeunes lycéens américains, le Mannequin Challenge n’avait pour simple prétention que d’amuser la galerie. Sur fond de « Black Beatles » de Rae Sremmurd, le défi internet consistait à rester immobile tels des mannequins.

#DontBeAMannequin

Intelligemment détourné par l’agence de pub Autumn Worldwide, le Mannequin Challenge devient une véritable campagne de sensibilisation des violences faites aux femmes en Inde.

Intitulée #DontBeAMannequin, la vidéo met en scène l’agression d’une jeune femme à laquelle assistent des passants immobiles. Malgré les hurlements et appels à l’aide de la jeune indienne qui se fait violemment bousculer par deux hommes, rien ne se passe, personne ne bouge.

La video other du jour :
Pervers narcissique comment sortir d’une relation toxique

Le message de la campagne est clair: « Ne soyez pas un mannequin », sous-entendu: ne restez pas passif face à ce genre de situation.

Une prise de conscience nécessaire dans un pays où les agressions sexuelles sont malheureusement fréquentes et restent trop souvent impunies.

#DontBeAMannequin par Autumn Worldwide sur Vimeo.

La nuit de la honte

Une vidéo qui prend encore plus de sens lorsque l’on se rappelle l’événement scandaleux survenu récemment en Inde. La nuit du 31 décembre 2016, surnommée « la nuit de la honte » par les médias indiens, a été celle des agressions sexuelles de masse à Bangalore, dans l’État de Karnataka, au sud du pays.

Durant la nuit des célébrations du Nouvel An, de nombreux hommes ont sexuellement agressé les femmes présentes dans les rues du centre-ville. Et cela sans jamais être inquiétés par la police, visiblement en sous-effectif face aux 60 000 personnes présentes dans les rues cette nuit-là. La vidéo d’Autumn Worldwide mentionne un millier de cas d’agressions.

« Lors d’évènements comme le Nouvel An, des femmes sont harcelées ou maltraitées. De telles choses arrivent » a par la suite déclaré le ministre de l’État. Comme si la violence envers les femmes était une fatalité qu’il fallait accepter sans sourciller. Allant même jusqu’à accuser les victimes d’être en partie responsables de ces agressions il a ajouté « Elles essaient de copier les Occidentales. Pas seulement dans la façon de penser, mais aussi dans leurs vêtements« . Autrement dit: si elles se sont faites agressées, c’est parce que ces femmes l’avaient cherché.

Décidément, il semblerait que pour certains le principe que « rien n’excuse la violence » n’est pas encore ancré. Espérons que des initiatives comme cette vidéo de sensibilisation permettront d’éveiller les consciences.

Suivez Marie Claire sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances, astuces beauté, infos culture, lifestyle, food et bien plus encore.

Tags: Combats de femme, Droit des femmes, Mannequin challenge.