Confinement et libido : quand la crise sanitaire engendre une crise sexuelle (+ interview)
© Monika Kozub

Confinement et libido : quand la crise sanitaire engendre une crise sexuelle (+ interview)

Par Margaux Glamocic
Temps de lecture: 3 min

La crise sanitaire a engendré son lot de problèmes émotionnels et corporels. Et parmi ces soucis, beaucoup ont connu des petits problèmes au lit… On vous en dit plus.

Pour certains, le confinement a permis de se recentrer et de profiter à fond des personnes qui faisaient partie de leur bulle. Mais pour d’autres, cet éloignement a eu l’effet inverse. Certains couples ne peuvent plus se voir en peinture, et les célibataires se sentent plus seuls que jamais. Cerise sur le gâteau, rien ne va plus niveau libido. Mais alors, mythe ou réalité ? La crise sanitaire a-t-elle vraiment un impact sur notre vie sexuelle ?

/

Les couples se découplent

Selon une étude d’Ifop, ce serait effectivement le cas. Après avoir analysé les témoignages de plus de 3000 personnes, les résultats de l’étude ont démontré que le confinement avait bien eu un impact sur la vie sexuelle de la population. Selon certaines personnes interrogées, le nouveau rythme de vie dû au confinement ne ferait pas bon ménage avec le sexe. C’est sûr que passer 24h/24 enfermé avec notre moitié, ça donne surtout (parfois) envie de se sauter dessus (et pas dans le bon sens du terme). Dans certaines villes de Chine, le pic de divorce a même atteint la limite supérieure fixée par les bureaux. Alors petit conseil : si un nouveau confinement pointe le bout de son nez, réfléchissez bien à la personne avec qui vous voulez le passer…

 

Lire aussi: “Confinement: 10 conseils pour réconcilier après une dispute”

 

Par-dessus le marché, la crise sanitaire ne donne apparemment pas envie de s’envoyer en l’air… Si on pensait que le confinement serait chouette et nous permettrait de faire plein de galipettes, c’est apparemment le contraire. Selon une étude réalisée en mai 2020 chez les Français, 44% des couples n’avaient pas eu de rapports sexuels durant le mois précédent. C’est ce qui s’est passé pour Morgane, qui veut bien nous raconter son histoire : « J’ai passé le premier confinement avec mon ex. Notre vie sexuelle allait très bien avant la crise sanitaire, puis j’ai perdu ma libido petit à petit. Je passais mes journées entières avec lui, je n’arrivais plus à le supporter, et encore moins à le toucher ».  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par POLLY NOR (@pollynor)

/

Ça n’arrange pas les affaires des célibataires

Et si on parlait maintenant des célibataires ? Celles et ceux qui n’ont pas de partenaire régulier, pour eux aussi ce n’est pas gagné… Difficile de faire des rencontres lorsqu’on ne peut pas sortir de chez soi. Et les applications remplies d’inconnus, ce n’est pas très covid-friendly non plus…

 

Lire aussi: “Coeur confiné: les conseils d’un pro pour surmonter une rupture en confinement”

 

Si certains ont pris leur mal en patience, d’autres ont décidé de tenter de nouvelles expériences. C’est ce qu’a fait Morgane lors du deuxième confinement : « J’en avais marre d’être seule. J’ai rencontré quelqu’un via une application, et j’ai tenté le coup. J’ai entendu que certains sexologues recommandaient d’avoir des rapports sexuels avec un masque. J’ai essayé et ça n’a pas été concluant du tout. J’avais l’impression de participer à un mauvais jeu de rôles. Ça m’a vacciné, ma libido était inexistante pendant des mois suite à ça».

/

La masturbation, la solution ?

Et la masturbation dans tout ça ? La libido est impactée par la crise sanitaire, mais il n’en est visiblement pas de même pour le plaisir solitaire. Selon une enquête de « We-Vibe », un fabricant de sextoys, le désir de se masturber aurait augmenté de 50% depuis le début du confinement. Apparemment, avoir un orgasme renforcerait le système immunitaire et aiderait à traverser la crise sanitaire… Qui dit mieux ?

C’est la solution pour laquelle Morgane a finalement opté: « Si j’avais une chose à retenir du confinement, c’est qu’il m’a permis de passer beaucoup de temps avec moi-même. J’ai redécouvert ma vie sexuelle et j’ai essayé de nouvelles choses. Maintenant, j’adore me masturber ! ». Comme quoi, le confinement n’a apparemment pas eu que des mauvais côtés…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Venus Libido (@venuslibido)

Si cet article vous a plu, vous devriez aimer: “11 livres érotiques pour passer un moment caliente” , “Confinement: 10 activités pour les soirées en amoureux à la maison” et aussi “Plaisir solitaire: quand les podcasts parlent de sexe”

Tags: Confinement, Libido, Sexe, Sexualité.