Le curcuma, épice aux multiples facettes

par Lucie Delplanque
mc_curcuma
©Wuestenigel on VisualHunt.com

Le curcuma est une épice en vogue. Depuis quelques mois, on ne cesse de vanter les mérites de cette épice qualifiée de « miracle. » Présente de manière significative dans le curry, elle est consommée par une grande partie de notre population. Une récente étude américaine a même démontré les bienfaits du curcuma sur la mémoire et l’attention. On vous fait découvrir les autres secrets de cette épice à la couleur du soleil.

Tout d’abord, le curcuma est un anti-inflammatoire efficace. La curcumine, qui est le principal actif de cette épice, est réputée pour lutter contre plusieurs inflammations: pulmonaires, articulaires ou encore gastriques. Le curcuma stimule le foie ainsi que la vésicule biliaire et génère donc une meilleure digestion.

Ensuite, il serait utile pour la lutte contre le cancer. Selon plusieurs études, le curcuma ferait régresser les tumeurs présentes chez l’homme et rendrait les traitements plus efficaces (sous suivi médical). David Servan-Schreiber, un médecin spécialiste du sujet en a fait un livre: Anticancer. 

 

Lire aussi: « Des tatouages éphémères pour lutter contre le cancer du sein » 

 

C’est aussi un bon antioxydant. Même si notre corps est capable de se défendre tout seul de manière naturelle, il se peut qu’il arrive parfois à saturation (à cause de notre mode de vie). Cette épice est aussi efficace pour les problèmes cognitifs. De nombreuses études avancent le fait que la curcumine ralentit les troubles de mémoire.

Une étude qui lie le curcuma et la mémoire

La dernière en date, c’est celle de l’UCLA (une université de Los Angeles). Début du mois, elle était publiée par l’American Journal of Geriatric Psychiatry et révélait des résultats impressionnants. Les chercheurs ont travaillé avec un panel de 40 patients (âgés de 50 à 90 ans) tous sujets à des troubles de mémoire mineurs. Durant tout le test, une partie des patients a reçu un placebo tandis que le reste a pris 2 comprimés (soit 180 milligrammes) par jour de curcumine. Ces derniers ont ressenti des effets significatifs sur leur mémoire au terme de l’expérience. Les autres n’ont signalé aucun changement. Enfin, les participants ont augmenté de presque 28 % leurs résultats lors de test de mémoire.

Si le sujet vous intéresse, lisez aussi « Santé 2.0: zoom sur cinq applis santé qui veillent sur nous en 2018 » ; « Ces huiles essentielles à toujours avoir chez soi » ; « Mon assiette anti-stress pour rester zen« 

| | | |
Tags: Curcuma, épice, étude, Mémoire, Santé.