Zoom sur les couches écolo
©

Zoom sur les couches écolo

Temps de lecture: 4 min

Après l'alimentation et les cosmétiques, la tendance écolo du zéro déchet s'attaque aux produits de puériculture, notamment aux couches jetables. Commercialisées dès la fin des années 1960 afin d'améliorer le quotidien des parents, l'utilisation de ces produits d'hygiène indispensable dès la naissance de bébé est de plus en plus dans le collimateur des défenseurs de l'environnement.

En effet, un bébé utiliserait de 4000 à 5000 couches au cours des premières années de sa vie, ce qui constitue une quantité de déchets plastiques vraiment importante pour notre écosystème. Alors, pourquoi les couches jetables sont-elles considérées comme un danger pour l’environnement ? Quelles sont les alternatives possibles pour réduire leur impact sur notre milieu ? Explications…

Les couches jetables sont-elles nocives pour la nature ?

À cette interrogation, nous sommes vraiment tentés de répondre par l’affirmative. Effectivement, la composition des couches pour bébé, notamment celles que l’on trouve dans les grandes surfaces, ne permet pas de les défendre. Certaines couches jetables sont conçues à base de pâte à bois blanchie au chlore, de plastique en polyéthylène, de cellulose et de polyacrylate de sodium et de cellulose. Elles peuvent également contenir du pétrole et d’autres produits organiques volatils tels que le dipentène, le toluène, le xylène et le dipentène.

Outre cette liste d’ingrédients peu reluisante pour la santé de bébé et le respect de notre milieu de vie, il faut noter que ces couches sont des déchets non compostables et non biodégradables. Elles ne peuvent donc pas être recyclées, car elles contiennent environ 30% de plastique. De plus, les couches à usage unique occupent la 3e place du déchet le plus important sur les sites d’enfouissement.

Enfin, leur processus de fabrication exige beaucoup d’énergie et d’eau. En conséquence, ce sont des produits qui favorisent la déforestation. Pour gérer cette grosse quantité de déchets, certaines entreprises décident de les incinérer. Toutefois, cette idée n’est pas meilleure, car cette opération crée de la pollution à cause de l’émission de dioxine provoquée par les couches brûlées.

La video société du jour :
10 idées pour un premier rendez-vous insolite et réussi

On retrouve également cet élément au stade de blanchiment des langes au chlore. Enfin, il faut noter que le gel absorbant censé capter toute l’humidité du lange est mauvais pour la santé de l’utilisateur et nocive pour la nature. Pour limiter l’impact de ces produits sur notre milieu de vie, les couches lavables semblent être une bonne option. Mais connaissez-vous les couches jetables écolos ?

Zoom sur les couches écolo - 1

Couches jetables écolos : que retenir ?

À première vue, les couches lavables sont plus écologiques que les langes jetables. Durant toute sa vie, un bébé n’a besoin que de 30 couches lavables contre plus de 4500 couches à usage unique. Mais il existe aussi des couches écologiques, des protections hygiéniques fabriquées avec des matériaux plus respectueux de l’environnement tels que le bambou, le chanvre, le coton, la flanelle, etc. On retrouve peu ou pas de plastique dans ces protections qui ne nécessitent pas de produits chimiques. C’est tout bénéfice pour la santé du bébé, qui évite l’exposition prolongée aux produits dangereux !

En outre, ces couches « bio » permettent de réaliser des économies conséquentes, car elles se présentent sous forme d’abonnement mensuel, contre près de 2000 euros pour les modèles jetables. L’économie est encore plus conséquente si vous avez d’autres enfants, puisque les protections livrées peuvent inclure plusieurs tailles.

Il est important de garder à l’esprit qu’à l’instar des couches jetables, les protections lavables ont également leurs propres impacts environnementaux. En effet, il faut les laver environ 137 fois au cours de la vie de bébé. Alors, il est vrai qu’elles génèrent moins de déchets, mais elles consomment beaucoup d’eau et d’énergie. En outre, les couches lavables sont généralement accompagnées d’une culotte et d’un voile de protection, qui lui est jetable.

De fait, les couches lavables et les protections à usage unique contribuent l’une comme l’autre à l’épuisement des ressources de la nature et à l’acidification de l’atmosphère. Cependant, il faut noter que les couches écolos sont plus saines, plus économiques et qu’il est plus facile de réduire leur impact sur notre milieu de vie. En conséquence, ce produit de puériculture représente une meilleure alternative pour la protection de l’environnement et la santé de bébé.

Zoom sur les couches écolo - 2

Comment diminuer les impacts environnementaux en fonction des protections utilisées ?

Si vous avez l’habitude d’utiliser des couches à usage unique de grande surface, vous êtes moins bien armé pour réduire les impacts sur l’environnement. N’oubliez pas que les principaux inconvénients de la couche jetable basique se situent au niveau de la production et de la gestion des déchets. Les fabricants de couches explorent plusieurs pistes telles que le recours à des matières premières plus écologiques, la diminution du recours aux produits chimiques pour la stérilisation de la protection, etc. Mais, pour l’instant, la meilleure solution pour diminuer l’impact environnemental de ce produit reste d’en faire une consommation raisonnée.

Si vous êtes tenté par les couches lavables, vous avez plus de possibilités pour réduire ces impacts en adoptant des réflexes simples. Ainsi, privilégiez le lavage des couches dans des machines remplies. Si possible, investissez dans l’achat d’une machine classée A/A/A. Ensuite, misez sur le séchage des protections à l’air libre. Pensez aux lessives plus respectueuses de la nature et dosez-la de façon raisonnable lors du lavage des couches. Évitez aussi de repasser les couches. Enfin, si la protection n’est pas usée, n’hésitez pas à la réutiliser pour un autre enfant.

En somme, même si l’utilisation de protections écolos peut sembler étrange, il faut retenir qu’il s’agit d’une solution plus avantageuse pour l’enfant et la nature que l’usage des couches jetables de grandes marques. Elle est en effet débarrassée des produits chimiques dangereux pour bébé et notre milieu de vie, et est aussi plus économique. En l’utilisant de manière raisonnée et en adoptant de bonnes habitudes, vous vous rendrez compte qu’il s’agit de la meilleure alternative pour protéger votre bébé et s’inscrire dans une démarche écolo.