Sextoys pour débutantes : comment choisir son premier vibro ?
© Alona Pasat - Getty Images

Sextoys pour débutantes : comment choisir son premier vibro ?

Par Emmanuelle Ringot
Temps de lecture: 3 min

Choisir son premier sextoy ? Voici un défi de taille. De goût. Et de couleurs.

/

Cause indirecte de la pandémie mondiale (besoin de se détendre, plus de temps passé chez soi, etc) couplée à une libération des pensées et des moeurs, le marché des jouets sexuels connaît une croissance sans précédent ces dernières années à travers le monde.

Selon une enquête Ifop pour la boutique « Passage du désir », l’année 2020 a d’ailleurs été une année record : un tiers des personnes interrogées ont indiqué avoir eu recours à un sex-toy au cours de cette année pour le moins particulière.

Dans un marché mondial qui pèse plus de 34 090 milliards de dollars (2021, source : Statista), difficile parfois de savoir vers quel modèle se tourner, mais aussi, où l’acheter.

Débuter avec les sextoys, une quête personnelle

Ces questions, Lucie Solal, co-créatrice du concept store en ligne BlushIntimacy les connaît bien. Ce sont celles-ci qui l’ont poussée, avec sa partenaire d’affaires, à imaginer un site bienveillant et pédagogue, pour accompagner les femmes à prendre en main leur bien-être sexuel et leur plaisir.

“C’est important cette première ‘rencontre’ avec un sextoy. Si on est mal conseillée, on peut être déçue et passer à côté de quelque chose qui procure pourtant beaucoup de plaisir”, explique-t-elle.

Formes alambiquées, plateformes pas toujours très didactiques ou encore technologies ultra sophistiquées : les multiples critères peuvent rebuter d’entrée. D’autant que, comme le souligne Lucie Solal, il y a une part importante de préférences personnelles dans le choix de son premier sextoy. “On a créé un questionnaire pour aider les utilisatrices à déterminer ce qui était important pour elles : stimulation clitoridienne ou externe, puissance, variations des vibrations ou encore bruit du sextoy, option waterproof…”, liste-t-elle.

Et puis, il faut savoir dans quel contexte on voudrait tester ce premier sextoy. Est-ce dans le cadre d’ébats avec un ou une partenaire ? Dans ce cadre, le galet ou le bullet vibrant peuvent être de bonnes options, car on peut les poser sur le corps de l’autre, à différents endroits. Ou est-ce une quête solo ? Là, le stimulateur clitoridien peut être une belle découverte. “Selon la forme de l’embout, il faut pouvoir ajuster la position en s’écoutant. C’est moins facile si c’est quelqu’un d’autre qui le tien”, suggère Lucie Solal.

/

Des critères pour s’assurer de la fiabilité du produit

Quand on se lance en solo dans la quête de son premier sextoy, on peut bien sûr lire des avis, demander des recommandations à des proches… mais il y a également des critères à prendre en compte pour s’assurer de la fiabilité de l’objet.

Lucie Solal nous explique qu’une norme (ISO 3533, ndlr) vient d’être mise en place, mais qu’elle n’est pas encore visible partout. En attendant, elle insiste sur les matériaux qu’il faut privilégier. “Il faut bien vérifier que la matière utilisée est du silicone médical”, recommande-t-elle.

Côté traçabilité, les batteries font que la plupart des sextoys sont fabriqués en Chine. Toutefois, ils restent généralement de meilleure qualité que les sextoys à piles. L’experte ajoute qu’il faut également prêter une attention particulière aux produits qu’on utilise avec son sextoy, et notamment, le lubrifiant.

Le critère du prix, enfin, reste un impondérable dans le choix de son premier sextoy. “Je ne pense pas qu’il faille absolument mettre 300 euros d’entrée. Il existe des sextoys très efficaces et fiables entre 50 et 100 euros. C’est déjà une somme conséquente pour savoir si cela nous plaît ou pas”, indique Lucie Solal.

Les coffrets sextoys pour débuter

Pour faire ses premiers pas dans le monde du sextoy, il est aussi possible de se tourner vers des coffrets, qui permettent une entrée en matière globale.

Ainsi dans le coffret Initiate proposé par BlushIntimacy, on retrouve à la fois un vibromasseur (Mini, Iroha by Tenga), un stimulateur clitoridien (Puff, Unbound), du lubrifiant (Glide) et un livre pour s’initier à toutes sortes de plaisirs (Jouissance Club, de Jüne Pla, Ed. Marabout), le tout pour 99 euros.

Le lovestore Passage du Désir a lui aussi pensé aux débutantes avec ses coffrets First (Self Love Expérience) qui propose différents jouets intimes pour 49 euros.

Découvrez notre sélection de sextoys pour débutants. 

 

Cet article est paru pour la première fois sur Marie Claire France.

Si le sujet vous intéresse, jetez un oeil à : « 10 conseils pour échapper à la routine dans son couple« , « Plaisir solitaire : quand les podcasts parlent de sexe » ou encore « Sexe : que veulent vraiment les hommes ?« 

Malvine Sevrin Voir ses articles >

Tags: Love, Sexe.