8 mars : la sorcière, icône féministe depuis la nuit des temps

par Monica Mirkos
marieclaire_sorciere_icone_feministe_de_tous_les_temps
©Shutterstock

Oubliez le cliché des sorcières à balais et au nez crochu, les sorcières modernes existent bien et elles nous ressemblent. Féministes, elles se sont de nouveau unies, et ce, à notre époque. Découvrez pourquoi.

1/

Pourquoi les sorcières vintage sont-elles considérées comme féministes ?

Accusées de pactiser avec le diable au Moyen Âge, les sorcières représentent un des exemples des violences faites aux femmes, par les hommes. « La sorcellerie, c’est surtout une histoire de violence physique et sociale, de détresse et de constructions criminelles« , déclare Maxime Gelly-Perbellini, docteur en histoire médiévale. Les historiens ne comptent pas moins de 200 000 procès en rapport à la sorcellerie entre le XVe et le XVIIe siècle. Les accusations visaient principalement les femmes, coutant la vie à des dizaines de milliers d’entre elles. Celles gardées en vie subissaient des tortures en tous genres en étant battue parfois jusqu’à la mort.

 

A lire aussi: 8 mars: les nouvelles figures féministes qui nous inspirent

 

Sortons des clichés représentés dans certaines séries télévisées, les femmes accusées de sorcellerie à l’époque étaient souvent jeunes, riches et bien intégrées dans leur société. Les sorcières étaient accusées de causer tous les problèmes dans leur société. De ce fait, elles sont devenues avec le recul, les féministes de l’histoire médiévale, étant les symboles des violences faites aux femmes.

2/

Des communautés de sorcières féministes contre la politique

Souvenez-vous, le 20 janvier 2018, des sorcières venues du monde entier s’étaient réunies pour « jeter un sort » à Donald Trump. « Witches of Color », le site initiateur de la mobilisation, déclarait que: « Les mêmes puissances misogynes et suprémacistes qui ont tenté de discréditer l’oeuvre audacieuse et indispensable des sorcières nous oppriment chaque jour un peu plus depuis l’élection de ce président qui n’a de cesse de les galvaniser« .

 

A lire aussi: 8 mars: les héroïnes qui ont marqué l’histoire du féminisme

 

A Paris, il y a les sorcières du « Witch Bloc Paname« , un groupe de sorcières féministes, radicales et en colère. Elles sortent protester dans les rues lors de manifestations politiques, de manière anonyme en ne se mélangeant pas. D’ailleurs, le 20 janvier dernier, ces sorcières ripostaient à la « marche pour la vie ». Elles défendaient le droit à l’avortement et la suppression de la clause de conscience des médecins à ce sujet.

3/

Sorcières féministes, oui, mais pas toutes politisées

Il y a les sorcières qui agissent de manières parfois agressives et d’autres, pacifiquement. Elles sont en connexion avec la nature et se soucient du bien-être de l’autre. Selon plusieurs auteures de livres démontrant qui sont les sorcières d’aujourd’hui et comment il est possible d’en devenir une, toute femme peut être sorcière. Attention, ne vous imaginez pas pratiquer de la magie noire et blanche. En effet, les sorcières contemporaines travaillent avec leur intuition et développent des énergies en se connectant avec la nature.

Si vous avez aimé cet article, lisez aussi: L’origine du 8 mars, Journée Internationale pour les Droits des Femmes, 8 mars 2019: la première grève des femmes en Belgique et La WTA va faciliter le retour des joueuses après une grossesse (merci Serena Williams).

| | | |
Tags: 8 mars, Combats de femmes, Société.