Que portais-tu ce jour-là? L’expo à voir de toute urgence
© Getty Images

Que portais-tu ce jour-là? L’expo à voir de toute urgence

Temps de lecture: 2 min

Que portais-tu ce jour-là?, c'est la question qu'on pose habituellement aux victimes de viol. Cette expo à découvrir au Centre Communautaire Maritime de Molenbeek-Saint-Jean risque de bousculer nos préjugés. Comme si la manière dont on est habillée pouvait justifier un tel acte…

16 pour cent des Belges estiment que le viol n’est pas problématique si la victime est vêtue de façon aguichante. Ce chiffre, qui donne froid dans le dos, ne provient pas d’une étude  du siècle passé ni d’un pays à la religion intégriste. Il vient d’une étude publiée par la Commission européenne en 2014. Autant dire hier.

 

À lire:” Tribune sur la « liberté d’importuner »: le sexisme expliqué à Catherine Deneuve”

 

C’est que le mythe selon lequel la femme est en partie responsable en cas d’agression sexuelle a la vie dure. Il sous-entend que le viol est inévitable car il serait le fruit d’une pulsion irrépressible de l’homme. Une manière confortable de trouver des excuses et des circonstances atténuantes aux violeurs.

 

Que portais-tu ce jour-là? La réponse en images

 

Que portais-tu ce jour-là?

Presse

L’objectif principal de l’exposition Que portais-tu ce jour-là? Sensibiliser aux violences sexuelles mais également lutter contre la culture du viol. Selon une enquête publiée par la Commission européenne, 20 % des Belges considèrent que le viol est justifiable “sous influence de la boisson ou de l’alcool”. Et 14 % de Belges estiment que le viol est acceptable si la victime ne se défend pas expressément ou ne dit pas clairement non.

 

À lire: “5 newsletters féministes engagées à lire chaque semaine”

 

Selon l’ONU, une femme sur cinq dans le monde sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie. Et plus près de nous, d’après d’Amnesty International, 46 % des Belges (hommes ou femmes) sont ou seront victimes de violences sexuelles jugées “graves” au cours de leur vie…

 

Que portais-tu ce jour-là?

Presse

Présentée pour la première fois en Europe, avec la complicité de l’Université du Kansas et du service Prévention de Molenbeek-Saint-Jean, l’exposition présente une dizaine d’histoires d’agressions sexuelles ainsi que la représentation de ce que portaient les victimes à ce moment-là.

Ici vous ne trouverez pas de micro-jupe ou de décolleté affriolant mais des tenues, somme toutes banales. De quoi remettre en question le préjugé selon lequel il faut s’habiller sobrement pour limiter les risques d’agression sexuelle…

 

À lire:« Huit femmes qui changent le monde »

 

Une expo salutaire à l’heure où la Tribune sur La liberté d’importuner parue dans le journal Le Monde suscite encore des remous. Pour rappel, celle-ci était signée par cent femmes dont Catherine Deneuve ou l’ex star du porno Brigitte Lahaye (qui explique qu’on peut jouir pendant un viol).

Exposition “Que portais-tu ce jour-là?” Du lundi au jeudi et le samedi de 10 h à 18 h jusqu’au 20 janvier 2018. Entrée gratuite. Au Centre Communautaire Maritime, rue Vandenboogaerde 93, 1080 Molenbeek-Saint-Jean. Infos: www.culture1080cultuur.be

Si la cause des femmes vous intéresse, ne manquez pas nos articles “Comment réagir face au harcèlement de rue“, “Touche-pas à mon clito” et “#MeToo récompensé par le Time: les briseuses de silence élues Person of the Year

Belen Ucros Voir ses articles >

Experte dans le domaine de la beauté et du bien-être, je n'hésite pas à mouiller mon maillot pour vous aider à faire le tri dans l'abondance de nouveautés.

Tags: Combat de femmes, Molenbeek-saint-jean, Viol.