Rencontre: Ariane Lespire et sa mode pleine de pep’s
© Laetizia Bazzoni

Rencontre: Ariane Lespire et sa mode pleine de pep’s

Par Alexandra Goffart
Temps de lecture: 3 min

A l'occasion de l'ouverture d'un pop up store dans le centre de Liège, nous avons rencontré Ariane Lespire, cette créatrice liégeoise énergique et inspirante.

Si elle est installée à Liège depuis une vingtaine d’années, Ariane Lespire continue sans cesse de revisiter ses collections et de rebooster ses créations. Pour les fêtes de fin d’années, elle a ouvert un pop up store dans le centre de Liège avec Catherine Piscart, du Boudoir de Jeanne. Une collaboration qui a donné naissance à un concept original: des mitaines parfumées! Le Boudoir Ephémère présente les pièces mode d’Ariane ainsi que les parfums et produits de beauté artisanaux sélectionnés par Catherine.

L’ouverture du magasin éphémère fût un bon prétexte pour nous pour (re)découvrir Ariane Lespire. Elle nous a raconté son parcours et nous en a dit plus sur le pop up store liégeois.

Peux-tu rappeler ton parcours?

A la base, je suis architecte. Mais je crois que je voulais déjà faire des chapeaux à ce moment. Quand j’étais en stage, j’ai ouvert mon atelier. Du coup, je n’ouvrais que certaines heures, car le reste du temps je travaillais comme architecte! Et puis à un certain moment, les choses se sont inversées. J’ai donc commencé, avec peu de chapeaux. J’ai eu de la chance, car j’ai commencé à me faire connaître grâce au bouche-à-oreille. Et puis je me suis dit que j’allais me lancer dans l’export, j’ai fait un salon à Paris. Ca a cartonné, à ma petite échelle, mais ça a vraiment marché.

La video mode du jour :
Test de colorimétrie comment trouver les couleurs qui nous vont
Ariane Lespire

Alexandra Goffart

Tu vends au Moma à New York, ça s’est passé comment cette collaboration?

Oui, ça fait 9 ans. Ils sont venus me voir à un salon à Paris. Ils ont commandé, sans rien me dire. Je savais que c’était eux, mais à l’époque j’avais tellement de commandes que je ne me rendais pas vraiment compte. Chaque année je pense qu’ils vont arrêter, parce que je me dis qu’il n’y a rien à faire, à un moment donné, ça s’essouffle. Parfois, certains magasins font l’impasse sur ma collection une année, puis reviennent l’année d’après parce que les clients sont demandeurs. Surtout que, maintenant, ça fait 3 ans qu’on a reboosté la collection. Elle est vachement plus jeune, plus trendy. A la base, mon ADN c’est la laine bouillie, mais j’ai envie de voir autre chose. Donc mon challenge c’est d’arriver à me diversifier en gardant mon style. Mais c’est compliqué, parce que ça signifie se remettre en question tout le temps.

Ca fait 3 ans qu’on a reboosté la collection. Elle est vachement plus jeune, plus trendy.

3 mots pour résumer ton style?

Ludique, accessible, made with love. Mon slogan c’est « Fashion accessory for happy people, made with love in Belgium » !

Tu as un public cible?

Mon public cible, c’est la personne qui veut acheter du créateur, qui veut offrir du made in Belgium, qui économise pour s’acheter une belle pièce. Donc ce serait entre 35 et 50 ans, mais il est en train de se rajeunir. Grâce au fait qu’on s’est renouvelé. Je regarde beaucoup la manière dont ma fille s’habille! Je vois ce qu’elle regarde dans mes créations, et c’est un bon jalon pour moi pour toucher un public plus jeune.

C’est quoi le pop up store?

Le pop up, pour moi comme pour Catherine, du Boudoir de Jeanne, c’est dire aux liégeois du centre qu’on existe et leur donner envie de venir chez nous, dans nos magasins: elle en Outremeuse, et moi rue Saint-Gilles. Beaucoup de gens ont en tête que ma collection reste fort autour de la laine bouillie, mais je veux leur montrer que je fais plein d’autres choses. On veut aller où le client sera, c’est-à-dire dans le centre de Liège. Et puis, c’est amusant de faire ce pop up! Ca redynamise, et j’ai beaucoup de retours, je suis contente.

Ariane Lespire

Alexandra Goffart

D’ailleurs, comment ça s’est passé cette collaboration?

Moi je suis créatrice et elle, elle crée un univers cocooning, donc ça cadre assez bien entre nous! Je la connais bien en fait, elle vend mes articles depuis longtemps. Je voulais faire mon pop up comme chaque année, et elle voulait voir comment ça allait marcher pour elle dans le centre-ville. A priori, novembre-décembre ce sont des mois qui vont bien marcher! Et pour le lieu, j’adore le passage Lemmonier. Je trouve que cette petite galerie a beaucoup de charme.

Peux-tu expliquer le concept des mitaines parfumées?

Avec Catherine, on a pensé à un produit qui pourrait réunir nos 2 univers, et qui serait cohérent. C’est là qu’est née l’idée des mitaines parfumées. Le parfum devait être facile à porter, donc on a choisi une Eau de Cologne artisanale. C’était vraiment l’idée de mettre nos 2 produits ensemble!

Ariane Lespire

Alexandra Goffart

La pièce de cet hiver?

Mes écharpes Lou en tricot, ou mon pull César. Ces pièces font partie de la collection de l’hiver prochain, mais sont au pop up store en avant-première.

Le pop up store Le Boudoir Ephémère: jusqu’au 30 décembre 2017, Passage Lemmonier, 42, 4000 Liège.
L’atelier d’Ariane Lespire: Rue Saint-Gilles, 253, 4000 Liège
Le Boudoir de Jeanne: Rue Puits-En-Sock, 138, 4020 Liège

Retrouvez aussi les pièces d’Ariane Lespire sur ariane-lespire.be

Si cet article vous a plu, retrouvez aussi: « Mama is Cool à Namur, bien plus qu’une boutique cool », « Rencontre avec les fondatrices de Norah Blake: le premier Fashion Truck à Liège », « Rencontre avec Marion, pétillante créatrice des Comptoirs d’Orta »

Tags: Ariane Lespire, Boudoir de jeanne, Boudoir éphémère, Créateur belge, Fashion, Interview, Liège, Mode belge, Pop up store, Rencontre.