De nouvelles façons de travailler pour l’après Covid-19
©

De nouvelles façons de travailler pour l’après Covid-19

Temps de lecture: 4 min

Le coronavirus a visiblement marqué un tournant important dans le développement du télétravail. En effet, après avoir pris goût à travailler tranquillement dans le confort de chez soi et à mettre à profit les nouvelles technologies durant le confinement, de plus en plus de Français souhaitent poursuivre ce mode de travail. Certains travailleurs souhaitent prendre une toute autre direction pour se mettre à leur compte et profiter d'une totale autonomie en travaillant chez eux.

D’un autre côté, les entreprises sont également conscientes que l’avenir du travail changera après cette crise sanitaire qui a mis l’économie mondiale à genoux. De l’organisation de l’espace de travail à l’humanisation des employés, en passant par l’augmentation du télétravail, focus sur les principales tendances de travail post Covid-19.

Le business en ligne

Aujourd’hui, de plus en plus de gens s’intéressent aux moyens de gagner de l’argent en restant chez soi sans perdre le bon équilibre entre sphère professionnelle et personnelle. Cela ne relève plus de l’utopie, puisqu’il est maintenant possible de gagner autant d’argent pour soi que de travailler pour un patron, tout en profitant du confort de son domicile.

Avec la crise Covid-19, le commerce en ligne a connu un essor fulgurant et encouragé les consommateurs à commander de plus en plus leurs produits sur le net. Le domaine de l’e-commerce est de plus très prisé des apprentis auto-entrepreneurs qui souhaitent devenir leur propre patron et travailler selon leur rythme.

Avec le dropshipping, il est maintenant possible de se lancer tout en minimisant les risques de perte. Cela permet de vendre des produits en ligne sans être obligé de constituer un stock et d’investir une importante somme d’argent.

La video société du jour :
Carrière 6 mauvaises habitudes de travail à abandonner

En plus de l’e-commerce, il existe d’autres moyens de se faire de l’argent en restant chez soi, comme la monétisation d’un blog ou d’un site internet grâce à Google AdSense et la vente de leads. La vente de formations en ligne, la rédaction web, devenir influenceur sur les réseaux sociaux et les microtâches rémunérées sur internet sont également de bons moyens de générer un revenu en étant chez soi. Dans tous les cas, savoir exploiter la puissance du web et des réseaux sociaux est un atout pour y arriver.

Augmentation du télétravail

De nouvelles façons de travailler pour l'après Covid-19 - 1

Le télétravail n’est pas une chose nouvelle. En effet, il est apparu à la suite du développement des outils numériques, mais a réellement explosé avec le confinement. Un récent sondage réalisé par Gartner, une entreprise américaine spécialisée dans le conseil et la recherche en matière de techniques avancées, a montré que près de la moitié des travailleurs continueront probablement à travailler à distance durant au moins une partie du temps après cette pandémie. Ce chiffre était de 30% avant le Covid-19.

Au cours des 10 dernières années, le télétravail est devenu une option plus durable grâce aux innovations dans les technologies de visioconférence, les outils de communication et le cloud computing. Les mois que les Français ont dû passer en confinement ont fait que le télétravail est devenu une option incontournable pour continuer à faire fonctionner l’entreprise et éviter tant que possible le chômage partiel. Les employeurs jusque-là encore réticents à l’adoption de cette méthode de travail ont pu réaliser que cela représente de nombreux avantages, entre autres, la protection et la satisfaction des collaborateurs, la réduction des coûts pour les entreprises et la hausse de la productivité.

Au vu de ces faits, il va de soi que les entreprises intégreront le télétravail dans leur organisation afin d’augmenter leur productivité même après le Covid, mais surtout pour motiver les employés en leur offrant plus de flexibilité.

Le flex office

Après les bureaux cloisonnés et les open spaces, l’heure est maintenant au flex office. Il s’agit d’un concept innovant d’aménagement des espaces de bureaux consistant à promouvoir la mobilité des employés, ce qui est intéressant avec les mesures barrière imposées après la crise sanitaire. Les flex offices sont très pratiques, avec des plans d’adhésion adaptés à une variété de besoins des entreprises. Ceux-ci permettent aux opérateurs commerciaux d’accéder à un lieu de travail, à une salle de réunion et de conférence sans les contraintes des baux commerciaux traditionnels.

Au lieu qu’une entreprise exerce ses activités dans un bâtiment entier, les propriétaires louent des parties modulables d’un bâtiment de bureaux existant, entièrement équipé d’outils de travail modernes. Ces parties vont des bureaux partagés à des locaux entiers. Les offres classiques comprennent des programmes de travail en commun, des petits espaces de travail à temps partiel et même des bureaux privés à long terme.

De nouvelles façons de travailler pour l'après Covid-19 - 2

Le flex office peut bien devenir la nouvelle norme en matière d’aménagement d’espace de travail en raison de ses nombreux avantages :

  • une évolutivité facile : il est possible d’augmenter ou de réduire rapidement l’espace du bureau
  • une collaboration efficace : le flex office permet de réseauter et d’élargir son carnet d’adresses
  • la disponibilité immédiate des bureaux sans avoir à se soucier de la logistique
  • un confort optimal
  • un faible coût

Si le flex office est surtout prisé par les travailleurs indépendants, ce concept attire également de plus en plus d’entreprises. Cela permet, en effet, d’optimiser la collaboration entre les équipes en facilitant la mobilité des travailleurs. Avec le flex office, plus de place fixe, c’est le premier arrivé qui est le premier servi. Les postes de travail sont en libre-service et les nouvelles technologies en matière de communication sont omniprésentes. L’avantage ? L’employé a vraiment l’impression d’appartenir à un tout et non seulement à une équipe.

Expansion des travailleurs intérimaires

L’incertitude économique de la pandémie a fait perdre leur emploi à de nombreux travailleurs et en a exposé d’autres pour la première fois à des modèles de travail atypiques. De nombreuses organisations ont réagi à l’impact économique de la pandémie en réduisant le budget de leurs sous-traitants, mais un changement s’est opéré depuis.

Selon une analyse de Gartner, les entreprises continueront à recourir davantage aux travailleurs intérimaires pour maintenir une plus grande flexibilité dans la gestion de la main-d’œuvre après le Covid-19, et envisageront d’introduire d’autres modèles de travail qu’elles ont connus pendant la pandémie, tels que le partage des talents et la rémunération à 80 % pour un travail à 80 %.