Netflix : 5 séries totalement sous-estimées à regarder absolument
© Netflix

Netflix : 5 séries totalement sous-estimées à regarder absolument

Par Marie Claire
Temps de lecture: 4 min

Au-delà des blockbusters et révélations incontestées, il y a ces petites pépites restées sous le radar. Et nous, on veut changer ça. Voici nos séries Netflix sous-estimées à regarder d'urgence.

Ne vous méprenez pas : oui, on a adoré La Casa de Papel, Queer Eye ou encore YOU. Mais tout le monde en parle et tout le monde les a vues, et ça, ça a le don de ruiner la surprise et de nous taper sur les nerfs. Du coup, on se tourne vers les petites pépites Netflix encore — trop — confidentielles!

/

Kalifat

Le pitch

L’État islamique organise une attaque terroriste en Suède pendant que trois femmes (une mère qui veut s’échapper de Syrie, une flic déterminée et une adolescente fragile) sont liées par un destin commun.

 

Lire aussi: « Pourquoi il faut regarder The End of the F***ing World »

 

Pourquoi vous devez lui donner une chance

Pendant huit épisodes, on suit le quotidien de femmes qui sont, de prime abord, opposées. Alors que Sulle s’intéresse dangereusement à un islam radical, Fatima, agent du service de sécurité Suédois, essaie d’obtenir des renseignement sur une attaque terroriste planifiée. De son côté, Pervin est désillusionnée par sa vie à Raqqa en Syrie, et tente de quitter le pays au plus vite. Au-delà de l’aspect « quasi-documentaire » de la série, l’agencement de l’intrigue est menée avec brio. Les thèmes abordés ? Sororité, islamisation radicale, relations interpersonnelles…

À noter aussi : la série joue implicitement un rôle « éducatif », en expliquant le processus d’embrigadement à Daesh.

 

Lire aussi : « Dirty John, saison 2 : l’histoire vraie de Betty Broderick, desperate housewife coupable d’un double meurtre »

La bande-annonce

 

/

Les demoiselles du téléphone

Le pitch

Dans les années 1920-1930 à Madrid, quatre femmes standardistes font le choix de l’autonomie et de la liberté, dans une Espagne encore puritaine.

Pourquoi vous devez lui donner une chance

Dans une ambiance de #GirlPower, la série dresse le portrait d’héroïnes dans leur vie professionnelle moderne. La série aborde les thèmes de l’émancipation financière, l’homosexualité féminine ou encore l’avortement. Coeurs d’artichauts, vous ne serez pas déçus : l’amour est la clef de voûte de cette série. C’est aussi une belle manière de comprendre l’histoire politique espagnole et la lutte pour le droit des femmes. Un régal !

 

Lire aussi: « Piquante, comique et libératoire : pourquoi il faut regarder The Marvelous Mrs. Maisel »

 

La bande-annonce

 

/

Atypical

Le pitch

Lorsqu’un adolescent autiste se met en tête de se trouver une petite amie, son regain d’intérêt pour plus d’indépendance met un peu le bordel dans sa vie et dans sa famille.

 

Lire aussi: 5 choses qui nous ont rendues accro à la série « YOU »

 

Pourquoi vous devez lui donner une chance

L’ado, c’est Sam, autiste en pleine crise d’adolescence. Atypical traite de ce sujet en associant l’humour noir au drame: pile au moment où l’histoire devient trop intense, la scène tourne au comique. La série tourne donc autour de Sam, mais aussi de sa famille et son entourage, qui gagnent en profondeur au fil des épisodes et deviennent de plus en plus attachants.

À souligner aussi : la mise en avant du rôle des « aidants », qui subissent l’état de l’un de leurs proches et essaient de lui rendre la vie la plus simple possible, souvent au détriment de leur propre vie. Pour résumer, Atypical est une série légère et drôle qui traite d’un sujet beaucoup moins léger de la meilleure des façons.

La bande-annonce

/

Le bazar de la charité

Le pitch

Au 19e siècle, un incendie ravageur détruit le Bazar de la Charité à Paris, et entraîne 120 personnes qui s’étaient réunies pour une action caritative. Cette catastrophe va changer la vie de trois femmes.

 

Lire aussi : « Netflix : « Dirty John », la série basée sur des faits réels qui fait froid dans le dos »

 

Pourquoi vous devez lui donner une chance

Le 4 mai 1897, plus de 1 200 personnes se donnent rendez-vous au Bazar de la Charité, une vente de bienfaisance. Trois femmes présentes ce jour-là (une aristocrate, sa bonne et une bourgeoise) voient leur destin être bouleversé par l’incendie. Le Bazar de la Charité c’est (re)questionner le positionnement des classes sociales de la société impartiale, à la Downton Abbey. Au programme ? Émancipation féminine et amours illégaux. Un clin d’oeil au Paris du 19e siècle, avec des décors à couper le souffle ! À voir.

La bande-annonce

/

The End of the F***ing World

Le pitch

L’histoire commence par la présentation de James (Alex Lawther) par lui-même: « I’m James, I’m 17, and I’m pretty sure I’m a psycopath ». Le ton est donné. Et sa rencontre avec la tout aussi allumée Alyssa (Jessica Barden) va mettre le feu aux poudres…

 

Lire aussi : « Inventing Anna : La vraie histoire d’Anna Delvey, la fausse héritière qui a escroqué New-York »

 

Pourquoi vous devez lui donner une chance

Si ces deux-là ne remportent pas Golden Globe, Emmy Award et médaille d’or aux JOs, franchement, on ne comprend pas. La série se concentre presqu’uniquement sur James et Alyssa avec des rôles secondaires qui viennent faire capoter leur plan (inexistant, au demeurant). Leurs performances d’ado en colère pour elle et de jeune psychopathe pour lui sont à hurler de rire, et à saluer. Et puis, leurs accents so British ajoutent un côté flegmatique à tous les dialogues. Exquis.

La bande-annonce

 

Si vous avez aimé cet article, vous devriez lire :  « Netflix : « Athlete A », la sororité puissante face à l’impunité des abus sexuels chez USA Gymnastics » , « Killing Eve, la série exquise que vous avez peut-être loupée » ou encore « On regarde quoi ce mois-ci sur Netflix ? »

Malvine Sevrin Voir ses articles >

Tags: Netflix.