Réseaux sociaux: et s’il était temps de se déconnecter pour mieux profiter?

par Marine Lemaire
marieclaire_FOMO
©Photo by Rawpixel on Unsplash

25% des Belges issus de la génération Y passent plus de trois heures par jour sur les réseaux sociaux. Une addiction ? Pas seulement. Les jeunes souffrent en fait de la FOMO (fear of missing out, ou peur de manquer quelque chose) s’ils restent hors ligne trop longtemps. Avec #Disconnect2Connect, Lipton nous invite tous à célébrer cette fin d’été en passant du temps avec les gens qui sont réellement importants, loin de toute distraction digitale. Alors, cap ou pas cap de vous déconnecter ?

Des chiffres de plus en plus alarmants

En collaboration avec le bureau d’étude Ivox, Lipton Ice Tea a mené une enquête sur les habitudes de la génération Y en matière de réseaux sociaux. Chacun a sa façon les intègre dans sa routine quotidienne, les adulant ou les critiquant. Les chiffres qui en ressortent révèlent un certain mal-être d’une partie de la population belge lorsqu’elle n’est pas connectée. En effet, les R.S. ont incontestablement une influence sur les sentiments que l’on éprouve.

 

Lire aussi : Avoir des likes sur les réseaux sociaux, un but à atteindre pour les ados?

 

1/

28% des Belges issus de la génération Y pensent que la vie ressemble réellement à ce que l’on peut apercevoir sur Instagram.

réseaux sociaux

Photo by Linda Xu on Unsplash

2/

27% se posent des questions ou éprouvent de la jalousie par rapport aux gens de leur âge postant toujours du contenu original et se trouvant dans des endroits attrayants et inédits.

3/

Les réseaux sociaux, en particulier Instagram, sont considérés comme motivants et inspirants par 23% des participants. À contrario, 17% des interrogés déclarent que le nombre de comptes qu’ils gèrent sur les différents réseaux sociaux leur procure du stress. Ils souffrent alors de la FOMO dès qu’ils se déconnectent trop longtemps.

réseaux sociaux

Photo by rawpixel on Unsplash

4/

Deux participants sur trois déclarent s’offrir régulièrement un moment de digital detox, loin de leur smartphone. Ils rejoignent le mouvement JOMO (joy of missing out), profitant de ne pas être partout à la fois.

 

Lire aussi : Journée mondiale sans Facebook: se déconnecter le temps d’une journée

 

Digital detox : la tendance à suivre ?

500 abonnées sur Instagram, 1000 amis sur Facebook… Et pourtant, 25% de la génération Y se sent parfois seul. À force d’entretenir des relations virtuelles, ils en oublient sans doute la vraie vie et les vrais amis.

Chaque jour, les réseaux sociaux sont inondés de photos et de statuts dévoilant quelques instants de notre quotidien. #Disconnect2Connect propose à toutes les générations de porter plus d’attention à leur famille, à leurs proches, et même à leurs animaux de compagnie. Il est grand temps de se déconnecter pour tout miser sur la vie ensemble et le partage. Si vous l’avez oublié, on vous rassure, il est encore possible de vivre le moment présent sans le partager immédiatement.

Les influenceurs ont également relevé le défi : vivre plus intensément avec les personnes qui les entourent réellement, en laissant de côté leur smartphone pour quelques instants…

 

Lire aussi : Instagram lance un nouvel outil pour limiter votre temps passé sur l’application

 

Aurela Skandaj, instagrammeuse, s’est confiée : « Les réseaux sociaux forment une partie importante de ma vie et un exutoire créatif à ma vie fort chargée. Ainsi, je laisse mes fans et ceux qui me suivent voir ce qui se passe dans l’ombre et je partage avec eux des moments importants, qui peuvent être des moments excitants, émouvants, beaux, tristes ou émotionnels. J’attache quand même une grande importance aux contacts « réels » avec mes amis et ma famille. J’essaie de garder un bel équilibre dans mes contacts et de laisser délibérément mon smartphone de côté ».

Et nous devrions tous suivre cet exemple : remettre l’accent sur nos relations sociales et interpersonnelles et réapprendre le vivre ensemble, exempt de toute distraction futile. À la rédac’, on se lance, et vous, prêtes à vous déconnecter ?

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi « Le business des influenceurs, réellement rentable? » ; « @lilmiquela, influenceuse virtuelle: quand le numérique réinvente le réel », « Instagram: se protéger pour mieux en profiter » et aussi « Instagram victime d’un hack: comment protéger votre compte? »

| | | |
Tags: Lifestyle, Santé, Société.